Dix ans après que Gotham s'est interrogée sur l'efficacité réelle du Chevalier Noir, Derek Powers a pris le contrôle des actifs de la famille Wayne et utilise l'unité anti-terroriste de la ville pour protéger les citoyens... mais à quel prix ? Le justicier de Gotham est toujours en prison et, en son absence, c'est à Terry McGinnis de prendre la relève. Mais dans cette ville futuriste dystopique, seul le vrai Batman est conscient des dangers à venir...

  • The_Crusader
    The_Crusader Staff MDCU

    il y a 1 an

    La suite de l'unviers parallèle de Sean Murphy initié avec White Knight. On retrouve l'aspect graphique toujours aussi bien travaillé, et on ressent également l'amour que porte Murphy pour Batman dans toute ses incarnations, que ce soit sur papier, télévision ou film.
    Le récit n'atteint cependant pas les mêmes hauteurs que les deux premières runs de Murphy, mais les 8 numéros se laissent lire avec plaisir, et le développement des personnages est assez touchant et intéressant pour vouloir continuer d'explorer cet univers au-delà de Beyond The White Knight.

  • ACTHAEON
    ACTHAEON Staff MDCU

    il y a 1 an

    Le "Murphyverse" continue de s'étendre et s'étoffe encore un peu plus. La qualité (scénaristique et graphique) est toujours au rendez-vous. Sean Murphy nous propose des séquences touchantes, portées par des personnages profonds et caractéristiques. Quelques plans nous feront arrêter la lecture pour mieux contempler les décors immersifs et ses couleurs tapantes. Batman White Knight, et ses suites, sont certainement une valeur sûre. A ne pas manquer !

  • The Batman
    The Batman

    il y a 1 an

    Le bon d'une dizaine d'années effectué par Sean Murphy est sûrement l'idée la plus intéressante apportée par ce nouveau tome de son univers et lui permet de renforcer encore plus son aspect Elseworld par rapport à ce qui est proposé par l'éditeur autour du Chevalier Noir en ce moment. Cela se ressent d'autant plus par le biais du récit, qui continue de développer les bases des précédents événements tout en intégrant des personnages créés auparavant, en n'oubliant pas d'y apporter sa propre touche.

  • A Peter
    A Peter

    il y a 5 mois

    Comme à son habitude Sean Murphy nous offre une très bonne narration et des dessins du plus bel effet.

Book 1

Batman: Beyond the White Knight (2022)

Book 2

Batman: Beyond the White Knight (2022)

Book 3

Batman: Beyond the White Knight (2022)

Book 4

Batman: Beyond the White Knight (2022)

Book 1

Batman: White Knight Presents

Book 2

Batman: White Knight Presents

Book 5

Batman: Beyond the White Knight (2022)

Book Six

Batman: Beyond the White Knight (2022)

Book 7

Batman: Beyond the White Knight (2022)

Book 8

Batman: Beyond the White Knight (2022)

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Batman Beyond The White Knight, écrit et dessiné par Sean Murphy (hormis les interludes 1 et 2 qui sont écrits par Clay McCormack et dessinés par Simone Di Meo). Il est sorti le 5 mai pour 24 euros. Il contient les titres US Batman Beyond The White Knight #1-#8 et Batman White Knight Presents - Red Hood #1 et #2.

Dix ans après que Gotham s'est interrogée sur l'efficacité réelle du Chevalier Noir, Derek Powers a pris le contrôle des actifs de la famille Wayne et utilise l'unité anti-terroriste de la ville pour protéger les citoyens... mais à quel prix ? Le justicier de Gotham est toujours en prison et, en son absence, c'est à Terry McGinnis de prendre la relève. Mais dans cette ville futuriste dystopique, seul le vrai Batman est conscient des dangers à venir...

