Avengers Vs X-Men Round 1

Avengers Vs X-Men (2012)

Avengers Vs X-Men - Round 2

Avengers Vs X-Men (2012)

Deux couvertures disponibles : 1/2 (Jim Cheung) + badge en cadeau et 2/2 (John Romita Jr) + badge en cadeau

MARVEL AR : Découvrez en exclusivité la technologie de la réalité augmentée

Le Phénix est de retour et il a pris pour cible la Terre ! C'est le début du plus grand événement de l'histoire Marvel. Héros contre héros, amis contre amis, Avengers Vs X-Men. Le texte est de Jason Aaron, Brian Michael Bendis, Ed Brubaker, Jonthan Hickman et Matt Fraction, le dessin de John Romita Jr.
* Quatre modèles différents
(Contient les épisodes US Avengers Vs X-Men 1-2)

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 8 ans

    Le premier numéro du crossover, mais le second fait clairement redescendre le niveau. Romita fait du bon boulot sur le premier épisode mais dès le suivant on souffre. Cela dit, le crossover est vraiment bien et vaut l'achat complet.

  • -Setsu-
    -Setsu-

    il y a 8 ans

    Le crossover Marvel de l'année commence réellement dans ce numéro, et pour ce qui voudront le suivre ce mag est obligatoire. Le titre vaut clairement le coup. On repassera cependant sur le prix de cette publication pour seulement 2 issues.

  • Tanel5
    Tanel5

    il y a 8 ans

    Le crossover démarre bien et subit une baisse de régime à partir du deuxième numéro. Les dessins de romita n'arrangent rien mais accrochez vous pour la suite qui promet du très bon et de grands moments.

  • Lordo
    Lordo Staff MDCU

    il y a 8 ans

    Personnellement j'ai adoré AvX. Certes c'est pas la grosse baston qu'on attendait (on a le droit à plusieurs petites bastons), mais franchement j'ai aimé, les dessins globaux sont mauvais par contre (un Romita complétement à coté de la plaque, un Olivier Coipel fatigué...). Mais c'est l'event du moment si vous ne le prenez pas, vous ne comprendrez pas la plupart des numéros qui vont sortir pendant les prochains mois.

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 8 ans

    Un bon début pour ce crossover ! Bon, Siège et Fear Itself aussi commençaient bien et on a vu ce que cela avait donné. D'ailleurs, j'espère que celui-ci aussi ne tombera pas dans une débauche d'action mais qu'il y aura un vrai fond comme pour Civil Wars. D'ailleurs, comme dans ce crossover, on a du mal à choisir son camp tellement les deux idéaux sont développés. Bref, beaucoup de potentiel ici et espérons qu'il ne soit pas gâchés par la suite car il y a tout de même de très bons moments. Pour Romita, bah c'est du Romita mais je dirais que c'est ce qu'il y a de meilleur dans le pire qu'il peut nous offrir donc ne nous plaignons pas...

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 8 ans

    Comme pour la plupart des events Marvel, le premier numéro est très bon et pose très bien les bases de l'histoire. Le deuxième est un cran en dessous mais reste très agréable à lire. C'est plus la répétition des situations et des combats par la suite qui fera défaut à cet event à mon sens, mais pour le moment c'est du bon ! Ca l'est beaucoup moins au dessin mais là je vais pas polémiquer deux heures, Romita Jr on aime ou aime pas, je n'aime pas du tout.

