Underboss, Part 1

Daredevil (1998)

Underboss, Part 2

Daredevil (1998)

Underboss, Part 3

Daredevil (1998)

Underboss, Part 4

Daredevil (1998)

Underboss, Part 5

Daredevil (1998)

Underboss, Part 6

Daredevil (1998)

Out, Part 1

Daredevil (1998)

Out, Part 2

Daredevil (1998)

Out, Part 3

Daredevil (1998)

Out, Part 4

Daredevil (1998)

Out, Part 5

Daredevil (1998)

Out, Part 6

Daredevil (1998)

Auteurs : Brian M. Bendis, Alex Maleev

Découvrez un chapitre incontournable de l’histoire de Daredevil ! Un mystérieux individu compte tuer le caïd et prendre sa place. Mais il ne souhaite pas seulement diriger la pègre new-yorkaise, il veut aussi éliminer le célèbre avocat Matt Murdock. Lorsque sa véritable identité est révélée dans les journaux, l’Homme sans Peur va vivre les plus difficiles moments de sa carrière. (Contient les épisodes US Daredevil (1998) 26-37, publiés précédemment dans les albums 100% MARVEL : DAREDEVIL 4-5 ou MARVEL DELUXE : DAREDEVIL L'HOMME SANS PEUR 1)

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 5 ans

    La meilleure saga de Daredevil depuis Frank Miller. On peut détester à juste titre Bendis mais ce qu'il a accompli sur DD est tout simplement à couper le souffle. De l'audace, de vraies prises de risque, un ryhtme et un style qui tranchaient avec la production habituelle de l'époque. Finis les costumes et l'identité réelle, fini de jouer. La réalité rattrape Matt Murdock et son quotidien devient un cauchemar. Un vrai polar, un comic book qui rappelle les meilleures séries HBO. Et la révélation du génie de Maleev qui n'a pas son pareil pour les ambiances urbaines avec un style photoréaliste aussi efficace qu'envoûtant.

  • Adrien L.
    Adrien L. Staff MDCU

    il y a 5 ans

    Le run de Bendis sur Daredevil, et sa suite par Brubaker, est indispensable si on s'intéresse au héros. Alors bien sur, il n'invente pas la poudre, c'est très inspiré de ce qu'avait fait Miller 20 ans avant, mais c'est très bien fait. Bref, si vous voulez lire du Daredevil, c'est à lire absolument, surtout à ce prix-là !

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 5 ans

    Devenu introuvable (ou bien trop onéreux sur le net) en édition 100% Marvel puis Marvel Deluxe, Panini Comics réédite ENFIN le run de Bendis et Maleev sur l'Homme Sans Peur de la Maison des Idées au début des années 2000. Une très bonne nouvelle pour les "comicsovores" et pour leurs "comicsothèque". Quelqu'un à New York cherche à renverser le Kingpin/Caïd Wilson Fisk et à livrer Daredevil en pature à l'opinion publique avec la révélation son identité secrète à la presse. Le Démon Gardien de Hell's Kitchen devra manoeuvrer prudemment pour trouver qui a tenté de mettre fin aux jours de son rival de toujours tout en voulant mettre des baons dans les roues de sa double-vie d'avocat et de justicier. Brian Michael Bendis (Sam & Twitch, House of M, New Avengers, Guardians of the Galaxy etc...) prend en main l'histoire de Daredevil, dans une histoire plus plongée dans la réflexion et le dialogue que dans l'action, avec une enquête marquée par des ellipses et autres flash-back menant aux événements en question. L'auteur livre alors un début de run incontournable et culte pour la vie et la construction du personnage de Matt Murdock alias le Daredevil. Le héros est bercé dans la noirceur, la corruption et la violence de son berceau de toujours, le quartier de Hell's Kitchen. Du côté des dessins, le bulgare Alex Maleev (Sam & Twitch, Star Wars : Lando, Batman No Man's Land, Moon Knight...), illustre parfaitement l'ambiance noire de ce début de run avec sa touche personnelle plus que reconnaissaible et appréciable pour les amateurs du genre. En résumé, "Le Scoop" marque un début de run incontournable dans la vie du super-héros aveugle de Marvel. Ne passez surtout pas à côté de cette rééditon plus qu'attendue, d'une oeuvre multi-récompensée et culte sur Daredevil.

  • jonodu55
    jonodu55

    il y a 2 ans

    L'un des meilleure Run de Daredevil commance dans ce premier tome. Brian Bendis - Alex Maleev sont incroyable: l'histoire les dialogues les dessins... Bref rien a dire c'est un comics parfait de part en part. 

Deuxième saison de Daredevil oblige, Panini Comics met les bouchées doubles pour dépoussiérer les comics sur l’homme sans peur. C’est souvent l’occasion pour le fan de faire un tri et de mettre ses connaissances comics à rude épreuve car, malheureusement, dans ce genre d’opération, il y a souvent du bon et du très mauvais. Aujourd’hui, on va se concentrer sur du bon, du très bon même avec Daredevil : le Scoop.

Il faut dire aussi que le début commence bien. Nous avons un mafieux tout ce qui a de plus banal qui vient d’arriver en ville et qui dit qu’il y en a marre de passer par des mecs costumés pour affronter les Super-héros et qu’il veut faire ça « à l’ancienne ». Ajoutez à cela le fait que dès les premières pages, le Caïd est mis hors course suite à une tentative d’assassinat et vous avez un récit déjà des plus intrigants qui vous empêche de refermer le comics.

Les anciens lecteurs vous le diront sûrement, la période durant laquelle Brian M. Bendis et Alex Maleev sont aux commandes est sans doute l’une des meilleures concernant Daredevil. Le scénariste a l’art et la manière de prendre les lecteurs pour des amateurs pour notre plus grand plaisir. En quelques pages, il a tout simplement retourné tout l’univers de Daredevil. Le Caïd est aux abois suite à sa cécité et manque d’un cheveux de se faire assassiner par ses lieutenants, son fils est à la masse, sa femme souhaite s’en mêler, le nouveau venu en ville fout le boxon, l’identité secrète de Daredevil est plus qu’en péril… Sur une idée toute simple, Brian M. Bendis a enchaîné les retournements de situation et a donné des proportions délirantes à son récit. Pas beaucoup d’action, mais de très bons dialogues et réflexion poussée qui permet au lecteur de s’interroger et de remettre en question l’univers de Daredevil. Un véritable vent de fraicheur.

Niveau dessin, c’est tout simplement parfait. Si on les combine à la colorisation et au découpage, vous avez sans doute ce qui se rapproche le plus de la perfection concernant un comics Daredevil. L’ambiance est noire, oppressante et contribue à faire de ce comics un incontournable de l’univers. Un excellent travail d’Alex Maleev.

 

En bref, pour ceux qui ne connaissaient pas cette histoire, sachez que c’est du grand Daredevil. La réédition était très attendue par les fans, c’est à présent chose faite.

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un scénario peu banal et intriguant
- De nombreux retournements de situation
- L'ambiance, la noirceur
- Les dessins

LES POINTS FAIBLES

Absolument aucun

 

5

Incontournable

Conclusion

Une excellente lecture ! A acheter, à lire et à conserver.