Thanos Rising #1

Thanos Rising (2013)

Thanos Rising #2

Thanos Rising (2013)

Thanos Rising #3

Thanos Rising (2013)

Thanos Rising #4

Thanos Rising (2013)

Thanos Rising #5

Thanos Rising (2013)

Auteurs : Jason Aaron, Simone Bianchi

Les sombres origines de Thanos ! Découvrez comment un amour véritable engendre un torrent de sang et change non seulement le cours de la vie d'un jeune garçon mais aussi le visage de la galaxie. Devenu l'égal d'un dieu, Thanos sème la mort dans ce récit captivant où se mêlent tragédie, faux-semblants et destinée.
(Contient les épisodes US Thanos Rising 1-5, publiés précédemment dans la revue MARVEL UNIVERSE (V3) 1)

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 5 ans

    Un récit pas incroyable, même proposé à ce prix. Mieux vaut trouver le Marvel Universe ou il avait été publié, ca vaudra plus le coup.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 5 ans

    Une mini-série sympathique, qui a surtout comme qualité le traitement de la relation entre Thanos et La Mort. L'histoire en elle-même à part contre du mal à vraiment décoller et on n'en gardera pas un grand souvenir. Bianchi fait du Bianchi, c'est pas toujours très beau ni très fin mais ça installe une sacrée ambiance. A conseiller aux fans du personnage surtout.

  • Adrien L.
    Adrien L. Staff MDCU

    il y a 5 ans

    L'histoire est plutôt sympa à lire et nous présente une facette originale du personnage de Thanos. En fait, ça aurait fait un bon album si ce n'était pas Thanos. Parce que c'est une erreur d'avoir donné une origine à ce personnage, surtout avec un récit si... quelconque. Absolument pas digne du personnage.

  • quentinoa67
    quentinoa67

    il y a 5 ans

    Une bonne histoire très bien dessinée par Simone Bianchi mais avec un scénario sombre qui pourrait en dissuader plus d'un.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 5 ans

    Un recueil qui valait le coup avec le prix rapport qualité prix quand il est sortie en kiosque MArvel Universe saga complète en 2013. Sympa pour connaître les origines du Titan Fou, grand méchant de l'univers Marvel né en 1973 quand Jim Starlin vu dans de nombreux comics cosmiques de la Maison des Idées et apparaissant brièvement dans la scène post générique du film Avengers. On suit pas à pas le parcours violent, sanguinaire et destructeur de Thanos tel un serial killer dont la dérive naît durant l'enfance. On comprend donc, avec ses volets,sa perversité et son sa passion pour "La Mort". Utile pour ceux qui ont raté la sortie kiosque il y a 2 ans et demi, pour les autres (comme moi), on peut faire une économie sur ce recueil VF. 4,5/5

  • Jetx27x
    Jetx27x

    il y a 3 ans

    Un comics sympatique ! L'histoire n'est pas la plus marquante. Aborder l'enfance de Thanos, la rencontre avec La Mort et ce qui s'en suit est un point de vue intéressant mais qui mériterais plus de développement a mon gout ! 

  • Merane
    Merane

    il y a 3 ans

    Une histoire sombre qui laisse une sensation de malaise, voir d'incompréhension, jusqu'à son dénouement révélateur.
    L'intrigue aurait mérité d'être développée, mais elle a le mérite d'exposer assez rapdiment le personnage de Thanos : son origine, son but, ses contradictions et ses relations avec La Mort.
    Le tout porté par les dessins de Bianchi renforçant l'athmospère glauque, presque malsaine qui colle si bien au TItan fou.

  • The_Comics_ologue
    The_Comics_ologue

    il y a 1 mois

    Qui est Thanos ? D'où vient il, quelles sont ses origines et comment est-il parvenu à passer de paria à chef de guerre ? Ici dans Thanos: L'ascension (rising en vo) le scénariste Jason Aaron (Southern Bastards, Original sin mais aussi beaucoup de Thor et Mighty Thor... ) présente une origin story du personnage de Thanos dans l'univers des Comics, ce qui fait bien plaisir étant donné qu'aucune histoire censée retracer l'histoire du personnage n'a jamais réellement vu le jour avant celle ci.

    De son côté le dessinateur italien Simone Bianchi (Green lantern, x-men, wolverine etc..) à l'art de présenter Thanos dans un environnement diamétralement opposé à ce que le lecteur est habitué à voir. Dans la première partie du récit on retrouve Thanos dans une atmosphère très lumineuse rappelant la société de Titan, ce n'est que par la suite que les teintes de couleurs unies et claires laisseront place à des mélanges de couleurs très variés souvent prétexte à mettre d'avantage en évidence l'ambiguïté, la folie ainsi que la schizophrénie du personnage.

    Par ailleurs en alliant leurs compétences les deux artistes permettent de faire découvrir un Thanos d'abord humain, qui crée de l'empathie et de la compassion chez le lecteur, avant de voir directement le monstre que nous sommes habitués à voir.

    C'est principalement la raison pour laquelle j'affectionne énormément ce comics, en plus d'être une œuvre réfléchie et à la fois plus adulte et mâture que les autres créations habituelles de la maison des idées, celle ci permet de s'attarder un peu sur la psychologie profonde d'un fou. Au- delà des actes ignoble qu'à accomplie Thanos on ne peut s'empêcher d'y voir une histoire raconté avec de la poésie comme si finalement le récit était déjà écrit d'avance et que rien ni personne ne pouvait changer quoique ce soit aux événements ayant lieu, en soit le propre du déterminisme.

    En bref Thanos l'ascension est une excellente mini série, elle est également un ouvrage parfait pour découvrir le personnage de Thanos que l'on soit un connaisseur du personnage ou bien juste quelqu'un qui a kiffé Infinity war et Endgame puisque la version papier de Thanos est très différente de celle des films.

Avec tous les films qui s’enchaînent, il y a forcément plusieurs personnages qui tirent leur épingle du jeu. C’est le cas de Thanos, présenté comme étant le Super-vilain ultime, dont les apparitions se multiplient dans les comics.

 

 

Thanos : l’Ascension, commence plutôt mollement. On se concentre sur les origines et plus particulièrement la jeunesse de Thanos. Un passage presque incontournable et qui aurait pu être intéressant s’il n’était pas d’une grande banalité. Par contre, une fois ce petit passage au rythme lent passé, on bascule sur du plus lourd. Le récit devient moins monotone, gagne en profondeur et en subtilité et nous présente avec une certaine réussite toute la folie du personnage.

Concernant les dessins, Simone Bianchi fait de bons dessins sans que cela soit exceptionnel pour autant. Un découpage plus efficace sur quelques planches et des fonds plus travaillés auraient pu élever le niveau.

En somme, vous avez un récit avec quelques défauts, certes, mais qui n’en reste pas moins une bonne lecture. Le scénario plutôt bien pensé de manière générale et le côté sombre, voire sanglant de l’œuvre devrait plaire au plus grand nombre.

 

  

 

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- La structure du récit
- Les dessins
- La progression du personnage

LES POINTS FAIBLES

- La première partie de l'oeuvre
- Le manque de recherche concernant les fonds voire les seconds plans

 

4

Une belle ascension

Conclusion

Une bonne petite lecture