MARVELS
Auteurs : Busiek, Ross
Marvel Hors Collection, 224pages, 24,00 €
Bienvenue à New York ! Dans cette ville, vous pourrez voir des hommes en flammes voler au milieu des gratte-ciel ou encore des créatures de l'espace venues pour dévorer notre planète. Un simple journaliste est le témoin de cet ère des merveilles… Redécouvrez le chef d’œuvre pour ses 25 ans avec un épilogue inédit de 16 pages par Kurt Busiek et Alex Ross.
(Contient les épisodes US Marvels 0-4 et Marvels Epilogue (2019) 1 publiés précédemment dans l'album MARVEL ICONS : MARVELS et 1 inédit)

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 2 ans

    Dans les années 90, c'était la surenchère de violence dans les comics de super-héros. Le cynisme y rivalisait avec le crétinisme. Et un miracle arriva : Marvels. L'émerveillement renaissait. Et le public découvrait celui qui devint aussitôt un artiste de légende : Alex Ross. Un immense classique avec, pour cette édition, 16 pages inédites de BD signées par Busiek et Ross pour les 25 ans de ce chef-d'oeuvre. 

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 2 ans

    Un classique à (re)découvrir dans cette édition inédite, Afa vous a très bien expliqué pourquoi. On rêve tous maintenant d'une adaptation, pourquoi pas pour conclure le MCU !

  • Pete
    Pete

    il y a 2 ans


     

  • The Batman
    The Batman

    il y a 2 ans

    Au sein des comics de l'univers Marvel, Marvels fait partie de ces projets atypiques proposant une autre vision de l'univers super-héroïques. En effet, on ne suit pas ici un super-héros parmi tant d'autres mais un journaliste qui nous livre son regard face à certains événements majeurs se déroulant sous ses yeux de simple mortel. Kurt Busiek nous livre via cette mini-série un vibrant hommage au Marvel originel des années 60/70 avec en sa compagnie un Alex Ross toujours en grande forme et on pourra même s'amuser à comparer son style des années 90 et celui des années 2010 grâce à l'incorporation dans ce présent volume l'épilogue sorti l'année dernière aux Etats-Unis.

  • arnaudk69
    arnaudk69

    il y a 6 mois

    Sans être passionnant, ça ce lit très bien et il y a des planches vraiment magnifiques.

A Time of Marvels

Marvels (1994)

Monsters

Marvels (1994)

Judgment Day

Marvels (1994)

The Day She Died

Marvels (1994)

Book Zero

Marvels (1994)

Marvels Epilogue #1

Marvel One-Shots

La review du jour est un titre proposé par Panini Comics. Il s'agit de Marvels, écrit par Kurt Busiek et dessiné par Alex Ross. Il est sorti le 2 janvier 2020 pour 24€.

Bienvenue à New York ! Dans cette ville, vous pourrez voir des hommes en flammes voler au milieu des gratte-ciel, d'autres en costume bigarré grimper aux parois des immeubles ou encore des créatures de l'espace venues pour dévorer notre planète. Tel est l'univers Marvel, où l'ordinaire et le fantastique se côtoient au quotidien.

L’histoire de Marvels est assez intéressante. Deux auteurs peu connus ont eu l’idée de mettre en avant une histoire de super-héros mais du point de vue d’un personnage lambda, du point de vue de monsieur tout le monde. L’idée est bonne, novatrice et très bien exploitée. Résultat des courses : trois Eisner Awards en un an. Aujourd’hui encore, l’œuvre est considérée comme étant un grand classique tant par son scénario que par sa partie graphique. Voyons cela de plus près.

Alerte ! Ceci n’est pas un exercice ! Namor se dirige vers New-York ! Alerte ! Rejoignez l’abri le plus proche immédiatement !

Autant le dire sans détour, la grande force de l’histoire réside dans le fait que tout est perçu d’une manière radicalement différente. Le fait que tout passe par les yeux d’un photographe change totalement la donne. L’approche devient plus réaliste, plus intimiste. Un fait extraordinaire n’est plus anodin. Un fait anodin n’est plus ennuyeux. Ce n’est plus la routine d’un super-héros. C’est quelque chose d’exceptionnel, vu par les yeux d’une personne qui n’est pas habituée à voir tout cela. Les super-héros et les super-vilains redeviennent… merveilleux. Même à l’époque, les réactions humaines n’avaient pas été aussi travaillées, aussi sincères. De plus, le tout est encré dans un contexte historique solide, ce qui renforce d’autant plus la vision des hommes et la logique de leurs réactions. On comprend tout-à-fait leur émerveillement mais également leurs craintes. La scène durant laquelle la flamme déboule dans les rues est assez révélatrice d’ailleurs. L’émerveillement presque enfantin laisse vite place à des idées plus adultes et moins joviales du type « c’est de la propagande nazie, c’est évident ».

Ajoutez à cela de bons retournements de situation, de très bons dialogues, de nombreuses pistes de réflexions et vous avez un récit solide et, finalement, assez unique.

Il avait l’air en vie, humain… sauf qu’il brûlait. Et je jure… qu’il m’a regardé.

Pour ce qui est de la partie graphique, il n’y a rien à redire. De nos jours, Alex Ross est connu pour ses superbes couvertures. Imaginez tout un opus de la même qualité… Ses peintures sont tout bonnement incroyables. Il est difficile de passer une planche sans s’y attarder ou sans se demander combien de temps chacune de ses cases doit lui prendre. Le design des personnages tels que Cyclope, Iron Man, Ant-Man… c’est un plaisir de les voir. Le combat entre la Torche Humaine et Namor est sublime, les expressions des visages sont impressionnantes… Rien que la fumée de cigarette en met plein la vue. Même chose pour la planche du raz de marée sur New-York qui mériterait d’être encadrée. Bref… sans doute l’un des travaux les plus impressionnants d’un excellent artiste.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le principe
- Les dialogues
- L'encrage historique
- La partie graphique
- Tout le reste

LES POINTS FAIBLES

Aucun.

 

5

Un grand classique

Conclusion

Un grand classique que l'on ne présente plus.