Auteurs :Rosenberg, Burchielli

Le Punisher a décidé de mettre un terme aux agissements de l'Hydra, mais en attaquant le groupe terroriste il se met à dos le Baron Zémo, ainsi qu’une horde de super-criminels. C'est le début d'une bataille sanglante comme Frank Castleen a rarement connue !Par le scénariste de Punisher Legacy.
(Contient les épisodes US Punisher (2019) 1-5, inédits)

  • HattoriH
    HattoriH Staff MDCU

    il y a 1 an

    Dommage. L'idée est sympa puisqu'on reprend une trame de Secret Empire. Le scénar' est assez bien mais tout est gaché par des dessins de Kudranski complètement infects et illisibles. Du gachis.

  • AZRAEL2099
    AZRAEL2099

    il y a 1 an

    Dans ce tome, Le Punisher part en guerre contre... Hydra!
    Les méthodes employées n'étant pas aux goûts de tous, Frank devra faire face à Daredevil, Luke Cage, Iron Fist, Hawkeye mais aussi aux super-vilains (Zémo, Caméléon, Puzzle, Mandarin).
    Un tome assez musclé grâce au scénario de Matthew Rosenberg & aux dessins de Szymon Kudranski qui collent relativement bien à l'univers urbain du Punisher.
    Vivement la suite!

La review du jour est un titre proposé par Panini Comics. Il s'agit de Punisher : Frank s'en va t'en guerre. Il est écrit par Matthew Rosenberg et est dessiné par Szymon Kudranski. Il est sorti le 13 novembre pour 17€. Il contient les titres US Punisher #1-#5.

Le Punisher a décidé de mettre un terme aux agissements de l'Hydra, mais en attaquant le groupe terroriste il se met à dos le Baron Zémo, ainsi qu’une horde de super-criminels. C'est le début d'une bataille sanglante comme Frank Castleen a rarement connue !Par le scénariste de Punisher Legacy.

Comment croyais-tu que ça finirait, Frank ? Tu as tout le NYPD et la moitié des super-héros New-Yorkais aux trousses. Et Zémo aurait placé un contrat sur ta tête.

Autant le dire tout de suite, cet opus Punisher est à placer dans la catégorie défouloir. De l'action, de la tuerie, du gore et même quelques scènes de tortures ci et là. Les fans du personnage devraient en avoir pour leur argent. Fait assez rare pour le souligner, Castle parvient même à éliminer un super-vilain connu de l'univers Marvel. Par contre, le scénario peut être résumé très facilement : Zémo met la tête de Castle à prix qui, du coup, se retrouve face à pas mal d'ennemis (connus ou moins connus). Malgré la relance du personnage, il ne faut donc pas s'attendre à un arc tout en finesse qui chamboule le Punisherverse.

A côté de cela, on notera néanmoins des échanges plutôt bons notamment avec Daredevil, quelques scènes assez cocasses, l'apparition de personnages connus (Luke Cage, Daredevil, le Caméléon...), la présence de l'un des ennemis les plus connus de Castle en la personne de Jigsaw ainsi que quelques références plus ou moins évidentes notamment à Howard le Canard. 

A titre personnel, je n'apprécie toujours pas que Panini Comics place le Punisher face à "Puzzle" plutôt que face à "Jigsaw". Néanmoins, une nouvelle fois, il s'agit d'un avis personnel.

- Il s'est passé quoi, bon sang ?!

- Le Punisher.

Concernant la partie graphique, c'est déjà un petit peu plus discutable. Il ne s'agit pas vraiment de dessins à proprement parler mais plus d'une réalisation 3D par ordinateur. Non seulement cela nous éloigne du style comics pur et dur, ce qui peut en déranger plus d'un, mais en plus, cette approche ne colle pas forcément à l'univers du Punisher (à l'exception du design de Jigsaw). Les cases mettant en avant explosions et sang qui gicle sont bonnes. Il s'agit donc d'un bon point. Malheureusement, les visages des personnages sont assez discutables. Bien sûr, ce n'est pas bien grave si un personnage secondaire a un visage entrant dans cette catégorie. Par contre, que Castle ait, comme on dit dans notre beau pays, une sale gueule, là c'est déjà un petit peu plus gênant. Pour le reste, la colorisation et la mise en scène sont bonnes. On notera quelques copier-coller ci et là cela dit. Mention spéciale à la double page mettant en avant le Punisher et Daredevil.

Pour ce qui est des covers, elles sont plutôt bonnes sans, bien évidemment, être du niveau de celles de Tim Bradstreet. Mentino spéciale à celle de Punisher #2.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un bon défouloir
- Pas mal de personnages connus
- Beaucoup d'action/de violence
- Les covers

LES POINTS FAIBLES

- Pas de réel scénario
- La partie graphique

 

4

Divertissant

Conclusion

Une lecture divertissante malgré une partie graphique plus discutable.