Ce mois-ci, le premier des six tomes du magazine «Avengers Vs X-Men» est enfin paru. Il y regroupe les deux premiers chapitres du crossover du même nom qui est, je vous le rappelle, le dernier crossover Marvel en date et la dernière ligne droite menant à la nouvelle ère Marvel : «Marvel Now».
[img]http://www.mdcu.fr/upload/news/news_illustre_1353516666.jpg[/img]
[titre]L’ouvrage.[/titre] [u]Synopsis :[/u] [i] Le Phénix est de retour et il a pris pour cible la Terre ! C'est le début du plus grand événement de l'histoire Marvel. Héros contre héros, amis contre amis, Avengers Vs X-Men. Le texte est de Jason Aaron, Brian Michael Bendis, Ed Brubaker, Jonathan Hickman et Matt Fraction, le dessin de John Romita Jr.[/i] [b]Date de sortie :[/b] Paru le 02/11/2012. [b]Prix :[/b] 4,30 €. [titre]Critique.[/titre] Nous y sommes, la «guerre» entre les deux plus grandes équipes de l’univers Marvel, les Avengers et les X-Men, est déclarée. Pour couvrir le début des hostilités, Panini a sorti l’artillerie lourde avec pas moins de quatre covers : - Deux couvertures «basiques» signées par John Romita Jr et Jim Cheung. - Deux variant covers : une en noire et blanche signée par Cheung et celle d’Olivier Coipel. Le traitement marketing est donc à la hauteur de cet event qui s’annonce titanesque. Certes, il faudra débourser un peu plus pour les variantes mais vu la qualité de celle de Coipel, croyez-moi quand je vous dis que cela vaut le coup. Quant à la qualité du magazine, elle est bel et bien là et vous avez encore une fois le droit à un édito ainsi qu’une courte introduction permettant d’en apprendre plus sur le contexte et l’impact du crossover.
[img]http://www.mdcu.fr/upload/news/news_illustre_1353516607.jpg[/img]
Ces deux premiers chapitres se lisent avec un certain plaisir, on ressent la tension qui s’en dégage dès le début, et le premier clash entre les deux équipes s’avère être assez spectaculaire. Le récit, géré par les architectes Marvel, ne traine pas en longueur et ne fait pas dans la dentelle car tout s’enclenche très vite et les grandes prises de positions sont vites données : plusieurs camps se forment et chacun étant marqués par des motivations, des objectifs et des moyens d’actions quasi-différents. Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est que comme dans Civil War, le traitement des personnages n’est en rien manichéen et on a du mal à prendre position. Même s'il peut parfois choquer et s’éloigner de ce que l’on connait actuellement (je parle de Cyclope notamment dont la morale laisse beaucoup à discuter), le tout est très bien amené. Même si nous ne cautionnons pas forcément les actes de nos héros favoris et des deux camps représentés, on ne peut s’empêcher de les comprendre. Après tout, la plupart de leurs actions sont louables : les Vengeurs veulent sauver le monde tandis que Cyclope, lui, veut sauver son peuple en voie d’extinction. Or, les moyens utilisés sont eux difficilement convaincants et c’est en cela que je trouve que le crossover démarre très bien car les héros commettent, comme lors de Civil War, de graves erreurs de jugements : Captain America tombe dans l’ultra-sécuritaire et se lance quasiment à l’assaut d’Utopia, ne laissant que très peu de chances à Cyclope pour s’expliquer. Toutefois, la situation n’est guère mieux pour ce dernier qui devient aveuglé par le désir de sauver son espèce et qui en devient presque fasciste. Fasciste avec cette pauvre Hope Summers mais aussi fasciste en déclarant la guerre avec Captain America. Lui aussi ne veut rien entendre et lui aussi mobilise ses forces armées et se comporte comme un chef en état de guerre. La fin du premier chapitre joue donc beaucoup sur l’incompréhension et les dialogues illustrent parfaitement cela. Ils sont très bien écrits et retranscrivent parfaitement toute la tension de ce numéro. Ainsi, malgré les déboires qu’il a connus lors de Secret Invasion ou lors de Siège, Bendis prouve qu’il reste un grand scénariste. Un conflit inévitable donc qui est à mon sens très bien amené. Les motivations des personnages sont bel et bien là et si Bendis joue parfois la sécurité, il nous offre d’excellents passages rythmés par des rebondissements généralement bien trouvés et des dialogues de qualité. Malgré tout, nous pourrons regretter que le manque de finesse dans le second chapitre de l’histoire. Il y a beaucoup de baston et hormis Cap’ et Cyclope, les autres personnages sont mis de côté. Certes, le développement de Wolverine reste intéressant mais je pense qu’il en mérite encore plus. Rien de bien méchant évidemment car le tout reste solide mais cela peut faire peur pour la suite et espérons que les scénaristes ne tournent pas en rond. Du côté des dessins, c’est le très controversé John Romita Jr qui est mis à contribution. Sur MDCU, on aime bien taquiner cet artiste et je dois bel et bien avouer que cela se révèle souvent être à juste titre comme c’est le cas ici. Certes, le niveau est un peu mieux que ce que l’on a pu voir sur la série «The Avengers» mais nous sommes bien loin de l’artiste qui nous faisait rêver sur Spider-Man. Il y a de bonnes pages et la scène du sauvetage de la navette spatiale par les Vengeurs est très belle mais globalement, sur ces deux chapitres, les proportions sont souvent brouillonnes et même si les expressions des personnages sont travaillées, le trait de base est trop épuré et trop grossier. Heureusement que l’encreur fait du bon boulot et qu’il arrive à nous remonter tout cela. [b]En conclusion, nous avons le droit à deux bons chapitres. Le crossover a du potentiel et démarre sur les chapeaux de roues et de manière explosive. On ne perd pas de temps et on entre très vite dans le vif du sujet ce qui n’est pas pour nous déplaire. Néanmoins, Secret Invasion, Siège et Fear Itself commençaient bien eux aussi et nous avons vu ce que cela a donné par la suite. J’espère donc que ce crossover ne sombrera pas dans une débauche d’action marqué par un vide scénaristique déplorable et que nous auront un vrai fond comme pour Civil War.[/b] [conclusion=4][/conclusion] [onaime]- Un traitement des personnages bien exécuté et parfois surprenant. - Les prises de positions et les différents objectifs des héros bien mis en avant. - Un Cyclope surprenant en rôle Bad-Ass ! - On ne traîne pas en longueur et le tout s’enchaine rapidement. - Les combats et l’action : un rêve de fan qui se réalise. - Romita se surpasse sur certaines planches[/onaime][onaimepas]- Un manque de finesse lors de certains passages. - La peur que la suite ne se résume qu’à une débauche d’action. - Romita reste tout de même Romita…[/onaimepas]