Auteurs : Cullen Bunn, Neil Edwards

La gamme Season One présente, en l'espace d'un album, les origines des héros les plus marquants de la Maison des Idées, ainsi que leurs premières aventures, à la manière de la saison 1 d'une série télé. Bien évidemment c’est Peter Parker, alias Spider-Man, qui inaugure la collection avec ce superbe ouvrage.
(Contient les épisodes US Spider-Man Season One GN)

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 9 ans

    Pas indispensable mais l'oeuvre s'avère être intéressante pour les fans et amateurs du personnage qui redécouvrent ses origines sous un jour nouveau. De plus, l'oeuvre est très facile d'accès pour les novices

  • Guillaume
    Guillaume

    il y a 9 ans

    Génial ! J'ai adoré retrouver les origines de ce personnage que tout le monde connait par coeur. Si vous avez décidé de bouder The Amazing Spider-Man ne passez pas à coté de ce bouquin. En plus c'est vraiment pas très cher comparé à la VO. Ca reste un indispensable pour tous les fans de l'homme araignée. Contrairement à l'opération ratée des numéros point one (.1) ces season one sont pour l'instant à la hauteur de mes attentes et celui là (avec celui sur les Fantastic Four) est un des meilleurs.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 8 ans

    Synopsis La gamme Season One présente, en l'espace d'un album, les origines des héros les plus marquants de la Maison des Idées, ainsi que leurs premières aventures, à la manière de la saison 1 d'une série télé. Bien évidemment c’est Peter Parker, alias Spider-Man, qui inaugure la collection avec ce superbe ouvrage. (Contient les épisodes US Spider-Man Season One GN) Mon avis De beaux dessins mais un scénario sans vraiment d'originalité étant donné que tout le monde connaît les origines de Spidey... La seule originalité est le fait de faire du 1er super-ennemi de l'Araignée, Le Vautour. A noter un p'tit clin d’œil à un p'tit garçon black à la fin du bouquin qui porte désormais un nom connu dans l'univers Ultimate 3,5/5

  • scarletspider
    scarletspider

    il y a 5 ans

    Une relecture des origines assez sympa mais qui hélas n'apporte pas grand chose à l'histoire originale. Néanmoins les dessins sont bons et l'histoire qui n'est pas surprenante n'est pas pour autant dénué d’intérêt. Elle est surtout à conseiller aux novices ou aux grands fans

[titre]100% Marvel : Spider-man Season One[/titre] [b]Auteurs :[/b] Cullen Bunn, Neil Edwards 112 pages, 11,20 EUR, en librairie seulement [i]La gamme Season One présente, en l'espace d'un album, les origines des héros les plus marquants de la Maison des Idées, ainsi que leurs premières aventures, à la manière de la saison 1 d'une série télé. Bien évidemment c’est Peter Parker, alias Spider-Man, qui inaugure la collection avec ce superbe ouvrage. (Contient les épisodes US Spider-Man Season One GN)[/i] SORTIE LE 4 JUILLET ! [center][img]http://www.mdcu.fr/upload/news/news_illustre_1343660549.jpg[/img][/center] Vous l'avez sans doute remarqué, Panini fête cette année les 50 ans de Spider-Man. Ca tombe bien, Marvel est en train de sortir une série de Hardcovers estampillé Season One, retraçant les premiers pas de nos héros favoris et le premier est consacré à notre ami le tisseur. En VO, ces Season One sortent directement en librairie sans passer par le format type "issue" propre aux comics et à un prix qui tourne autour de $25. Donc l'édition de Panini Comics présente déjà l'avantage de revenir beaucoup moins cher même avec la perte de la couverture dure. Dernier détail qui pourrait avoir son importance, cette histoire raconte bien les origines du premier Peter Parker c'est à dire celui de l'univers classique et qui opère dans la série The Amazing Spider-Man. [titre]La critique de Guillaume[/titre] Comme beaucoup maintenant, j'ai entamé la lecture de ce Spider-Man Season One en connaissant par coeur les origines du célèbre tisseur. Il est vrai que le schéma classique Piqure>Peter tête à claque>Mort de Ben>Héros est connu de tous grâce aux films. Le challenge pour les auteurs était donc de rendre ce récit intriguant et accrocheur mais malheureusement, c'est un échec. Les dialogue sont extrêmement faibles à limite du ridicule et de l’embarrassant -à ce demander si il faut mettre en cause la traduction ou les auteur eux mêmes- c'est le cas notamment de certaines scènes où Peter se parle à lui même. Au niveau de l'intrigue, les auteurs tentent de combattre ce manque d'intérêt par des ellipses douteuses et le résultat est tout sauf appréciable. L'histoire commence bien et nous présente un Peter Parker classique, tourmenté par ses camarades au lycée et chéri dans son foyer. Après qu'il ait obtenu ses pouvoirs, l'intrigue principale est centrée sur l'image de Spider-Man aux yeux du monde et des média. En effet, à ses débuts, Peter utilise ici ses pouvoirs pour faire de vulgaires tournées promotionnelles dans les Talk-Show et les supermarchés. Au final les seules scènes d'action sont donc deux combats contre le vautour -le seul vilain de l'histoire- et c'est à l'issu de ce combat que Peter comprend ses responsabilités. J'ai trouvé cette conclusion tout à fait surfaite. Heureusement, les dessins de Neil Edwards rehaussent un peu le niveau global de cette oeuvre même si on est loin de ceux de Ramos ou Pichelli qui font office de référence en la matière. [center][img]http://www.mdcu.fr/upload/news/news_illustre_1343663504.jpg[/img][/center] Une réécriture des origines connues de tous bien fade et sans saveur et qui remplit à peine son rôle. C'est dommage, le défi n'était pas insurmontable, le prochain tome à paraître est consacré aux 4 Fantastiques et est de bien meilleur qualité. [conclusion=2][/conclusion] [onaime]- Les dessins de Neil Edwards - Le prix par rapport à l'édition VO [/onaime][onaimepas]- La faiblesse de la narration et des dialogues - Le manque d'intérêt global [/onaimepas]