En 1969, une boule de feu s’écrase sur une petite ville américaine. Quelques années plus tard, 113 enfants, conçus cette nuit-là, manifestent des pouvoirs surnaturels. Le gouvernement les recense sous l’appellation de “Spéciaux”, les traque, tente de les
contrôler, mais cherche aussi un moyen de les neutraliser. Un jour, les rangs des Spéciaux se mettent à être mystérieusement décimés…
Contient les épisodes US Rising Stars #0-8, 1/2, Prelude & Initiation.

  • FitzBDnetNation

    Delcourt réédite la série Rising Stars paru chez Top Cow aux USA. En France, Semic avait déjà tenté l'expérience mais les tomes sont difficilement trouvable d'occasion. Une bonne idée donc pour cette série écrite par JM Straczynski (Thor, Supreme Power).

  • NightHaunter

    Nous sommes en 1969 lorsque s'écrase une boule de feu sur une petite ville américaine. Cette nuit-là, 113 enfants sont conçus. Ces enfants seront bientôt connus sous le nom de Spéciaux, car le monde va vite découvrir que leurs pouvoirs font d'eux des êtres uniques. La Force qui les habite fera d'eux des Etoiles montantes de la civilisation. De 1999 à 2003, Joe Straczynski imagine une série avec une multitudes de personnes possédant des pouvoirs aussi divers que inégaux, qui vont changer la face du monde au fur et à mesure qu'ils découvrent leurs capacités. En 2006, Tim Kring nous présente Heroes, avec sa multitude de héros ordinaires et variés. Une série télévisée qui connaît un succès foudroyant avant de s'enfoncer dans la mièvrerie, la paresse et la sous-exploitation. Savez-vous pourtant que Kring n'est qu'un vil copieur et que le véritable génie reste Straczynski, l'auteur de Babylon 5 ? Non, alors écoutez bien. Delcourt va enfin publier la totalité de Rising Stars (soit 3 actes, donc 3 volumes avec les hors-série inclus), et voici donc le premier acte, fort de 241 pages. On y retrouve de multiples destins, en commençant par les enfants Spéciaux, et leur traitement par les autorités. Straczynski nous parle immédiatement delà dichotomie Liberté/Sécurité confronté cette fois à l'enfance. Ils tissent instantanément de multiples vies qu'il déroule devant nous avec une maestria rare et fulgurante. On y retrouve pêle-mêle un homme indestructible abandonné et désespérément seul, un autre qui peut voler mais qu'à une certaine auteur, un autre qui rêve d'être un héros mais qui ne peut que se balader dans les rêves des autres ou encore une femme à la double personnalité héroïque qui l'a protégé depuis son enfance... Tendus tout le long du récit, ces portraits souvent émouvants, parfois terribles, toujours justes d'enfants puis d'hommes et de femmes qui n'aspirent souvent qu'à une vie ordinaire; constituent la toile de fond de l'enquête sur l'assassinat de plusieurs Spéciaux par le Poète. Mystérieux individus chargé d'écrire l'histoire de ses semblables, Poète s'avère non seulement ultra charismatique mais aussi simplement touchant et formidable. Entre deux, Straczynski n'en finit pas de critiquer le gouvernement et son traitement vis-à-vis de certains individus s'ils menacent la sécurité nationale, et quand bien même beaucoup d'entre eux n'ont que des pouvoirs mineurs. On retrouve toute la cruauté et l'injustice d'être parqué pour un don ou pour un trait de naissance. Puis vient l'escalade et la chasse, Straczynski fait passer son récit du policier à la guerre ouverte, la révolte et à un puissant cri de liberté. Jusqu'à la fin de l'acte I, convenu mais splendidement éxécuté, Rising Stars éblouit. En égratignant l'êxtremisme religieux, le besoin maladif sécuritaire des américains et s'inscrivant constamment pour la défense de "l'Autre", le récit n'oublie jamais de jouer dans les niveaux de gris, de prendre à contrepied les conventions - le méchant docteur à la tête du projet, vraiment méchant ? - et on a évidemment envie de poser Rising Stars entre Watchmen et Transmetropolitan. Car cet acte I est un chef d'oeuvre avec un dessin parfois inégal mais souvent magnifique mais surtout un scénario impérial. En y rajoutant les histoires bonus, on ne fait qu'ajouter à la valeur de Rising Stars avec des récits drôles (Le clown) ou poignant (le jeune qui voulait être spécial) et nous voici orphelins à la fin du premier tome, jusqu'à la suite cet Automne. Alors oui, vous devez lire ce comics de super-héros, plus humains que la plupart et dont l'humanité traverse comme une étoile filante un récit palpitant et colossal. Voici tout ce qu'aurait du être Heroes et bien plus. Jetez-vous dessus !