Urban Comics

Urban Comics

Urban Comics

4 / 4 (2020)

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 9 ans

    Ooh Boy. Qu’est-ce qu’il a encore été nous imaginer Morrison ! Ce one-shot conclusion à la série Batman Inc contient en fait ce qui aurait dû être les numéro #9 et #10 de la série. Tout d’abord un petit tour dans une école privée avec Batgirl, ici Stephanie Brown (et quel plaisir de la retrouver !). Un numéro qui a moins d’impact et est moins important que le suivant mais n’en reste pas moins très bon. Morrison réussi à adapter son style d’écriture au contexte de l’histoire et aux personnages, on a un déroulement classique et efficace, de jolies surprises au passage et de très bons dessins de Stewart. Contenu dans ce one-shot, c’est une bonne entrée en matière pour le plat principal ! Et quel plat principal ! Un numéro juste énorme qui reprend tous les éléments que Morrison a introduit depuis le début de la série Batman Inc et fait le lien entre tout ça dans une ambiance de folie et une narration complètement loufoque dont il a le secret. Et c’est tellement passionnant. On lit chaque phrase, chaque indice que glisse Morrison plusieurs fois pour être sûr de ne rien louper et d’essayer de comprendre cette folie qui se déroule sous nos yeux, qui nous aspire, et pourquoi pas même pour essayer de deviner l’ultime révélation de ce numéro… mais là faut se lever de bonne heure ! Moi je l’ai pas vu venir, et j’ai kiffé ! Et tout semble tellement naturel au final, c’est dans la logique et la continuité du travail du Morrison, c’est du grand art ! On le critique souvent sur le fait qu’il en fait trop juste pour le style mais quand on voit une histoire vaste avec autant d’ampleur aussi bien maitrisée, quand on voit que tout ce qui est fait par Morrison prend son sens et à un rôle à jouer, on ne peut pas être d’accord avec ces critiques. C’aura été long pour en arriver là, entre les retards et le reboot, mais quand on y est, on se dit que ça valait le coup de s’accrocher à cette histoire. Et c’est pas fini, Leviathan arrive en 2012 et c’est à ne pas rater ! Comme quoi le meilleur chez DC reste ce qui se passe avant le reboot, et c’est pas étonnant.