Fear Itself (2011) - Book Three - The Hammer That Fell On Yancy Street

Book Three - The Hammer Tha...

Fear Itself (2011)

Le marteau de Sin s'abat sur Yancy Street dans ce nouveau et spectaculaire volet du crossover événement de Matt Fraction et Stuart Immonen ! Préparez-vous à verser des larmes amères suite à la mort d'un de vos héros préféré. En prime, l’épilogue de la série des Agents d'Atlas, signé Peter Milligan et Elia Bonetti.
(Contient les épisodes US Fear Itself 3 ; Fear Itself : Home Front 3-4 (II, III))

  • FitzBDnetNation
    FitzBDnetNation

    il y a 8 ans

    Je vais parler uniquement du troisième épisode de l'event car je n'ai pas lu Home Front. Le crossover a mis du temps à se lancer mais Matt Fraction se réveille un peu sur ce numéro.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 8 ans

    Le numéro de Fear Itself est meilleur que les précédents, avec une fin assez inattendue. L'histoire des Agents d'Atlas est sympa et écrite par Peter Milligan.

  • Ashka
    Ashka

    il y a 8 ans

    Bon bah qu'est-ce qu'on peut dire de Fear Itself dont on a pas déjà parler? Pour ceux qui aiment quand ca bourrine un max, allez-y, si vous voulez quelque chose de subtil et d'un peu mieux construit, attendez le prochain event ...

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 8 ans

    Non, ce Fear Itself le fait de moins en moins pour moi avec ce 3ème numéro. Fraction commence à oublier totalement son thème de départ pour se laisser embarquer dans de la baston et de la surenchère pure et simple, même pas intéressante en plus. Et le gros évènement de ce numéro est complètement raté pour moi, il sonne faux et forcé. FI est un peu un event en dent-de-scie et là on est en phase descendante.

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 8 ans

    Un crossover très moyen et bien trop rapide qui finalement finit par laiser et par décevoir... Les dessins ont le mérite d'être bon et le scénario très attrayant. Bon, ici, Fraction se perd avec un numéro remplit d'action mais les bonnes scènes sont toujours là et le cliff final a vraiment de la gueule. Mais bon, l'histoire est trop courte : ca pase bien trop vite, c'est presque sous-développé pour l'instant et j'ai l'impression que Fraction se perd avec son principe de "Fear Itself"... L'histoire n'a rien a voir avec le titre là...^^