Auteurs : Jonathan Maberry, Goran Parlov

Une terrible épidémie se propage sur Terre et transforme les êtres vivants en prédateurs cannibales. De nombreux héros tels que Spider-Man, Hulk ou la Chose sont infectés. Un seul homme, déterminé et lourdement armé, se donne pour mission de les supprimer : le Punisher.
(Contient les épisodes US Marvel Universe vs. The Punisher 1-4, publiés précédemment dans la revue MARVEL UNIVERSE HORS SÉRIE 9)

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 7 ans

    La mauvaise idée de Panini. Pourquoi rééditer un titre paru dans un kiosque. L'ajout de la couverture cartonnée triple le prix. L'histroire est pas non plus exceptionnelle. Bref, passez votre chemin, et si l'histoire vous tente, essayez de trouver le kiosque.

  • susano-wo
    susano-wo

    il y a 7 ans

    Panini continue de proposer au format Dark des récits déjà parus en magazine, ce qui en fait bien sûr le plus bel écrin auquel cette histoire aura droit. Après Carnage, on retrouve cette fois le Punisher pour cette histoire de zombie très bien écrite, par un maître du genre.

Last Gun On Earth

One-shots & Mini-Séries Punisher

Warrior of Heaven

One-shots & Mini-Séries Punisher

Partner in Crime

One-shots & Mini-Séries Punisher

Gods & Monsters

One-shots & Mini-Séries Punisher

Marvel Universe Vs Punisher

 

Quand les surhumains Marvel se transforment en créatures sanguinaires, le Punisher n'a d'autre choix que de les rayer de la surface de la Terre. Mais comment un homme seul et sans super-pouvoirs pourra-t-il y parvenir ?


Tel est le synopsis de Marvel Universe Vs Punisher. Que penser d'une telle accroche ? Il y a plusieurs possibilités. Vous pouvez songer à Marvel Zombie, à Punisher kills Marvel Univers, à un nouveau what if ou encore à Deadpool massacre Marvel.

 

 

Techniquement, Marvel Universe Vs Punisher, c'est un peu tout ça. Avant toute chose, cette histoire est, bien évidemment, hors continuité. C'est tout simplement ce qu'il se passe sur l'une des innombrables terres parallèles Marvel. Cette œuvre fait également écho à Punisher Kills Marvel Universe et Marvel Dark : Deadpool massacre Marvel. Deux œuvres que personne ne juge incontournable mais ayant eu un bon petit succès à leur sortie. Pour résumer la chose, c'est une sorte de Marvel Zombie mais avec le Punisher comme héros.

On va commencer avec sans doute le seul point négatif du comics : les dessins. Lorsqu'il s'agit d'une scène comique ou des covers, c'est plutôt pas mal. La mise en scène est bonne et les visages sont, le plus souvent, assez expressifs. Par contre, c'est au niveau des scènes de combat que cela rame un peu. Pas beaucoup d'originalité et le tout manque cruellement de force, de brutalité, c'est presque un comble pour un comics sur le Punisher. Il y a une sorte de volonté inexplicable mais palpable de ne pas trop se lâcher. C'est bien dommage.

 

 

Au niveau du scénario, ce n'est pas la meilleure histoire Marvel que vous puissiez trouver, loin de là. Par contre, pour les amateurs des comics du type Marvel Zombie, cela devrait être un réel bonheur. L'histoire de base est simple hein, il s'agit du Punisher qui souhaite défoncer de l'infecté. Il n'y a donc aucune difficulté de compréhension. On trouve ses repères en deux temps trois mouvements. A côté de ça, les retournements de situation sont plutôt efficaces et les scènes d'action sont plutôt bien gérées. Les affrontements Punisher-Deadpool sont notamment très fun. Le traitement du Punisher n'a rien d'exceptionnel mais n'est pas décevant non plus. Nous avons droit ici au Punisher de base, celui qui tue sans se poser trop de questions. Simple et efficace, mais encore une prise de risque esquivée. Néanmoins, la réelle force de ce comics reste les petites anecdotes et les petits clins d’œil rapide que l'on peut discerner ci et là. Cela parle de 28 jours plus tard, de George Romero, de Tchernobyl-les-bains et cela fout toute la violence du monde sur le dos des jeux vidéo. Rien à dire, le lecteur avisé et geek dans l'âme devrait être satisfait. D'autres éléments appartenant entièrement à Marvel sont aussi très sympa comme cette mini-scène :

Jane Richards a tenu longtemps, mais finalement elle a enveloppé ses gosses dans un de ses champs de force pour les étouffer. C'était peut-être un acte de miséricorde. Je ne suis pas trop sûr.

 

 

Il y a également un petit dilemme mis en avant : faut-il sauver les innocents ou tuer les méchants ? Rien de transcendant et le résultat n'est pas une immense surprise mais les points de vue restent intéressants.

En somme, un bon petit comics Marvel à lire si on souhaite passer du bon temps sans trop se prendre la tête. Ni plus, ni moins.

 

 

En Résumé

 

LES POINT FORTS

- Affrontements
- Humour
- Clins d'oeil
- Sans prise de tête

LES POINT FAIBLES

- Le manque de prise de risque
- Le manque d'originalité et de violence dans les combats

 

4

Cela peut sauver un mauvais début de semaine.

Conclusion

A lire pour se vider la tête.