Il y a cinq ans déjà, MDCU vous dévoilait la review de Batman : White Knight (une review disponible ici). Un titre fort, l'un des what if les plus efficaces de ces dernières décennies et, finalement, un titre majeur de l'année 2018. Le genre de titre qui met tout le monde d'accord ou presque. Sans surprise, lorsque Sean Murphy annonce vouloir faire une suite, cela grince donc un petit peu des dents. Après tout, non seulement l'oeuvre originale est excellente mais, en plus, on a un sentiment de boucle bouclée. Et on ne peut pas vraiment dire non plus que la fin mettait en avant une ouverture ou qu'elle laissait sous-entendre une quelconque suite. En partant de ce principe, il était difficile de ne pas voir, avant la lecture, le titre Batman : Curse of the White Knight comme étant un complément, quelque chose qui se "greffait" au récit originel plutôt que comme étant une véritable suite. Nous sommes à présent en 2023 et les titres qui composent ce qui est désormais considéré comme étant le "Murphyverse", sont au nombre de quatre. Aujourd'hui, nous allons voir de plus près le petit dernier de l'univers de son créateur : Batman Beyond the White Knight.

Si tu veux protéger Gotham, tu emprisonnes les criminels... pas toute la ville !

Une fois encore, Sean Murphy prouve qu'il aime et surtout, qu'il maîtrise l'univers de Batman. L'univers Beyond (ndlr : pour rappel, il s'agit du nom anglais pour l'univers développé à partir du dessin animé Batman : la relève) se mêle parfaitement à son propre univers pour nous offrir une suite intéressante et toujours dans la continuité des autres tomes. Les références à la série animée sont nombreuses et plutôt bien trouvées avec, en tête, le fait que Powers guide McGinnis que Bruce Wayne l'avait fait dans le dessin animé.

Le travail de l'auteur est impressionnant à plus d'un égard mais, cette fois encore, c'est surtout le traitement des personnages qui est à saluer. Murphy a clairement réussi à créer "son Batman", un super-héros différent de celui que l'on connait et pourtant terriblement similaire à la représentation que nous nous en faisons (il n'y a qu'à voir la scène de la prison qui est plutôt exemplaire sur le sujet). Mieux encore, le retournement de situation de la fin du premier numéro permet d'exploiter de la plus belle des manières la relation entre deux personnages très appréciés ce qui donne lieu à des scènes vaiment savoureuses voire, parfois, des scènes clairement décalées, cocasses. Certaines répliques de Batman qui sont parfois crachées au viasge de son interlocuteur sont vraiment tordantes. Ceci est d'ailleurs une autre valeur sûre de l'univers White Knight : les dialogues sont travaillés et terriblement efficaces. Ils ont un côté "punchy" mais sans faire tomber les personnages dans la caricature. 

Bref, vous l'aurez compris, c'était un plaisir de replonger dans l'univers sombre et pessimiste de The White Knight.

- Assieds-toi, respire à fond. Il n'y a pas de quoi s'inquiéter... Je suis là.

- C'est bien ça le problème !

Pour ce qui est de la partie graphique, Sean Murphy est de retour derrière le crayon après avoir passé la main pour Batman White Knight : Harley Quinn. Et autant le dire tout de suite, ses dessins sont du même niveau que ceux des deux premiers volumes de ce "Murphyverse". Autrement dit, ils sont très bons. Il y a de nombreuses cases qui sortent du lot tant la réalisation et la mise en scène sont bonnes. Le côté futuriste est, finalement, assez discret. Il va surtout se faire ressentir au niveau du design des personnages plutôt qu'au niveau des décors. La colorisation, toujours aussi discrète, et le jeu des ombres, complètent parfaitement les dessins proposés. La cover principale est simple et efficace.

En bonus, vous trouverez quelques planches encrées.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le nombre de bonnes idées
- Un univers qui tient la route et se complexifie
- Le traitement des personnages
- Les dialogues
- La partie graphique dans son ensemble

LES POINTS FAIBLES

- Quelques facilités scénaristiques, rien de catastrophique par rapport à la qualité générale de l'oeuvre

 

4.5

Une très bonne suite

Conclusion

A l'époque, on ne voulait pas forcément de suite à Batman : The White Knight. Aujourd'hui, on en redemande !