Auteurs : Tom King, Gabriel Walta

L’Avenger Vision a décidé de fonder une famille. Le synthézoïde a décidé de la créer de toutes pièces et d’emménager en banlieue. L’intégration va s’avérer plus compliquée que prévue et les secrets vont venir peser sur l’ambiance de la petite famille.

(Contient les épisodes US Vision(2016) 1-6, inédits)

  • HattoriH
    HattoriH Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Une des meilleures séries Marvel Post Secret Wars, et la plus intelligente. Ce n'est clairement pas la série super héroïque classique auxquelles les lecteurs sont habitués, c'est plus comme une série télé glauque sur une famille de banlieue pas très normale. L'ambiance est vraiment très particulière, les protagonistes ont chacun des problèmes, ce qui va engendrer catastrophe sur catastrophe. Une très bonne maxi saga en 2 parties. Plus de détails sur les fiches VO.

  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Une série qui a énormément fait parler d'elle pour être sorti avec brio des sentiers battus. Une très bonne surprise !

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Une des rares excellentes surprises d'ANAD Marvel. Tom King sort des sentiers battus pour écrire sa série Vision en traitant subtilement de l'intelligence artificielle via cette famille assez... dérangeante à suivre. C'est bien écrit, on a presque l'impression de suivre une mini série TV et le dessin colle parfaitement à la série, mention spéciale aux scènes de discussion entre les Visions où l'on entendrait presque le silence de la pièce et leur voix froide. A ne pas manquer !

  • Aric
    Aric

    il y a 4 ans

    Quelle déception! L'intrigue principale est intéressante, plutôt pas mal mais j'ai eu vraiment du mal avec cette narration sophistiquée pour rien à la Tom King... De plus, j'ai eu également du mal à m'attacher aux personnages, qui sont pour certains pas super développés. Bref, je ne comprends pas la hype autour du titre même si je peux cerner quelques qualités...

    • sombretoile
      sombretoile

      En réponse à Aric

      il y a 4 ans

      Cela me rassure, je pensais le seul à trouver cela plutôt moyen.

    • Betsa
      Betsa

      En réponse à Aric

      il y a 3 ans

      Chacun peut apprécier ou non une oeuvre, mais il faut tout de même admettre que cette série a des qualités incroyables ! Elle prend un personnage peu connu et réussit à le rendre très intéressant en le complexifiant et en montrant ses contradictions. Voir cette histoire de famille dérangeante c'est s'interroger sur le robot, et donc par effet de miroir, sur l'humain : qu'est-ce qui fait de nous des êtres supérieurs, a-t-on véritablement le choix, peut-on mener une vie heureuse ? La BD s'interroge sur l'intégration, sur la peur de l'inconnu, sur l'IA sur les émotions, et traite chacun de ces thèmes avec finesse. Elle rend hommage au personnage, à son background et à l'univers Marvel tout entier... C'est donc une bonne série (objectivement !), qu'on peut aimer ou pas mais il faut reconnaître ses qualités..

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 3 ans

    En résumé, un comic-book inhabituel et dérangeant quand on connaît le cursus du super-héros la Vision. C’est ce qui en fait d’ailleurs un recueil original et immanquable. Étant donné que l’Avenger a été construit par un androïde psychopathe (Ultron), détruit puis remonté de nombreuses fois depuis le début de sa carrière, on peut raisonnablement comprendre sa position actuelle ainsi que ses devoirs et responsabilités envers sa famille. Une histoire bien écrite déjà incontournable, mais qui n’est pas forcément à mettre devant tous les yeux, malgré la chaleur et l’accueil qui se dégage de sa couverture.

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 2 ans

    Moyen, sans plus

  • Elias 08
    Elias 08

    il y a 1 mois


    J'ai adoré !
    Le scénario est super bien écrit et en même parfois poétique quant aux dessins ils sont très bien exécutés et donnent une vraie indentité au comics.
    Franchement un gros de coeur !
     

Vous cherchez un comics pour les fêtes de fin d’année, et votre œil a aperçu Vision 1 sur le présentoir ? N’en dites pas plus, voici ma review.

