La fin des années 1940.
Après la victoire des alliés lors de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis connaissent un boom économique prodigieux mais sombrent également dans la paranoïa anti-communiste. Dans ce contexte de guerre froide naissante, plusieurs justiciers masqués tentent de trouver leur place au sein de cette nouvelle société pleine de promesses d'avenir. Mais le retour au pays de l'un d'entre eux, Manhunter, va signaler le début d'une enquête tortueuse révélant les liens troubles entre la communauté des super-héros et le gouvernement ainsi qu'un complot visant à l'asservissement de ces anciens protecteurs de la nation.
Contenu vo : The Golden Age #1-4 + DC Special Series #19

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 2 mois

    Il était temps de publier cette mini-série qui aborde un pan de l'histoire des super-héros peu évoqué auparavant et une menace inattendue : le Maccarthysme. Depuis, d'autres auteurs ont emboîté le pas de Robinson mais, bien avant The New Frontirr, c'est un récit précurseur qui a longtemps fait autorité. Et s'il vous fallait un argument de plus, c'est le trop rare Paul Smith aux dessins. 

  • The Batman
    The Batman

    il y a 1 mois

    JSA Golden Age est clairement l'hommage avec un grand H au premier Age super-héroïque de DC avec la mise au premier plan des tous premiers super-héros américains, pour la plupart oubliés par le grand public aujourd'hui. Il peut donc être compliqué pour un jeune lecteur de suivre l'intrigue vu le grand nombre de protagonistes impliqués dans le récit mais toutefois pas impossible. L'implantation au sein de l'histoire de la pensée américaine au lendemain de la deuxième guerre mondiale est vraiment le poids fort et principal du comics et son utilisation face aux super-héros est très intéressante, avec parfois une ambiance très sombre et glauque qui offre un contrepoids bienvenu face à l'image bienveillante que l'on a habituellement des super-héros de cette époque. J'ai trouvé tout de même un peu dommage que la dernière partie parte dans un conflit classique et manichéen du Bien face au Mal alors qu'une autre intrigue aurait peut-être été plus pertinente, à l'image d'un Civil War chez Marvel. Peut-être que cela fait partie de l'hommage au Golden Age, qui offrait des récits manichéens avec quelques extravagances, comme le montre DC Special Series #19 publié dans cette édition.

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 12 jours

    Un peu difficile au débit avec tous ces personnages que l'on ne voit pas assez souvent pour les reconnaitre au premier coup d'oeil mais au final une histoire très bonne qui finalement se termine par un affrontement on ne plus basique...