Immune, Part 1

All-New Wolverine (2015)

Immune, Part 2

All-New Wolverine (2015)

Immune, Part 3

All-New Wolverine (2015)

Hive, Part 1

All-New Wolverine (2015)

Hive Part 2

All-New Wolverine (2015)

Hive Part 3

All-New Wolverine (2015)

Auteurs : Taylor, Kirk

Face à un virus extra-terrestre, Wolverine et Gabby sont les seules à pouvoir agir. Et cette mission va les emmener jusqu'à l'autre bout de l'univers avec les Gardiens de la Galaxie !
(Contient les épisodes US All-New Wolverine (2016) 19-24, publiés précédemment dans les revues X-MEN RESURRXION 2-8)

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 2 ans

    Quelques petites touches d'émotion dans ce volume mais la série n'a jamais réussi à décoller et à proposer des histoires mémorables. Anecdotique et dispensable.

La review du jour est un titre proposé par Panini Comics. Il s'agit de All-New Wolverine Tome 4 : Immunisée. Le numéro est écrit par Tom Taylor et est dessiné par Leonard Kirk. Il est sorti le 6 mars pour 18€ et contient les titres US All New-Wolverine #19-#24.

Dans l'espace, personne ne vous entend griffer.
Lorsqu'un mystérieux vaisseau s'écrase en plein manhattan, un virus mortel commence à se répandre parmi la population. Avec l'aide d'Ironheart et des autres héros présents sur place, Wolverine et Gabby jouent un rôle crucial pour protéger la ville et ses habitants. Un rôle qui les emmènera jusque dans l'espace pour affronter les Broods aux côtés des Gardiens de la Galaxie.

Si vous lisez cette review, vous connaissez sans doute le principe du All-New lancé par Marvel il y a déjà quelques années. Néanmoins, un petit rappel ne fait jamais de mal. En 2015, tout de suite après Secret Wars, l'éditeur lance la ligne éditoriale All New-All Different. Le principe est simple : continuer de mettre en avant les super-héros les plus connus de l'univers Marvel mais de manière très différente. Par exemple, vous avez toujours un personnage appelé Thor qui combat les super-vilains. Par contre, ce n'est pas le fils d'Odin et que vous connaissez tous. A présent, c'est Jane Foster qui tient ce rôle. Pour Wolverine, c'est la même chose. Il y a bien un personnage qui porte le nom de Wolverine mais ce n'est pas Logan. Cette fois, il s'agit de Laura Kinney / X23.

Le récit est en réalité divisible en deux parties. La première partie est consacrée au vaisseau qui s'écrase sur Terre et ses conséquences tandis que la seconde est consacrée au voyage dans l'espace afin de voir d'où vient le vaisseau en question. Bien que les deux parties soient clairement distinctes, avec une approche bien différente à chaque fois, les deux histoires restent liées.

Dans un sens, le début de l'oeuvre est assez révélateur de ce que l'on va avoir dans l'oeuvre et, surtout, de ce qui va s'avérer être le plus intéressant. Au tout début, nous avons Wolverine et Gabby, au coeur de l'action. Pourtant, ce n'est pas forcément le plus marquant. Cela a beau tirer dans tous les sens et le tout a beau être très bien mis en scène, il y a fort à parier que le lecteur soit un peu plus intrigué par ce qui se passe non loin de là : Ironheart qui tente de gérer un vaisseau qui s'écrase. Il y a moins d'action, le rythme est clairement cassé par rapport aux mésaventures des deux jeunes femmes et pourtant, c'est qui est le plus intéressant. Le tout prend encore une autre dimension lorsqu'un alien aux allures de petite fille sort du vaisseau et dit Laura Kinney avant de mourir. Encore une fois, c'est très bien amené et très intriguant. Avec un tel rebondissement, il est difficile de ne pas avoir envie de tourner les pages. Or, cette approche va, finalement, guider une bonne partie du récit. L'action va être extrêmement secondaire. Le scénariste va plutôt nous offrir un récit intimiste qui soulève de nombreuses questions et autant de débats. On se met à la place de Laura sans aucun problème. Tout ceci est possible du fait qu'il n'y ait pas vraiment de méchant durant une bonne partie de l'histoire. On tend plus vers la mission humanitaire mais tout en conservant une sérieuse dose d'héroïsme. Nous avons un bon juste milieu avec une finalité assez étonnante.

Face à la population de toute la planète, sacrifier douze mille personnes en rasant l'île n'est pas illogique.

Pour le reste, il y a un peu d'humour, de bons dialogues et de bons échanges. Les personnages sont plutôt travaillés avec, en tête, le nouveau Wolverine. Comme dans les opus précédents, cette revisite du personnage est très intéressante car elle remet en avant tout ce que l'on apprécie chez Wolverine notamment sa férocité mais avec un côté "jeune femme" très pronnoncé. Les bonnes idées sont nombreuses et la mise en scène très bonne. La solution apportée pour soigner tout le monde est énorme. Il s'agit d'une scène un peu plus légère, ce qui n'est pas plus mal car elle permet de casser un rythme qui était quand même très lourd du fait que la situation était dramatique, presque sans espoir.

Pour le reste, on notera que l'opus met en avant une bonne poignée de personnages de l'univers Marvel comme Captain Marvel, Nova, Spider-Man, Nick Fury ou encore les Gardiens de la Galaxie. Une multiplicité des personnages qui ne rend pas l'oeuvre complexe pour autant. De manière générale, elle est même parfaitement accessible même si, bien évidemment, il est conseiller de commencer par le tome 1. Toujours concernant les autres personnages, on notera également que tous les Gardiens de la Galaxie ne sont pas logés à la même enseigne. Si Rocket et Groot sont bien mis en avant, Gamora et Star Lord sont déjà bien plus secondaires.

 

Pour ce qui est de la partie graphique, le travail proposé est plutôt bon (bien que la première partie soit meilleure que la seconde). Le design des personnages est, le plus souvent, travaillé. On peut penser notamment au costume des deux jeunes femmes qui, clairement, déchire. A l'inverse, il est vrai aussi que certains personnages sont déjà un peu plus discutables au niveau du design notamment le Fauve (sans que cela soit catastrophique non plus). Pour le reste, le découpage et la colorisation sont bons. Plusieurs cases sortent du lot comme la dernière du numéro 21 qui est incroyable ou encore la scène où tout le monde touche Laura, pour ne prendre que ces exemples. Concernant les covers, il y a également de bonnes choses. Celles de All New Wolverine #19 et All New Wolverine #20, tout comme la variant cover de Francesco Mattina (toujours concernant le numéro 19). 

Petite parenthèse concernant Panini Comics pour terminer. Le choix de la cover principale et de celle de quatrième de couverture est bon. De même, la référence à Alien dans le texte récapitulatif est bien cool (dans l'espace, personne ne vous entendra griffer / dans l'espace, personne ne vous entendra crier).

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- De bonnes idées
- Une mission très différente
- Le traitement de Laura
- La mise en scène

LES POINTS FAIBLES

- Des dessins plus discutables dans la deuxième partie de l'oeuvre

 

4

Bonne lecture !

Conclusion

Un récit très différent de ce que l'on a l'habitude de lire du fait que l'on soit plus dans de la mission humanitaire que dans du passage à tabac de super-vilain... et ça fait du bien !
La partie graphique est un petit peu plus discutable dans la deuxième partie de l'oeuvre mais sans remettre en question l'ensemble du récit pour autant.