Ivx #0

Ivx (2016)

Ivx #1

Ivx (2016)

Ivx #2

Ivx (2016)

Ivx #3

Ivx (2016)

Ivx #4

Ivx (2016)

Ivx #5

Ivx (2016)

Ivx #6

Ivx (2016)

Auteurs : Soule, Lemire, Garron, Yu

Depuis que les brumes tératogènes, qui donnent leurs pouvoirs aux Inhumains, se sont répandues dans l’atmosphère terrestre, l’espèce mutante est menacée d’extinction. Face à cette situation, les X-Men déclarent la guerre au peuple de New Attilan. Qui sortira vainqueur de ce conflit ?
(Contient les épisodes US Inhumans vs X-Men 0-6 publiés précédemment dans les revues ALL-NEW X-MEN HORS SERIE 3 et IVX 1-4)

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Ce crossover signe la fin d'une période artistiquement désastreuse pour les mutants, malmenés par un Jeff Lemire au plus bas. Rien que parce qu'il permet de mettre un terme à cette séquence, je ne serai pas trop sévère avec cette confrontation entre inhumains et mutants . C'est un event classique qui se lit sans déplaisir. Cependant, même si la cause du conflit est logique et a été traitée longuement dans les séries respectives des mutant, on ne peut s'empêcher d'avoir un peu de peine pour les auteurs qui essaient tant bien que mal de justifier pourquoi les héros préfèrent frapper avant de discuter. Malgré cela, l'histoire apporte quelques surprises, dont un rebondissement final bien trouvé.

  • Meestake
    Meestake Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Plus le temps passe, plus j'ai tendance à penser que cet event était une mauvaise lecture. Un affrontement entre inhumains et mutants trop teasé, trop tiré en longueur, une caractérisation de certains personnages parfois bancale, des auteurs qui font ce qu'ils peuvent pour expliquer ce conflit, bof...  Une des rares choses à sauver de ce récit : le twist final plutôt surprenant 

  • Anthony Soiky
    Anthony Soiky

    il y a 2 ans

    Se lit vite, n'apporte pas grand chose. Un event dispensable. Je n'ai pas lu ce qu'il se passait avant concernant les brumes qui arrivent sur terre, ça doit jouer donc il aurait été nécessaire de rajouter un prélude à cette édition ? 

L’événement Marvel Inhumans vs X-Men arrive en Marvel Deluxe chez Panini. Les Inhumains prennent de plus en plus d’importance, et les X-Men s’en prennent encore de plus en plus dans la figure, jusqu’à cet affrontement. Nous allons voir l’intérêt de cette histoire.

Peut-être pour des histoires de droits, peut-être pour d’autres raisons, Marvel a développé durant une bonne période son univers des Inhumains un peu au détriment des X-Men. Ce choix se symbolisait notamment dans les nuages teratogènes lâchés sur Terre qui se révèlent fatals pour les mutants qui les respirent. Inhumans vs X-Men est en quelque sorte la conclusion de cette intrigue. Le premier chapitre permet de remonter quelques mois plus tôt afin de bien comprendre les enjeux, et de poser la situation. Le début est d’ailleurs assez bavard, tout ça pour nous expliquer que le nuage tératogène va se dissiper dans l’atmosphère dans deux semaines causant la perte de tous les mutants.

Pour bien comprendre les motivations des personnages, il faut avoir lu un peu ce qui se passe avant, notamment la série Death of X. Dans celle-ci, nous découvrons la réactions des mutants lorsqu’ils apprennent la toxicité du nuage tératogène, mais aussi et surtout comment Cyclope est mort. Il permet d'ailleurs de mieux saisir le double-jeu d’Emma Frost, et sa manipulation. Juste cette mini-série aurait suffi à rendre plus complet cet album, surtout qu’elle ne fait que quatre chapitres. Le Marvel Deluxe aurait été un peu plus cher, mais il aurait été dans son format le plus classique. Il est dommage que Panini ait manqué cette occasion, notamment car la mini-série Death of X n’est pas sortie en librairie.

 

Bref, retournons à notre récit écrit par Charles Soule et Jeff Lemire. Alors que le Fauve essaie de trouver un remède, et une solution pacifique, Emma Frost se prépare à la guerre. Elle veut détruire le nuage, et les Inhumains empêcheront que cela arrive. Et les combats pointent le bout de leur nez. S’ils sont plutôt efficaces, ils manquent malheureusement d’enjeux. En effet, on se doute bien que ce sont deux groupes de héros, il est donc difficile de faire prendre nettement le dessus à l’un d’entre eux. Du coup, les scènes d’action ne sont pas bien palpitantes. Les deux équipes mettent leurs actions en place, sans grande surprise sauf à la fin. Même si la dernière bataille est rapide et assez confuse, la conclusion est plutôt réussie.

Au dessin, le chapitre d’introduction est réalisé par Kenneth Rocafort, qui propose un style très sympa, même si irrégulier. Le dessinateur principal de la saga devait peut-être être Leinil Francis Yu, mais il n’en gère finalement que la moitié (les 2 premiers et le dernier chapitre). Mais surtout, l’artiste d’habitude très bon avec un style bien marqué, est ici plutôt méconnaissable et nous offre une prestation indigne de son talent. Il est secondé sur l’autre moitié par Javier Garron, moins bon que Yu, mais qui ici s’en sort finalement très honorablement en comparaison. Autres points, la traduction n’est pas toujours convaincante, et Panini, pour compléter l’album, propose une galerie de toutes les couvertures de la série. Cela représente tout de même 23 pages, soit l’équivalent d’un chapitre.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Conclusion d'une intrigue de longue haleine
- Le final
- Bonne intro

LES POINTS FAIBLES

- Yu pas en forme
- Choix editorial

 

3

Une étape

Conclusion

Inhumans Vs X-men est une histoire nécessaire pour conclure une longue intrigue, mais qui ne se révèle pas au niveau des enjeux. Le travail sur Emma Frost est intéressant, le final de l'album est réussi, mais tout est un peu trop lent avec des combats peu palpitants. A lire si vous avez suivi les déboires des relations Inhumains/Mutants.