Urban Comics

Alors que son corps des Red Lanterns commence à moins en moins suivre ses ordres et à montrer des signes de rébellion, Atrocitus réalise qu'il s'est adouci depuis que l'objet de sa rage lui a été enlevé, et essai de connaître ce que lui réserve l'avenir.

  • Hunabku
    Hunabku

    il y a 7 ans

    6.5/10 Hummm: je suis plutôt mitigé sur ce numéro. Certes il faut mettre les chose en place, restituer les membres du Red Corps, mais là ils ont bien tiré en longueur, et c'est un peu plat pour une mise en bouche, malgré de très beaux dessins... Beaucoup trop centré sur un Atrocitus presque aussi ésotérique qu'un Surfer d'Argent o_O , j'ai trouvé que cela manquais bien trop d'interaction avec son corps, et ce n°1 n'ouvre sur quasiment rien ... J'éspère que le n°2 montera en rythme et en puissance, car comme beaucoup, j'en attendais plus de cette série. Le Red était une promesse d'histoires débridés, décomplexé, à 2000 lieux de ce qu'on a pu connaitre jusqu'ici avec leur collègue mangeur de légume vert .... pourvu que ces espérances soit assouvis par la suite !

  • DarkChap
    DarkChap

    il y a 7 ans

    Atrocitus ne m’a jamais paru particulièrement capable de porter à lui seul une série et c’est un peu le problème là. Alors, Ed Benes est un peu en deçà mais c’est surtout Milligan qui déçoit en ne produisant vraiment rien de neuf pour rendre le titre plus intéressant, à moins que le cliffhanger ne soit pas résolu en deux pages comme trop souvent et constitue bien le cœur de l’arc.

  • Brimstone
    Brimstone

    il y a 7 ans

    5/10 Qu'est-ce que çà parlotte dans ce numéro! L'artwork est très sympa, colle bien aux persos, mais l'ego trip d'Atrocitus est longuet, la side story terrienne qui sert d'intro à un red lantern 2814 tombe à plat... J'espère vraiment que la série en a encore sous le pied, parce que là on se dit qu'une mini serait suffisante. Il va être très difficile de se démarquer dans l'abondance des titres liés aux GL. Les spécificités du Red Lantern Corps sont aussi leurs limites: le corps ne délivre que des dialogue clichés à base de grrr grrr arh arh, donc j'attends avec impatience que la série sorte des sentiers battus et nous présente de nouvelles interactions plus "constructives"!

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 7 ans

    Rien de bien nouveau à l’horizon et pas grand-chose à se mettre sous la dent dans ce numéro, pourtant j’ai bien aimé et j’ai pris du plaisir à le lire. C’est peut-être aussi dû au fait que la franchise Green Lantern est la seule à ne pas être touchée par ce satané reboot. Ouais, en fait c’est même sûr que c’est une des raisons. Ca fait du bien de voir des personnages familiers dont on connait le passé et qui n’ont pas subi un tabula rasa. A côté de ça, l’exploration de la psyché d’Atrocitus est vraiment intéressante et plutôt bien écrite, le contexte et ses origines sont aussi bien intégrés sans en faire trop. La scène d’intro est des plus sympas avec mon Red Lantern préféré Dex-Starr ! On aurait peut-être aimé en voir plus du corps dans son ensemble et de son organisation mais ce n’est que le premier numéro et ça a le temps de venir (le cliff nous le laisse penser en tout cas). On sent clairement que ce sera avant tout centré sur Atrocitus et dans un sens c’est bien normal, allez vous amuser à écrire des personnages qui ne peuvent pas parler ! J’ai pas grand-chose à redire sur les dessins d’Ed Benes, qui fait du Ed Benes. C’est plutôt bon et toujours agréable mais un peu facile et stéréotypé par moments. Si on en reste à ce premier numéro, on peut douter du potentiel et de l’intérêt de cette série, il va donc falloir attendre encore quelques numéros pour que Milligan mette toutes ses cartes en place.

  • FitzBDnetNation

    Ed Benes est un bon dessinateur et Peter Milligan un bon scénariste alors pourquoi ce titres est-il mauvais? Je suis embêté parce que j'aurais adoré l'aimer. Les red Lanterns peuvent être passionnants mais le lien entre l'histoire sur terre et la réflexion interne d'Atrocitus est mal faite et la sauce ne prend pas. Le plus mauvais titre de la semaine malheureusement.

  • thombuilder

    Scénario Je ne connaissais que les bases des Red Lanterns et d'Atrocitus qui est clairement au centre de ce numéro. J'ai adoré ce numéro. Une introduction sympathique qui met en avant Dex-Starr qui est sans aucun doute une curiosité plus qu'intéressante. Ensuite on a le droit à une introspection d'Atrocitus que j'ai trouvé très intéressante avec des rappels et flashback bienvenue sur l'histoire du personnage et ce jusqu'à la fin du numéro. On peut éventuellement reprocher le parallèle avec l'histoire terrienne qui pour le moment n'a pas vraiment d'intérêt ainsi que finalement le rapide twist des doutes d'Atrocitus sur lui même et son rôle, même si on sent à la fin une ouverture qui pourrait s'avérer plus qu'intéressante. Dessin Je ne connaissais pas Ed Benes, et ma foi c'est très bien foutu et colle parfaitement à l'ambiance. Une très bonne découverte que ce dessinateur. Conclusion Une bonne surprise que ce numéro pour moi qui trouve un fond intéressant au vue du thème de la rage qui pourrait facilement amené à du bourrin sans cervelle. On a envie de savoir comment va évoluer Atrocitus et ces Lanterns. Pour finir ce titre est relativement accessible pour peux de connaître à minima l'univers, les quelques flashbacks et souvenir d'Atrocitus aidant le néophytes à situer le personnage. Par contre étant donné que le titre fait intervenir tout un corps de Lantern il est plus difficile pour un néophyte de comprendre et profiter des autres Red Lanterns

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 5 ans

    Un numéro d’introduction sur Atrocitus et son Corps des Red Lanterns fruits du spectre émotionnel de la Rage. Un volet nous permettant de voir des flash-back et les motivations d’Atrocitus, qui fut martyr de sa planète et du secteur 666 réduits à néant par les Manhunters détériorés par le Gardien rebelle Krona.