Fourever Part One

Fantastic Four (2018)

Family Reunion

Fantastic Four (2018)

Irreplaceable

Fantastic Four (2018)

Auteurs : Slott, Pichelli, Caselli

Le grand retour de la Première Famille de l'univers Marvel ! Lorsqu'un adversaire presque invincible se met en travers de la route de Reed Richards, le leader des Quatre Fantastiquesfait appel aux autres membres de l’équipe pour réussir l'impossible. Mais bien des choses ont changé durant leur absence, et une nouvelle équipe s’est installée au Baxter Building ! Rejoignez les plus grands aventuriers de l'univers Marvel dans cette nouvelle série signée Dan Slott et Sara Pichelli.
(Contient les épisodes US Fantastic Four (2018) 1-4, inédits)

  • HattoriH
    HattoriH Staff MDCU

    il y a 1 an

    Enfin le retour des FF ! Dan slott ramène ici les personnages d'une façon finalement moyenne et ça aurait peut-être mérité quelque chose de plus "épique", mais ça reste de bonne facture et on retrouve vite l'esprit des anciennes séries de la famille fantastique. Et puis, un démarrage à 10€, c'est un bon point d'entrée !

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 1 an

    J'étais persuadé que ça sortait le mois prochain... Mais allons, à 10€, on va pas cracher sur un achat supplémentaire, surtout que ce premier tome est bon ! On retrouve les FF que l'on aime et Dan Slott rend un bel hommage à la meilleure famille de Marvel, ceci dit, c'est un peu léger pour 4 épisodes et pour être franc, la suite est un peu décevante. A voir ce que nous réserve Slott, on sent son amour pour les FF mais il parait assez peu inspiré dans ses scénarios

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 1 an

    On sent que Panini a voulu très vite nous offrir ce très attendu retour des 4 Fantastiques avec un tome de seulement 4 numéros, mais si le prix suit, on ne va pas se plaindre ! Dan Slott et Sara Pichelli réunissent enfin notre famille adorée et font tout de même durer un peu le plaisir à travers ces quatre numéros qui fonctionnent sur l'émotionnel et la nostalgie plus que sur ce que nous propose concrètement le scénariste, qui reste classique mais efficace. Pichelli, elle, assume son statut et nous fait beaucoup de bien à la rétine, comme toujours.

  • micka7865
    micka7865

    il y a 1 an

    Etant néophite dans l'univers de Marvel et des comics en général je n'ai pas eu l'occasion de lire du Fantastic Four, Il s'agit donc d'une premiere lecture pour moi et je l'ai trouvé trés agreable et surtout abordable pour tout le monde surtout à ce prix, aprés il faut admettre que le scénario n'est pas exceptionel mais suffisant pour faire le taf et les dessins sont de qualités

La review du jour est un titre proposé par Panini Comics. il s'agit de Fantastic Four : Fourever écrit par Dan Slott et dessiné par Sara Pichelli, Simone Bianchi, Skottie Young, Nico Leon et Stefano Caselli. Il est sorti le 29 mai pour 10€. Il contient les titres US Fantastic Four #1-#4.

La première famille Marvel s'apprête à être réunie.
Au terme de Secret Wars, la disparition de Reed et Sue Richards a créé un vide qu'aucun super-héros n'est parvenu à combler. Si cela semble difficile, la vie doit néanmoins continuer. Ainsi, la Chose prend une décision des plus improtantes, la Torche essaye d'accepter la situation et le Dr Fatalis rentre chez lui. C'est alors qu'un signal apparu dans le ciel redonne espoir à l'univers Marvel... à moins qu'il n'en annonce la fin.
Voici l'histoire que tous les fans attendaient.

Le retour tant attendu des Quatre Fantastiques. On ne va pas refaire toute l'histoire mais pour ceux qui ne suivent pas trop l'actualité, sachez que cela faisait un sacré bout de temps que nous n'avons pas eu droit à de nouvelles aventures autour des 4F. C'est à présent chose faite avec la relance du titre en 2018 aux Etats-Unis. En France, nous avons droit à Fantastic Four : Fourever. Le chiffre 4 n'aura jamais été autant à l'honneur puisqu'il s'agit également du nombre de chapitres présents dans l'opus. Une bonne décision de la part de Panini ? Difficile à dire. L'opus est fin mais le tarif suit, ce qui reste, sans doute, le plus important. Eh on ne peut pas en vouloir à Panini Comics d'être aussi impatients que nous de proposer du Fantastic Four. Après, cela n'excuse malheureusement pas le manque de relecture. Nous avons notamment droit à une belle erreur dès la quatrième de couverture. C'est d'autant plus dommage lorsque l'on sait que l'introduction du livre réalisée par la Team Panini est très bonne.

