Auteurs : Slott, Ramos, Caselli

Spider-Man est un Avenger, Peter Parker a le boulot de ses rêves et une petite amie formidable. Tout va pour le mieux ? Ce serait le cas sans le retour du Super-Bouffon, sans l’attaque d'Octopus sur New York et sans le Scorpion qui attaque Jameson !
(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man (1963) 648-656 et 654.1 publiés précédemment dans les revues SPIDER-MAN (V2) 142-145)

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 1 an

    Dans la période Brand New Day qui a consisté en un nouveau départ pour Spider-Man, un aréopage d'artiste gérait le destin du Tisseur. Slott était le scénariste qui se distinguait le plus. Il s'est donc logiquement vu confier les clés de la série. Ceci marque le début d'un run d'anthologie. Le souffle et l'énergie y sont mais Slott n'a pas encore mis en place les éléments pour de grandes sagas comme il le fera par la suite. Un début enthousiaste mais pas révolutionnaire. Les sommets sont encore à venir. 

  • Cyrille
    Cyrille Staff MDCU

    il y a 1 an

    Slott démarre son run comme il faut, on instaure un nouveau statu quo, les dessinateurs qui accompagnent sont de bonnes factures et il balance plein d'indices sur la suite de son histoire. Clairement un bon point d'entrée dans l'univers de Spidey.

  • The Batman
    The Batman

    il y a 1 an

    Ce 1er tome de Big Time propose dans sa première partie des récits classiques, mais divertissants, du Tisseur avec l'instauration en toile de fond du bouleversement que connaîtra Peter au cours de la deuxième partie du tome. Ce récit permet de faire remonter la qualité des histoires d'un cran, avec un numéro , scénaristiquement innovant et poignang, qui marqua la vie de Peter et de son entourage. Enfin, les costumes que portent Spider-Man sont de bonne facture, mention spéciale pour le costume de camouflage, proposant un design et un concept intéressant.