Deuxième tome de cette trilogie haletante signée SCOTT SNYDER au scénario (Batman : La Cour des Hiboux, Undiscovered Country) et TONY S. DANIEL au dessin (Batman, Deathstroke), qui poursuivent cette série à un train d'enfer !
Après avoir échappé aux pires horreurs, Val, Em, Bailey et les passeurs recherchent l'emplacement d'Eos, l'endroit où le mal s'est déchaîné sur le monde lorsque le soleil s'est couché pour toujours. Alors que nos héros traversent les eaux infestées d'ombre, ils vont devoir faire des pactes inattendus avec leurs anciens ennemis s'ils espèrent pouvoir survivre...

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 1 mois

    Un second tome qui n'arrive pas à la hauteur du premier avec une intrigue qui commence déjà un peu à ramer et à être moins intéressante, une fois passée l'installation de cet univers et des personnages. La partie graphique est toujours de qualité et on se sent lié au sort de ces personnages, mais il va falloir remettre un coup d'accélérateur par la suite. 

Après un bon premier tome, mais pas exempt de défaut, la série Nocterra revient avec sa suite, le tome 2, qui sort aujourd’hui chez Delcourt. C’est le moment de se replonger dans le noir pour voir ce qu’il s’y passe.

L’univers de Nocterra fait partie des bonnes idées de la série. Elle est simple : la Terre est plongée dans l’obscurité à la suite d’un évènement nommé la Grande Éclipse. Les êtres vivants ont alors été transformés en monstres, en Ombres. Certains humains ont survécu, et vivent dans des îlots de lumière qui les repoussent. Val Riggs était un peu l’héroïne du premier tome, et on découvrait ce monde avec elle. Toujours au centre, elle s’efface un peu dans ce tome 2, laissant la place au groupe dont elle est à la tête, le convoi Slumdog.

Il s’agit d’un groupe de quatre poids lourds, qui pourrait ramener la lumière grâce à une équation qu’il doit amener sur un lieu nommé Eos. Pour cela, il faut trouver où est Eos, et forcément, certains obstacles se mettent en travers de leur chemin, notamment Blacktop Bill, un ennemi en contact avec le responsable de l’obscurité. Ce personnage, simple antagoniste dans le tome précédent, prend ici de l’ampleur. Scott Snyder, le scénariste, travaille son ambiguïté, et lui donne notamment des origines. Ce tome lui est en partie consacré.

Les enjeux semblent aussi s’accentuer. L’obscurité est en place depuis plusieurs années, mais elle parait évoluer. Ce tome 2 ne révolutionne pas la série, et fait doucement avancer l’intrigue. La narration est faite par Bayley, qui raconte l’histoire avec des métaphores mathématiques un peu lourdingues. C’est d’ailleurs toute la contradiction de Nocterra qui a de bonnes idées et un univers intéressant, mais qui a de grosses lacunes au niveau de l’écriture, et c’est un peu dommage.

Les personnages semblent n’être là que pour faire avancer l’intrigue. Il y a plusieurs morts dans cet album sans qu’on s’en émeuve plus que ça. Certaines discussions sont trop longues et cassent le rythme. Ce problème de Snyder se retrouve aussi sur Undiscovered Country, qui peine à impliquer le lecture. La narration est donc assez particulière, mais si vous connaissez et apprécié l’auteur, vous serez ici en terrain connu.

Le dessin de Tony Daniel est toujours très agréable à l’œil et bien mis en couleur. Il y a tout de même quelques baisses de qualité sur certains plans larges, notamment sur les camions, mais le travail est globalement bon et plutôt spectaculaire. L’album contient aussi une histoire courte sur Blacktop Bill, qui nous raconte son passé. Ce récit n’a pas beaucoup d’intérêt et fait office de bonus, mais le dessin de Denys Cowan est plutôt intéressant. Différent de Daniel, il ressemble un peu au style Bill Sienkiewicz.

Cette histoire bonus est d’ailleurs très représentatif de l’intérêt de l’album, qui sert surtout à travailler le personnage de Blacktop Bill. Il est finalement le personnage principal de ce tome 2, et le seul qui bénéficie d’un traitement vraiment pertinent. Snyder n’oublie cependant pas de lancer quelques pistes pour la suite, et normalement conclusion, qu’on est curieux de découvrir. L’album se termine sur une très belle galerie de couvertures.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- La partie graphique
- De bonnes idées
- Le personnage de Blacktop Bill

LES POINTS FAIBLES

- Des lacunes d'écriture
- L'intrigue assez lente

 

3

 

Conclusion

L’intrigue de Nocterra continue d’avancer, et cet album donne de l’ampleur au personnage de Blacktop Bill. Si vous aimez le style Snyder, vous passerez un bon moment de lecture, même si ce tome est moins surprenant que le premier.