Auteurs : Tom King, Gabriel Walta, Michael Walsh

Suite et fin d'une série acclamée. La famille de Vision est en train d'exploser sous les secrets. En voulant se créer une famille, l'Avenger risque de tout perdre. Un récit bouleversant. (Contient les épisodes US Vision (2016) 7-12, inédits)

  • HattoriH
    HattoriH Staff MDCU

    il y a 5 ans

    Très belle fin pour une maxi-série qui sort de l'ordinaire. L'équipe créative nous délivre un tourbillon d'émotion avec la résolution des problèmes survenus au tout début. C'est une pierre importante pour La Vision et l'univers Marvel puisqu'on nous apporte un nouveau personnage qui comptera par la suite, le retour et le départ d'anciens seconds couteaux ainsi qu'une dose de nostalgie avec l'ancienne relation du héros avec la Sorcière Rouge. Un must, même si certains peuvent être déboussolé par le style du duo en charge du titre.

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 5 ans

    Fin de cette excellente mini-série Vision, qui aura redéfinit le personnage de Vision, développé correctement ses thèmes et rendre hommage au personnage et son univers. King fait un travail incroyable, on sent que c'est un amoureux de Marvel et grâce à lui, si vous découvriez Vision, vous connaîtrez tout de son histoire (presque tout). La conclusion de la série est excellente et comme promis dans les premiers numéros, c'est tragique. Ajoutez à ça un dessinateur toujours aussi juste... Qu'attendez-vous pour vous jetez dessus ?

  • Aric
    Aric

    il y a 5 ans

    Je ne suis pas du tout rentré dans l'histoire. Tom King m'a déçu et je dois dire que ne comprend pas la hype du titre. Les questionnements sur la peur de l'autre etc me semblent un peu vite vu... PS : J'aime beaucoup les titres au tonalité indé.

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 3 ans

    Suite et fin de cette série plus que moyenne...

  • The_Comics_ologue
    The_Comics_ologue

    il y a 1 an

    Seconde et dernière partie sur la série "La vision".
    Si le début de la série posait les bases et développait rapidement ses thèmes de façon astucieuses en prenant soin de faire jouer ses personnages, cette suite et fin se veut logique, censée et très satisfaisante.
    Un peu à la manière d'une série télé, les actions des personnages ont des conséquences et la tension cachée derrière les secrets qui s'accumulent participent à faire rentrer le lecteur au plus près de cette famille marginale.
    Tout contribue à faire monter l'aspect profondément dramatique de cette série pour finir en apothéose et si le début de la série était à mon sens placé sous le signe de la réalité douloureuse, cette suite se veut celle de la peur et du chagrin. On sent au plus profonds de nous que l'ambiance de ce foyer qui se veut pourtant tellement chaleureux n'aboutit, malgré tout ses efforts, qu'à rester anxiogène et artificiel (attention néanmoins, une grande prouesse réside dans le fait que le foyer ne paraît jamais froid et vide, alors même que ses occupants sont synthétique !)
    La série qui jusqu'alors avait préféré laissé dans ses premiers épisodes à Vision un rôle plus neutre puisque le récit choisissait volontairement de nous présenter sa famille, nouvelle, prends ici la liberté de l'impliquer d'avantage, à tel point qu'il en devient un élément déterminant (l'épisode 7 est par ailleurs l'un des meilleurs). Ainsi Vision se voit replacé au même rang que les membres de sa famille, un être se questionnant sur la valeur des émotions sur celle de la raison pure.
    Une excellente suite pour une excellente série, qui paraît plus liée que jamais dans ses thématique à la série #WandaVision.

  • The_Comics_ologue
    The_Comics_ologue

    il y a 1 an

    Seconde et dernière partie sur la série "La vision".
    Si le début de la série posait les bases et développait rapidement ses thèmes de façon astucieuses en prenant soin de faire jouer ses personnages, cette suite et fin se veut logique, censée et très satisfaisante.
    Un peu à la manière d'une série télé, les actions des personnages ont des conséquences et la tension cachée derrière les secrets qui s'accumulent participent à faire rentrer le lecteur au plus près de cette famille marginale.
    Tout contribue à faire monter l'aspect profondément dramatique de cette série pour finir en apothéose et si le début de la série était à mon sens placé sous le signe de la réalité douloureuse, cette suite se veut celle de la peur et du chagrin. On sent au plus profonds de nous que l'ambiance de ce foyer qui se veut pourtant tellement chaleureux n'aboutit, malgré tout ses efforts, qu'à rester anxiogène et artificiel (attention néanmoins, une grande prouesse réside dans le fait que le foyer ne paraît jamais froid et vide, alors même que ses occupants sont synthétique !)
    La série qui jusqu'alors avait préféré laissé dans ses premiers épisodes à Vision un rôle plus neutre puisque le récit choisissait volontairement de nous présenter sa famille, nouvelle, prends ici la liberté de l'impliquer d'avantage, à tel point qu'il en devient un élément déterminant (l'épisode 7 est par ailleurs l'un des meilleurs). Ainsi Vision se voit replacé au même rang que les membres de sa famille, un être se questionnant sur la valeur des émotions sur celle de la raison pure.
    Une excellente suite pour une excellente série, qui paraît plus liée que jamais dans ses thématique à la série #WandaVision