Auteurs : Stan Lee, John Romita

Retrouvez l'intégralité des comic-strips de Spider-Man parus dans la presse aux États-Unis, y compris les pages en couleurs des épisodes du dimanche. Des épisodes tous signés Stan Leeet John Romita Jr.
(Contient les épisodes US Spider-Man: The Newspaper Strips 1, publiés précédemment dans THE COMPLETE SPIDER-MAN STRIPS T01)

  • Bastien Muchembled
    Bastien Muchembled

    il y a 1 an

    Magnifique ouvrage (reedition de l'édition des années 2000). À mon goût beaucoup plus prestigieuse, impression italienne, le papier est sublime. Merci panini pour cette nouvelle édition à prix abordable

  • AZRAEL2099
    AZRAEL2099

    il y a 5 mois

    Ce tome contient les strips de Spider-Man publiés de Janvier 1977 à Janvier 1979.
    Les strips sont en noir & blanc, avec la page du dimanche en couleurs, le tout mis en scène par Stan Lee & dessiné par John Romita.
    Au programme: le Docteur Octopus, Kraven, le Caïd, Fatalis, le Crotale.
    De mémoire, ces strips étaient publiés en France dans le magazine Télépoche au début des 80's, une véritable madeleine de Proust pour moi!
    A noter que ces strips se lisent indépendamment des séries régulières (Amazing ou Spectacular).

  • scarletspider
    scarletspider

    il y a 5 jours

    Premier tome des Strips de Spider-man par Stan Lee et John Romita Sr. Si le début des aventures fait très redites des premiers comics, on découvre petit à petit que la série se démarque dans une autre chronologie. on découvre de nouveaux ennemis mais aussi des anciens comme le Caïd, le docteur Octopus et même le docteur fatalis. C'est vraiment sympa et les fans devraient y trouver leur compte

La review du jour est un titre proposé par Panini Comics. Il s'agit d'Amazing Spider-Man : Les comic stripes 1977-1979. Le numéro est écrit par Stan Lee et est dessiné par John Romita. Il contient les titres US Spider-Man: The Newspaper Strips 1.

Retrouvez l'intégralité des comic-strips de Spider-Man parus dans la presse aux États-Unis, y compris les pages en couleurs des épisodes du dimanche. Des épisodes tous signés Stan Leeet John Romita Jr.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il serait de bon ton de parler de l'objet en lui-même. Ici, vous avez en réalité les comic strips de Spider-man. Qu'est-ce qu'un comic strip ? Il s'agit en réalité de bandes dessinées présentes dans les journaux (une approche qui se fait aujourd'hui encore d'ailleurs). Pour l'anecdote, il s'agit également de l'ancêtre de nos BD actuelles. Le principe est simple : vous avez votre journal avec vos nouvelles de la journée et quelques cases de BD. Autrement dit, vous avez une dizaine de cases liées à une date de parution. Le récit met en avant Spider-Man et tous les personnages les plus connus du Spider-verse. Finalement, à l'époque, la seule différence résidait dans le fait qu'une histoire se tenait sur plusieurs jours. Il fallait donc être patient. Vous pouviez donc avoir un Spidey en mauvaise posture le mardi et le super-vilain être vaincu le jeudi. Oui, c'est un rythme un peu particulier. Mais avec la version de Panini, pas de problème !

Tout ce qui va de travers dans ma vie... c'est à cause de mes super-pouvoirs ! Je ne peux pas vivre avec... et je ne suis rien sans !

De manière générale, le tout est plutôt bon. Bien sûr, on sent largement la touche de Stan Lee (que cela soit en bien ou en mal). Le côté positif, c'est qu'il ne s'agit pas d'un vulgaire copier-coller de ce qu'il a déjà fait. Il y a des similitudes (en même temps, il y avait déjà des similitudes en dehors des comics tirés des journaux) mais on garde quand même une certaine volonté d'intéresser ceux qui connaissent déjà Spider-Man. Par exemple, à l'origine, le visage de MJ apparaît pour la première fois dans le numéro 42. Ici, elle apparaît dès le premier numéro. Tout cela pour dire que l'on ne "recommence pas" toute l'histoire de Spider-Man non plus. Côté intrigue, il y a du bon et du moins bon. Par contre, les auteurs mettent les bouchées doubles concernant les super-vilain. Après tout, Fatalis et Octopus sont présents dès les trois premières histoires. Les dialogues sont bons et mettent en avant des mots pas très jolis du type "salaud", ce qui est plutôt cool, mais également des échanges "à l'ancienne", ce qui est déjà bien moins cool. Par exemple, Jameson voit Spider-Man et s'écrit "Spider-Man !" ce à quoi ce dernier répond "Tu t'attendais à Mohamed Ali ?". Non, en fait, ce n'est pas drôle. Et ce genre de tirade au rabais apparaît assez fréquemment. Bref, mieux vaut garder à l'esprit que l'on parle d'histoires qui ont 35 ans.

Cela peut paraître surprenant pour le public qui voit ces noms sur tous les écrans de cinéma depuis 2002, mais en 1977, la très grande majorité des lecteurs de journaux n'a jamais entendu parler de Stan Lee ou Steve Ditko.

Concernant la partie graphique, il n'y a pas grand-chsoe à dire. Les deux tomes sont tenus par John Romita. Non seulement il s'agit d'un artiste que l'on ne présente plus mais, en plus, à cette époque, cela faisait déjà dix ans qu'il avait pris la suite de Ditko sur Spider-man. Autant dire qu'il s'était déjà largement fait la main sur l'univers de l'Araignée et que le résultat final est de qualité.

Pour ce qui est du travail éditorial de Panini Comics, l'objet a clairement de la gueule. Il est beau, solide et tient bien dans l'étagère. La tranche est à la fois jolie et épurée ce qui donne un rendu très sympa. Finalement, la seule chose qui est assez dommage, c'est qu'il n'y a pas d'apport de la part de Panini. Il y a l'édito de Bruce Canwell qui est extrêmement intéressant mais rien de plus si ce n'est les classiques biographies des auteurs ainsi que ce qui nous attend dans le prochain volume. Autant dire que l'on aurait clairement pu aller plus loin, surtout pour un tel objet de collection.

A noter que le deuxième tome a été lu dans la foulée. Les qualités et les défauts sont, à peu de choses près, identiques.

Pauvre mollusque débile et pleurnichard ! Tu t'adresses au Caïd !

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- On ne recommence pas Spider-Man à zéro
- Stan Lee veut plaire aux fans et aux nouveaux lecteurs
- Les dessins de Romita
- Un bel objet

LES POINTS FAIBLES

- On aurait pu aller plus loin dans le travail éditorial
- Quelques sentiments de "déjà vu" mais rien de catastrophique non plus
- On sent que certaines répliques ont 35 ans...

 

4.5

Un bel objet !

Conclusion

Un bel objet qui devrait plaire aux collectionneurs mais également aux amoureux de Spider-man au sens large.