Panini Comics

Panini Comics

1 / 6 (2021)

Panini Comics

1 / 1 (2021)

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 6 ans

    J'aime beaucoup ce que fait Slott sur Spider-Man. Depuis le début de son run, il s'amuse, cherche toujours à écrire quelque chose d'original sur le perso et ça fait du bien d'avoir un Spidey différent. Même un Spidey Octopus. Et même ce Spider-Man/Tony Stark, qui bien sûr ne va pas durer, donc profitons-en ! Dans ce numéro, Peter revient à New-York et annonce que son entreprise va s'installer au Baxter Building, ancien QG des FF. Forcément, ça ne plait pas à la Torche et les deux amis vont se retrouver pour faire... LA BAGARRE ! Mais rien de péjoratif, au contraire, on sent que Johnny en avait besoin après Secret Wars, qu'on nous spoile bien depuis le début d'ANAD Marvel et c'est l'occasion pour Slott de rendre hommage à cette grande équipe. On sent que Slott n'est pas d'accord avec le choix de les mettre de côté et même qu'il aurait pu faire un bon scénariste... mais on sent aussi que l'équipe n'est pas morte pour Marvel et que c'est peut-être bien juste une pause. Si toute cette confrontation est très sympathique, j'ai tout de même noté quelque point genant : d'une part, les dessins, qui ne sont pas affreux, mais je n'ai jamais été un grand fan de Camuncolli et le voir en artist lead me fait regretter le départ de Ramos pour X-Men. D'autre part... Cette histoire sur le Zodiac ne m'intéresse absolument pas. C'est une équipe de vilains trop kitch pour que je les apprécie et j'espère les voir vite disparaitre, parce que ça m'embete de devoir lire 16 pages au lieu de 21 à chaque fois...

  • HattoriH
    HattoriH Staff MDCU

    il y a 6 ans

    Tout les 15 jours, bam, une claque, ça fait du bien. Slott toujours à fond sur le trip "Tycoon" de Peter Parker, même si ce numéro se recentre sur le microcosme de New-York. On continue de revoir tout un tas de personnages et leurs nouvelles occupations/fonctions. Malgré son avancement, Parker reste toujours un enfant et lorsqu'il rencontre un autre enfant en la personne de Johnny Storm (le roi des héros puérils), ça déménage. On a droit à des bagarres pour 3 fois rien et c'est jouissif, Slott écrit à merveille tous ces personnages. Sur les grandes lignes, on continue à avoir la menace Zodiac vs Shield, qui donnera une grosse saga probablement plus tard. Sinon, on remarque qu'au bout de trois numéros, Dan Slott place ses pions et prépare énormément de choses, surtout qu'on a encore une dernière page qui sert à réintroduire un grand "Vilain" de l'univers Spidey. Vivement la suite.