La veille d’une retraite importune, un détective de la vieille école se voit confier une affaire de meurtre qui le hante depuis des décennies. Malheureusement, Jim Sargent dit « Sarge » doit entraîner son fils Michael, adulte rongé par l'anxiété, dans l'aventure, sous peine de perdre à jamais la tête de l'affaire.

Ce duo dysfonctionnel pourra-il surmonter ses propres blocages, ses aveuglements et ses non-dits pour la réussite de cette entreprise ?

Les deux auteurs primés de I Kill Giants, le scénariste Joe Kelly (Deadpool, Savage Spider-Man) et l’illustrateur J. M. Ken Niimura (Umami, lauréat d'un Eisner Award) sont de retour pour vous faire vibrer avec Immortal Sergeant !

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 6 mois

    Nouveau titre du duo derrière l'excellent I Kill Giants ! Et une série assez déroutante, de par son dessin et un Ken Niimura qui nous a habitué à mieux, donnant l'impression de faire un minimum d'effort sur ces dessins très (trop ?) épurés. Surprenant aussi de par son intrigue assez déjantée et débridée, qui met du temps à vraiment se dévoiler et à nous faire comprendre que le coeur de l'histoire, ce sont ses personnages. Et là-dessus, ça fonctionne à merveille. Les personnages sont délirants et hauts en couleurs, les dialogues sont extra et le rythme soutenu fait de retournements de situation ne s'arrête plus une fois que la machine est lancée. Résultat des courses : c'est un OVNI absolu qui fonctionne plutôt bien si on pardonne le dessin un peu léger. 

     

La review du jour est un titre proposé par Hi Comics. Il s'agit de Immortal Sergeant, écrit par Joe Kelly et dessiné par J.M. Ken Niimura. Il est sorti le 8 novembre pour 29.95 euros. 

La veille d’une retraite importune, un détective de la vieille école se voit confier une affaire de meurtre qui le hante depuis des décennies. Malheureusement, Jim Sargent dit « Sarge » doit entraîner son fils Michael, adulte rongé par l'anxiété, dans l'aventure, sous peine de perdre à jamais la tête de l'affaire.

Ce duo dysfonctionnel pourra-il surmonter ses propres blocages, ses aveuglements et ses non-dits pour la réussite de cette entreprise ?

Les deux auteurs primés de I Kill Giants, le scénariste Joe Kelly (Deadpool, Savage Spider-Man) et l’illustrateur J. M. Ken Niimura (Umami, lauréat d'un Eisner Award) sont de retour pour vous faire vibrer avec Immortal Sergeant !

 

Ah, la jeunesse. Si belle, si rebelle, si conne.

Joe Kelly nous livre une oeuvre assez atypique et, il faut bien l'avouer, difficilement classable. Il s'agit d'un ouvrage aux allures de buddy movie de par son côté polar et l'humour mais tout en restant avant tout un road trip dans lequel on se focalise sur deux personnages on ne peut plus déjantés. C'est léger, fun, décomplexé et le rythme proposé est juste dingue. Les dialogues font mouches et offrent des scènes particulièrement drôles tout en conservant un aspect très piquant sur notre société. Ce savant mélange fait passer le lecteur par de nombreuses émotions et ce, avec une facilité déconcertante. Résultat, on avance dans la lecture sans voir le temps passer et on arrive à la fin en moins de temps qu'il n'en faut.

Lateisha Birdsall. Âge : 1 an. Retrouvée un dimanche matin par un jogger qui avait confondu sa petite robe blanche avec un sac plastique.

Pour ce qui est de la partie graphique, les dessins sont assez déroutants. Non seulement il y a une dimension "allons à l'essentiel" dans la mise en scène et le découpage mais, en plus, il y a clairement un côté épuré au niveau des détails et des décors. Ajoutez à cela le fait que l'ouvrage soit en noir et blanc et vous avez une partie graphique qui a du caractère, certes, mais qui possède également un côté très brouillon. Bref, ce n'est pas vraiment le type de planche sur lequel on s'attarde.

Une fois n'est pas coutume, les bonus présents dans cet ouvrage sont à dévorer sans retenue aucune.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le duo principal
- Les dialogues
- L'humour
- Le rythme
- Les bonus

LES POINTS FAIBLES

- La partie graphique, très discutable

 

3.5

Un ovni de la BD

Conclusion

Un scénario plutôt bien mené et placé au service de deux personnages totalement déjantés. Il est dommage que la partie graphique ne soit pas plus travaillée.