Avengers Vs X-Men Round 11

Avengers Vs X-Men (2012)

Avengers Vs X-Men Round 12

Avengers Vs X-Men (2012)

Deux couvertures disponibles : 1/2 (Jim Cheung) et 2/2 ( Adi Granov - Tirage limité)

MARVEL AR : Découvrez en exclusivité la technologie de la réalité augmentée

Charles Xavier est enfin descendu dans l'arène ! L'issue de la dernière bataille d’AVX est plus que jamais incertaine. Par Brian M. Bendis, Jason Aaron, Olivier Coipel et Adam Kubert !
(Contient les épisodes US Avengers Vs X-Men 11-12)

  • susano-wo
    susano-wo

    il y a 8 ans

    Le grand Final de l'event qui vous fait vibrer (ou non) depuis maintenant 6 mois. C'est forcément à lire, d'autant que le final est explosif.

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 8 ans

    Au bout de six numéros, vous devez avoir votre avis sur l'event et ce n'est pas avec ce dernier numéro que vous allez en changer. Personnellement, je trouve que l'event est juste correct ! Il y avait moyen à faire bien mieux et ça ne casse vraiment pas trois pattes à un canard. Malgré tout, cette conclusion offre tout de même de très bons passages et reste satisfaisante. Enfin, cette histoire conclut véritablement une ère chez Marvel et mène tout droit à MARVEL NOW et rien que pour cela, je pense qu'elle vaut le détour.

  • FitzBDnetNation
    FitzBDnetNation

    il y a 8 ans

    AvX #11 est une merveille. Le chef d'oeuvre de la série et le plus émouvant. Le #12 conclut assez mal le titre selon moi. C'est dommage, ça laisse une impression d'avoir été baladé sans réel but pendant tout ce temps.

  • Ashka
    Ashka

    il y a 8 ans

    Le final de AvX est vraiment excellent, très beau au niveau dessin et vraiment très réussi niveau scénario même si il fera surement beaucoup parler. Un indispensable !

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 8 ans

    L'event finit sur une bonne note avec deux bons numéros et une fin plutôt satisfaisante, c'est déjà ça de pris !

