Il y a un millier d'années, un dieu nordique répondant au nom de Frost King a menacé le monde et ses habitants. À l'époque, une équipe de héros composée de Black Adam, la Créature du Marais, Hippolyte et Viking Prince s'était rassemblée pour s'opposer à cette ancienne divinité capable de contrôler des écosystèmes entiers. Le combat s'était alors soldée par une victoire... mais à quel prix ? Aujourd'hui, le géant de glace est de retour de son exil, et un blizzard mortel l'accompagne...
Contenu vo : Contenu : Justice League: Endless Winter #1, The Flash #767, Superman: Endless Winter Special #1, Aquaman #66, Justice League #58, Teen Titans: Endless Winter Special #1, Justice League Dark #29, Black Adam: Endless Winter Special #1, Justice League: Endless Winter Special #2

  • Uraphire
    Uraphire Staff MDCU

    il y a 6 mois

    Un crossover qui s’annonçait divertissant et potentiellement intéressant. Mais au final, il n’est pas des plus passionnants à suivre malgré une ou deux surprises. Ce n’est pas mauvais, ça se laisse lire, mais sans trop d’éclat. Le tome est accompagné d’un grand nombre de dessinateurs pas toujours très bons, mais qui font des prestations honorables.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 6 mois

    Un petit event sympa publié sur un mois. Clairement, ça ne révolutionne pas l'univers DC mais c'est une histoire qui présente une vieille "Justice League" et qui fait revenir un de leurs ennemis. C'est pas prise de tête, il y a des épisodes qui sont clairement peu utiles, notamment le Teen Titans special. Par contre, je rejoint Uraphire, graphiquement, c'est la foire, la série ayant autant de dessinateur que d'épisodes, c'est dommage

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 6 mois

    Du crossover extrêmement classique et assez paresseux. On passera un bon moment c'est certain, mais tout, de la narration à la gestion des numéros et des péripéties, fait assez vieillot et manque de saveur. On appréciera quand même ce genre de grands crossovers sur de nombreuses séries, touchant tout l'univers et tous les personnages, qui se font de plus en plus rares. L'aspect moins positif qui en découle est la diveristé des dessinateurs, mais je trouve personnellement que ça a son charme.