The MASK revient dans ce troisième volume avec trois histoires complètes et entièrement inédites.

Dans la première histoire, le masque tombe entre les mains d’un artiste désœuvré et déprimé, handicapé à la suite d’un accident ayant également couté la vie à son épouse et laissé sa petite fille traumatisée. Pendant ce temps, le responsable de ce drame s’en est tiré sans le moindre dommage et a pu, grâce notamment à l’usage de la corruption, éviter toute responsabilité et mène une carrière florissante. Les pouvoirs sans limites du Masque pourront-ils apporter un peu d’ordre et de justice ? Bien sûr que non !

La seconde histoire voit le Masque traverser une faille dimensionnelle et parcourir l’univers fantastique et super-héroique de l’éditeur US Dark Horse comics. Au cours d’un périple complètement déjanté, il croisera ainsi la route de personnages emblématiques de la maison d’édition tels que Barb Wire (incarnée à l’écran par Pamela Anderson !), ou encore Ghost, croisée dans Hellboy ou X !

Pour conclure ce volume, la dernière histoire est signée par le duo emblématique ayant fait exploser la série, John Arcudi et Doug Mahnke, dans un hommage à un certain… Stanley Ipkiss !

Après le succès des deux premiers volumes de l’intégrale consacrée à THE MASK et publiée par DELIRIUM, voici le troisième recueil (sur 4 prévus) consacré à ce personnage culte de la BD indépendante américaine créé au tout début des années 1990 et consacré par Hollywood grâce au blockbuster familial avec Jim Carrey.

Bien plus noire et bien plus méchante que la comédie ou la série TV ne pouvaient le laisser supposer, la série d’origine s’était faite sa réputation par son cocktail d’ironie et de violence imprévisible.

Après le succès de film, le ton est devenu plus léger et humoristique, voire complètement déjanté, comme nous pouvons le constater avec ces trois nouvelles histoires entièrement inédites, parues en 1995 et 1996 outre-Atlantique et proposées pour la première fois aux lecteurs francophones.

  • A Peter
    A Peter

    il y a 4 jours

    Un peu en deça des précédentes histoires, les personnages sont moins attachants et l'humour noir est moins présent.