Remettons-nous dans le contexte, à l’occasion du relaunch All-New, All-Different Marvel (ANAD Marvel), une nouvelle série Vision, écrite par Tom King et dessinée par Gabriel Hernandez Walta, voit le jour. Or, là où la série sort de l’ordinaire, c’est qu’au lieu de se concentrer sur le côté aventure, héroïque, la série suit la vie de famille de la Vision.

On ne va pas passer par quatre chemins, l’histoire est géniale, l’écriture est intelligente, en somme on a une petite pépite. Tom King nous livre une histoire intime en suivant le quotidien de la famille Vision. Vision, souhaitant fonder sa famille, décide de créer trois androïdes : sa femme Virginia et les jumeaux Viv et Vin. Pour parfaire le tout, il souhaite également que sa famille assimile un côté humain, et c'est sur ce point que King va mettre en valeur ce comics. En effet, il offre des débats forts intéressants sur ce qui définit l’Homme. Par exemple, à partir du mot « sympa », il va vous expliquer pourquoi il est plus adapté d’employer « gentil » dans tel contexte d’un point de vue logique. Et cela continue tout au long du tome. En ce qui concerne la narration, elle aussi propose quelque chose d’intelligent. J’ai en tête la fameuse équation « P=NP » utilisé dans le dernier numéro du tome. Au premier abord, on ne saisit pas tellement ce que l’équation vient faire dans le comics, mais une fois arrivé à la fin, il n’y a pas meilleur utilisation pour faire comprendre à ce que l'on a affaire. De plus, la narration a son importance dans le récit, en plus de donner un ton dramatique à l’album, elle est plus impliquée dans l’histoire qu’on ne le croît. Je vais m’arrêter là pour éviter de donner des spoils.

On passe maintenant à la caractérisation des personnages. Il est important de noter que la Vision, à l’origine de tout ça, apparaît comme le personnage le plus froid de l’histoire, à l’origine de la déchéance de sa famille. Alors qu’il demande à sa famille d’avoir un comportement proche de celui des hommes, ce dernier n'en fait rien et c’est pour cela qu’il rate toutes les prémices. Aucuns membres de sa famille ne sont épargnés, que ce soit psychologiques ou physiques les souffrances sont là. Pour finir, on peut dire que le scénario propose quelque chose de différent par rapport aux autres séries de l’écurie Marvel, qui soit frais et original tout en traitant du thème de l’intelligence artificielle (comme quoi, ce n’est jamais bon de jouer à Dieu, Vision devrait le savoir depuis le temps avec Ultron).

Au niveau des dessins, Walta fait des merveilles. Son style correspond parfaitement au cadre intimiste, dramatique de l’histoire. De plus la coloriste Jordie Bellaire joue beaucoup sur les différents tons de luminosités. On se rend compte très vite que la maison des Vision est sombre, où aucune chaleur ne s’en dégage, et hormis les présents de certains invités, tout est blanc, noir ou marron, en soit des couleurs peu chaleureuses. Par exemple, on peut prendre comme détail la cheminée recouverte par l’ombre où il n’y aucunes bûches à côté, qui sera donc à jamais froide, peut-être un détail qui annonce que la Vision ne pourra jamais avoir ce côté chaleureux qu’il espère tant. On peut aussi noter la présence de l’automne dont les couleurs mornes dans l’histoire donnent un ton plus plus froid à l’histoire. Bref, un vrai travail tant niveau dessin qu'au niveau colorisation a été fait, et cela en fait l’une des forces de ce titre en plus de son scénario.

Pour conclure, on a là un très bon comics, tant niveau scénario qu’au niveau dessin. Tom King propose une véritable réflexion tout au long du tome. De plus, les dessins collent à l’ambiance, de quoi faciliter l’immersion du lecteur. 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le scénario
- Les dessins
- La colorisation
- La réflexion apportée avec le scénario
- L'ambiance

LES POINTS FAIBLES

- Attendre la suite

 

4.5

Une pépite !

Conclusion

En conclusion, on a là un très bon comics dont il serait dommage de passer à côté tant la team King/Walta/Bellaire fait des merveilles.