Fruits d'expériences génétiques menées secrètement par l'armée, les NEXT MEN, jeunes adolescents élevés dans un univers virtuel, se sont évadés et retrouvés plongés dans le monde réel. Malgré leur absence de repères, ils vont vite comprendre que les militaires ne sont pas les seuls à vouloir les récupérer ! Avec ce troisième et dernier volume, voici enfin la conclusion explosive de la série indépendante culte de JOHN BYRNE, auteur parmi les plus importants de la BD américaine de la fin du XXè siècle. Vous pourrez découvrir notamment dans cette grande histoire d'anticipation, qui mêle aussi paradoxe temporel et politique fiction, les premiers pas d'un certain HELLBOY, personnage culte de Mike MIGNOLA dont la toute première histoire, "Les Germes de la Destruction" , a été, rappelons-le, co-écrite par John BYRNE ! Plus gros "vendeur" de comics dans les années 80 jusqu'au début des années 1990, il a notamment relancé les 4 Fantastiques ou Superman après avoir fait exploser les X-MEN et Wolverine, grâce notamment à des sagas comme Days of Future Past, ou la saga du Dark Phoenix, adaptées depuis en blockbusters par Hollywood. Dans NEXT MEN, série indépendante publiée alors par le tout jeune éditeur Dark Horse et lancée par l'histoire 2112 (également chez DELIRIUM) John BYRNE star du comics "mainstream" , abordait bien plus frontalement dès le début des années 1990 des sujets qui trouvaient difficilement leur place dans les fascicules destinés au grand public, tels que la sexualité, la politique, l'exploitation commerciale des protagonistes "hors normes" , tout en posant un regard acéré sur le monde de l'édition... John BYRNE développait ainsi ses personnages dans un univers plus adulte et bien plus réaliste. Série d'anticipation ambitieuse, NEXT MEN est considérée comme la plus brillante de la carrière artistique indépendante de JOHN BYRNE.

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 1 an

    Ce troisième et dernier tome reste toujours aussi intense que les précédents, voire les surpasse. Byrne proposr une histoire de surhommes intelligente et destinée aux adultes. Une vraie réussite, malgré une fin plus qu'ouverte. Une conclusion sera apportée à la série bien des années plus tard mais elle se révèlera très décevante et l'on comprend le choix de Delirium de s'arrêter à ce volume.