LES FORCES DU BIEN ET DU MAL S’OPPOSENT SUR DE MULTIPLES FRONTS ALORS QUE DÉMARRE UN NOUVEAU CYCLE !

Les Tortues ont une nouvelle mission, mais les ambitions de Shredder pourraient y mettre fin prématurément : quel sombre secret cache-t-il, y compris à son propre clan ? C’est l’heure du changement !

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 10 ans

    Du très bon comics, de très bonnes tortues, une très bonne franchise, que demander de plus : foncez vite car ca vaut vraiment le détour. Evidemment il faut avoir lu les trois précédents tomes pour apprécier cette histoire de qualité.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 10 ans

    Tome un peu en dessous des trois premiers, c'est un genre de transition après la bataille contre Shredder. On a quand même le droit à de très bons moments, un peu de développement pour Casey Jones et des avancées dans la situation des Tortues. Un nouveau vilain apparait aussi ! C'est toujours de la très bonne lecture.

  • arkham92220
    arkham92220

    il y a 3 ans

    Tome 4 et dernier éditer chez Soleil, la suite sera éditer chez Hi comics et heuresement, ce tome est aussi bon que les autres et hates de lire la suite.

[i]Notez que cette critique contient des spoilers. Passez votre chemin si vous ne voulez pas savoir que les quatre Tortues meurent à la fin de ce numéro. Ça et quelques autres surprises...[/i] Bonjour à tous, C'est avec du retard (et mes excuses donc) que je vous présente le quatrième tome des Tortues Ninja. Un numéro de transition de manière générale certes, mais un numéro de qualité tout de même. [center][/center] Mais commençons dans l'ordre. La cover met en avant nos quatre tortues et le vilain du numéro. Un vilain dont le nom m'échappe (appelé "Spécimen 6" ici) mais que je suis sûr d'avoir déjà vu dans l'univers des Tortues. C'est donc le retour d'un vilain parmi tant d'autres dans cette série. Le genre de retour qui fait plaisir et qui, pour quelques secondes, nous renvoie quinze ans en arrière. Pour ce qui est du dessin de la cover en elle-même, elle n'est pas sans rappeler celles des anciens numéros pour la plupart jamais sortis en France. Ce n'est pas super, super beau non plus mais le côté Dark souvent oublié des Tortues est ici remis un petit coup en avant. Lorsque l'on sait que le sous-titre de ce quatrième tome est "les péchés du père", ce petit retour à l'ancienne génération fait plus que plaisir. [center][/center] Passons à présent à la seule réelle chose qui fâche dans ce volume à savoir les dessins d'Andy Khun qui remplace Dan Duncan. Si les scènes de combat restent assez faciles à visualiser et si le jeu ombres/lumières notamment lors du combat final est assez impressionnant, le tout reste bien plus brouillon que dans les anciens numéros. On a un effet un peu bâclé dont je ne suis pas habitué je dois bien l'avouer et qui, je pense, devrait faire souffrir les yeux de nombreux lecteurs. C'est remarquable à plusieurs reprises au niveau des visages notamment. [center][/center] Côté scénario par contre, c'est clairement le festival des bonnes idées. On a suffisamment de matière pour ne pas s'ennuyer lors de ce tome tout en préparant l'avenir. Comme déjà dit, on a donc notre vilain du tome. Un personnage intéressant et qui donne pas mal de fil à retordre aux quatre tortues ninja. On a aussi un Splinter excellent qui n'hésite pas à retrousser ses manches pour enseigner une leçon capitale à Raphaël le tout entouré de scènes qui dégagent pas mal d'émotions. Ajoutez à cela le fun habituel et vous avez un numéro qui nous fait passer un très bon moment. Enfin, il y a également beaucoup d'autres éléments qui se mettent en place. On en sait encore un peu plus sur les univers de Shredder et de Krang mais aussi et surtout, ce dernier semble disposé à faire prochainement très mal aux Tortues. En effet, pour la première fois dans cette série, on peut observer l'étoile de la mort personnelle de Krang, son gros tank surarmé, je veux bien sûr parler du Technodrôme. Alléchant, non ? Comment ne pas avoir envie de continuer après une apparition pareille ? [center][/center] [b]En bref, si ce n'est le dessin qui reste discutable, nous avons là un excellent numéro qui fait très, très facilement oublier son statut de tome de transition et qui nous fait dire pour la quatrième fois déjà, "encore".[/b] [center][/center] [conclusion=4][/conclusion][onaime]- Splinter - la leçon du jour de Splinter à Raphaël - la cover - les différentes intrigues qui se mettent en place[/onaime][onaimepas]- les dessins[/onaimepas]