[i]« Dernier numéro d’Avengers Vs X-Men, un album très spécial sur tous les plans et destiné à rester longtemps dans nos mémoires ! »[/i]. Voici la première phrase écrite par Giorgio Lavagna pour la préface de ce sixième numéro et elle résume parfaitement la situation : la conclusion d’[i]Avengers Vs X-Men[/i] est bel et bien là et cette fois-ci, plus d’échappatoire possible et tout se termine maintenant.
[galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1365891872_957.jpg[/galerie2] [galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1365891874_381.jpg[/galerie2]
Depuis ses débuts, [i]Avengers Vs X-Men[/i] a été critiqué à de nombreuses reprises pour sa surenchère, ses facilités scénaristiques et son aspect « pop-corn » qui se faisait bien trop ressentir. Personnellement, si le début de l’event m’avait agréablement surpris, j’ai ensuite été assez déçu de la tournure qu’ont pris les événements, et les derniers numéros m’ont même sacrément déçu de par leur manque d’originalité. A mon sens, les scénaristes (qui ne sont pourtant pas des manchots) ont livré le strict minimum et ne se sont pas foulés : c’est linéaire, basique, prévisible et sans saveur. Bref, nous sommes bien loin de l’event que nombreux nous vendaient comme l’égal de [i]Civil War[/i], or il ne faut pas oublier non plus qu’il est censé mener directement à une nouvelle ère : [i]Marvel Now[/i] ! Un défi de taille donc pour ce crossover qui se doit de finir sur une bonne note mais aussi de conclure habilement une ère tout en en ouvrant une autre. Le défi a-t-il été relevé ? Nous allons le voir maintenant. [u]Les Reviews des numéros précédents :[/u] - [url=http://www.mdcu-comics.fr/news-009514-panini-comics-vf-avengers-vs-x-men-1-6.html]Avengers Vs X-Men 1/6[/url]. - [url=http://www.mdcu-comics.fr/news-0010026-panini-comics-review-vf-avengers-vs-x-men-26.html]Avengers Vs X-Men 2/6[/url]. - [url=http://www.mdcu-comics.fr/news-0010067-panini-comics-review-vf-avengers-vs-x-men-36.html]Avengers Vs X-Men 3/6[/url]. - [url=http://www.mdcu-comics.fr/news-0010175-panini-comics-review-vf-avengers-vs-x-men-46.html]Avengers Vs X-Men 4/6[/url]. - [url=http://www.mdcu-comics.fr/news-0010568-panini-comics-review-vf-avengers-vs-x-men-56.html]Avengers Vs X-Men 5/6[/url]. Comme pour le reste du crossover, ce sont les architectes Marvel qui sont en charge de l’histoire et qui se relayent à chaque chapitre. Ainsi, le onzième round est écrit par Brian M. Bendis (le véritable architecte de l’univers Marvel et des Vengeurs depuis près de 10 ans) tandis que le douzième est géré par Jason Aaron (Wolverine, X-Men, Punisher). Quant aux dessins, là aussi il y a du lourd puisque ce sont les grands Olivier Coipel et Adam Kubert qui sont mis à contribution. [i][b]Je suis navré de venir te voir ainsi. Tu sais que je te respecte, je respecte ta tranquillité. Et jamais je ne serais venu si je n'étais pas à bout. Et je suis à bout / Captain America.[/b][/i] Nous n’allons pas y aller par quatre chemins : ces deux derniers rounds restent vraiment corrects et concluent le crossover de manière très honorable. Certes, c’est loin d’être parfait et l’histoire retombe parfois dans ses travers mais l’event termine sur une bonne note et il faut bien avouer qu’on pouvait en douter au vu des numéros précédents. Tout d’abord, Brian Bendis se pose en véritable sauveur avec un onzième round qu’il maîtrise de bout en bout, tant sur le plan de la narration que des dialogues, ou encore de l’action. En moins de 30 pages, Bendis relance véritablement l’histoire, alors en perdition depuis de nombreux numéros, et arrive même à nous en faire oublier les frasques de ses prédécesseurs, ce qui est déjà en soi un exploit. Mais là où il fait fort, c’est en remettant en avant les X-Men, laissés de côté depuis de nombreux numéros (si ce n’est tout l’event à mon sens). Accompagné d’Olivier Coipel, le scénariste nous livre des pages et une ambiance digne d’un autre crossover qu’il a aussi scénarisé : [i]House Of M[/i] ! Le scénariste et le dessinateur forment alors un duo extraordinaire et leur entente se sent véritablement dans les pages de ce onzième round. A côté de cela, Bendis s’inspire beaucoup de la période de Chris Claremont pour ce chapitre centré avant tout sur les premiers X-Men, mais aussi sur le Dark Phoenix qui fait un retour très convaincant (il est amené de façon bien plus convaincante et crédible que la blague des Phoenix Five).
[galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1365891879_942.jpg[/galerie2]
[b][i]Je te l’ai demandé. Je t’ai supplié. A présent, je te force ! Arrête cette folie ! / Charles Xavier[/i][/b] L’autre point fort de ce dernier volume est la confrontation tant attendue entre Cyclope et son ancien mentor, Charles Xavier. Narrée d’une main de maître pas Brian Bendis (qui retrouve véritablement toute crédibilité à mes yeux), nous avons le droit à un affrontement entre deux générations, entre un père et son fils, entre un mentor et son élève mais aussi entre deux idéologies, deux points de vue et deux façons de faire. Un affrontement épique mais également très émouvant. Les dialogues font souvent mouches et mon chouchou, le Professeur X est véritablement le héros du onzième round. Le personnage mène alors l’assaut, mais retrouve aussi une crédibilité qu’il avait perdu voici de nombreuses années avec les déboires concernant Cassandra Nova, Danger et Vulcain. Une fois de plus, ces moments sont évoqués par Bendis qui n’oublie pas de nous montrer sa grande maîtrise de la continuité.
[galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1365891882_834.jpg[/galerie2]
[Spoiler]Cet affrontement se solde par la mort de Charles Xavier. Et oui, vous avez bien lu : Charles Xavier perd une nouvelle fois la vie et il est tué par celui qu’il considérait comme son propre fils : Cyclope. Certes, je sais que le choix de tuer Xavier risque d’en mécontenter plus d’un, d’autant que cela doit faire la cinquième fois (et encore, je suis large) que le personnage meurt dans les comics ! Malgré tout, personnellement, j’ai adoré sa mort qui a plusieurs similitudes avec celle relatée dans le film [i]X-Men : L’Affrontement Final[/i]. D’abord, le fait que ce soit Cyclope qui tue Xavier est pour moi une excellente idée ! Le fils tue le père et commet alors le plus impardonnable des crimes ! Une situation que je trouve exceptionnelle (même si elle a déjà été réutilisée à maintes reprises) et qui offre de nombreuses possibilités scénaristiques très intéressantes pour la suite. Les conséquences de cette mort sont d’ailleurs esquissées à la fin de l’event à travers une conclusion entre Captain America et Cyclope, ou le fait que Wolverine parle de se rendre à un enterrement. Il en est d’ailleurs de même lors du titre [i]Uncanny X-Men[/i] à travers une excellente scène entre le Fauve et Scott. Une mort très prenante et émouvante donc, mais une mort aussi épique ! La scène, magistralement dessinée par Olivier Coipel, possède une force et une intensité incroyable et conclut magistralement l’un des meilleurs affrontements de ce crossover.[/Spoiler]
[galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1365891884_201.jpg[/galerie2]
Outre le combat entre Charles Xavier et Cyclope, on a aussi le droit à d’autres bons combats, l’occasion de rappeler que ces deux chapitres s’avèrent une nouvelle fois très riches en action. Le combat final face à Scott transformé en Dark Phoenix est ainsi relativement bien mené, mais surtout, on a enfin le droit à un conflit que l’on attendait depuis le numéro #0 de ce crossover : celui entre Hope et la délicieuse Sorcière Rouge. Néanmoins, son résultat est quelque peu décevant. D’abord, il est très vite expédié afin de ne pas empiéter sur l’histoire principale. Un choix qui n’est néanmoins pas des plus préjudiciables vu que le combat fait l’objet d’un numéro publié dans [i]Avengers Vs X-Men Extra #4[/i], mais ce sont plus les raisons de cet affrontement qui risquent de faire râler. Il est assez mal amené et le déroulement de cette scène aurait mérité d'être revu.
[galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1365891895_107.jpg[/galerie2]
[b][i]Mais quelque part, le long du chemin, je me suis perdu / Cyclope.[/i][/b] De même, si Bendis s’en sort vraiment bien avec son onzième round, Jason Aaron a lui bien plus de mal à conclure l’histoire lors du douzième chapitre qui s’avère au final quelque peu bâclé. L’auteur montre ici ses limites et n’arrive pas à organiser son histoire de façon à conclure correctement les différentes intrigues en cours ou en suspens en un nombre limité de pages. De ce fait, certains éléments sont expédiés à la va-vite. Ainsi, le combat entre Wanda et Hope manque de tonus, les scènes avec Nova sortent de nulle-part et quant au combat final, il reste assez simpliste et prévisible. [i]Avengers Vs X-Men[/i] retombe don dans l’écueil de la simplicité avec la fin de ce douzième numéro qui s’avère assez prévisible et manque de tonus et de rebondissements. Enfin, le twist final utilisé pour se débarrasser du Phénix reste assez risible, et ceci même malgré le joli con d’œil fait à la continuité.
[galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1365891891_600.jpg[/galerie2]
[b][i]Ma foi, j’imagine que c’est le début d’un nouvel âge à la fois pour le Vengeurs et les X-Men / Cyclope[/i][/b] Néanmoins, tout n’est pas à jeter non plus car Aaron a aussi de bonnes idées (citons par exemple la jolie allusion à Jean Grey) et l’histoire, bien que prévisible, reste plaisante à suivre. De plus, les dernières pages teasent habilement [i]Marvel Now[/i] : une nouvelle ère s’ouvre et on a hâte de découvrir ce qu’il va s’y passer. Mais surtout, le gros point fort de la fin de ce crossover est le dialogue entre Cyclope et Captain America. Un dialogue d’une très grande intensité, rappelant celui du tout premier numéro, et qui remet en avant les divergences d’opinion entre les deux hommes. Une nouvelle fois, ce sera au lecteur de faire son choix car les deux points de vue sont clairement exprimés et ceci d’une très belle manière.
[galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1365892218_953.jpg[/galerie2]
Ainsi, si le scénario de ces deux derniers rounds risque de diviser, les dessins eux, vont à coup-sûr mettre tout le monde d’accord puisque Coipel et Kubert nous en mettent vraiment plein la vue. Sur le onzième round, Coipel est au sommet de son art et réalise, à mon sens, l’une de ses meilleures performances. S’il ne m’avait pas totalement convaincu lors du round 7, j’ai été ici littéralement emporté par ses planches et ses sublimes double-pages réunissant souvent la plupart des protagonistes de l’histoire. Les premières pages du onzième chapitre sont simplement magnifiques et le jeu de couleur est lui aussi impressionnant. Mais là où Coipel excelle, c’est dans les scènes réunissant de nombreux personnages pour des batailles en groupe : c’est beau, lisible, épique… Bref, que du bonheur !
[galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1365891886_471.jpg[/galerie2]
Quant à Adam Kubert, qui est en charge du douzième round, il s’en sort aussi avec les honneurs mais s’avère être plus inégal que Coipel. Certes, il est difficile de passer derrière ce dernier, et force est de constater que Kubert a bien plus de mal avec les scènes réunissant de nombreux super-héros. Bon OK, notre homme livre une performance plus qu’honorable, également très bien encrée, mais il n’est pas constant dans son travail. Si certaines sont très bonnes, d’autres le sont moins et piquent les yeux, et il en est de même pour certains visages qui sont parfois bâclés. Bref, du bon travail mais Kubert a déjà fait bien mieux.
[galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1365891893_195.jpg[/galerie2]
[b]En conclusion, nous avons le droit à un final digne de ce nom et surtout, un bon numéro pour cet event, ce qui était devenu assez rare depuis quelque temps… Comme quoi, il ne faut jamais perdre espoir. Nous avons ainsi le droit à de très bons passages, à des dialogues plus que satisfaisants, mais surtout à de très bons dessins (même si on pourra reprocher à Kubert son manque de constance dans son travail). Evidemment, on pourrait pointer du doigt la surenchère, la facilité et la rapidité avec laquelle sont conclues plusieurs intrigues, mais ces deux derniers numéros ont le mérite de conclure le crossover [i]Avengers Vs X-Men[/i] sur une bonne note et de poser les bases pour [i]Marvel Now[/i] ![/b] [conclusion=4][/conclusion] [onaime]- La narration et les dialogues de Bendis. - Les duels Cyclope/Xavier et Vengeurs,X-Men/Dark Phoenix. - Le dialogue de fin entre Cyclope et Captain America. - Un final qui pose les bases pour [i]Marvel Now[/i]. - L’un des meilleurs boulots de Coipel. - Le sort réservé à plusieurs personnages principaux.[/onaime][onaimepas]- Un final bâclé et qui manque parfois de tonus et d’originalité. - Le duel Hope/Sorcière Rouge. - Un Kubert en petite forme.[/onaimepas]