Avant toute chose, il serait de bon de signaler qu'il s'agit bien de la suite de l'histoire. Entendez par là que l'opus a beau comprendre les quatre premiers numéros de la série Fantastic Four,
il ne s'agit en aucun cas d'un début d'histoire. Il y a bien quelque chose avant cela, ce n'est pas le commencement avec une Origin Story et tout le tralala. Pour autant, ce qui s'est passé avant n'est pas bien compliqué et est parfaitement expliqué. Pour ceux qui désirent s'y mettre, il s'agit donc d'un excellent point d'entrée. Il n'y a vraiment pas matière à se perdre en route.

On nous a qualifiés de super-héros, d'aventuriers, d'imaginautes... J'ai cherché ce dernier mot dans le dico. Il n'existe même pas.

Pour ce qui est du récit en lui-même, Dan Slott a une approche intéressante mais qui risque de diviser les fans. En fait, cela dépend vraiment de ce que vous attendez de cet opus. La logique du scénariste est assez simple. Ici, le but n'est pas d'en mettre plein la vue mais bien de rendre hommage. Les Quatre Fantastiques ont été absents très longtemps. La première équipe Marvel créée en 1961 n'a plus été éditée pendant un bon moment. Il est donc normal, au-delà de vouloir raconter une bonne histoire, de vouloir déclarer sa flamme aux personnages lorsque l'on est un amoureux des comics. Eh c'est exactement ce que fait Slott ici. Il n'y a aps grand-chose d'épique. On peut même dire que cela manque d'envergure, de panache, de retournements de situation, mais la narration est belle, l'hommage est là et bien là, et l'auteur met déjà les petits plats dans les grands concernant les relations entre les personnages. Un beau récit qui montre que, finalement, quoi qu'il arrive, la vie continue... et l'histoire des Quatre Fantastiques aussi. A ce titre, plusieurs scènes très fortes sortent du lot comme celle où Ben choisit son témoin. C'est une scène courte mais extrêmement poignante. Il s'agit d'une scène très forte qui en dit long sur nos quatre super-héros.

Après, il ne faut pas oublier que nous n'avons là que quatre numéros. Au-delà du côté hommage, il est assez difficile de se prononcer sur la vision des choses de Slott. Il n'y a clairement pas assez de choses à se mettre sous la dent pour le moment et il est donc difficile de se projeter. Ce premier tome est bon, mais est-ce qu'il met suffisamment de choses en place pour la suite des aventures des 4F... difficile à dire. Il faudra surveiller cette série du coin de l'oeil et voir ce que proposera la team créative dans les prochains numéros.

Qui sommes-nous ? C'est simple. Il y a moi, l'homme que j'aime, mon frère et notre meilleur ami. Nous sommes des aventuriers embarqués dans la plus belle des aventures. Celle de former une famille.

Il n'y a pas grand-chose à dire concernant la partie graphique. Le travail fourni est très bon bien qu'un effort au niveau de la mise en scène aurait été appréciable afin de ne pas avoir l'impression que de nombreuses cases soient de simples copier/coller.
Pour ce qui est des covers, elles sont toutes très sympathiques et ce, que cela soit au niveau des principales ou des variantes. Mention spéciale au travail d'Alex Ross mais également à celui d'Artgem qui est toujours aussi impressionnant. Celles de Skottie Young valent également le détour.

Concernant les bonus, vous trouverez les biographies des auteurs (en plus des variant covers donc).

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- L'aventure continue
- Un bel hommage
- La partie graphique
- L'avalanche de covers

LES POINTS FAIBLES

- Trop tôt pour se prononcer sur l'ensemble de la série
- Peut-être pas assez épique pour certains lecteurs

 

4

This is it !

Conclusion

Slott nous propose quatre numéros qui tiennent plus de l'hommage que du véritable retour en fanfare. Une bonne opération mais qui ne permet pas de se projeter quant à l'avenir du titre.
Un bon premier opus.