Glénat Comics

1 / 2 (2022)

Glénat Comics

1 / 2 (2022)

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 7 ans

    Un nouveau polar par Greg Rucka, accompagné au dessin par l'excellente Nicola Scott, en somme, une série déjà immanquable dès son annonce. Et ce n'étaient pas des promesses en l'air, ce premier numéro frise la perfection. Rucka nous installe durant tout ce numéro autour d'une prise d'otages très prenante et mystérieuse, dans une ambiance assez géniale. Le déroulement et les différents évènements semblent très réalistes et sont bien menés, la protagoniste est introduite de manière efficace et le scénariste en donne juste assez pour être intrigué et avoir envie de revenir au prochaine numéro. Mais le gros atout de ce numéro, ce sont les dessins de Nicola Scott. Elle réussit parfaitement à créer cette ambiance à la fois ultra réaliste et en même temps avec une certaine dose de mystère et de fantastique. Les dessins sont magnifiques et nous plongent totalement dans les différentes étapes de cette prise d'otages. Le choix du noir et blanc est très judicieux et participe à cette ambiance, surtout lorsqu'une sublime double page laisse enfin éclater les couleurs. J'appréciais déjà beaucoup Scott mais je ne pense pas l'avoir déjà vu à un tel niveau. Définitivement une série à suivre de près.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 7 ans

    Quelle claque. Sans aucun doute possible LA lecture de la semaine. Greg Rucka nous offre un nouveau polar qui joue en même temps sur le côté mystique avec de la sorcellerie. On découvre le personnage principal devant gérer une prise d'otage, auquel on est rapidement attaché. Et le lien avec le mysticisme est bien amené. Une très bonne écriture qui donne envie d'en savoir plus. De son côté, Nicola Scott s'était faite plutôt discrète depuis Earth-2. Ses dessins sont très réalistes et juste excellents. Il y a très peu de couleurs, on joue sur une ton noir et blanc, voire sépia sauf pour quelques élément, ce qui donne une ambiance qui colle parfaitement au polar. Bref, si vous ne devez lire qu'un truc cette semaine, lisez Black Magick