The Death-Defying Doctor Mi...

The Death-Defying Doctor Mirage (2014)

The Death-Defying Doctor Mi...

The Death-Defying Doctor Mirage (2014)

The Death-Defying Doctor Mi...

The Death-Defying Doctor Mirage (2014)

The Death-Defying Doctor Mi...

The Death-Defying Doctor Mirage (2014)

The Death-Defying Doctor Mi...

The Death-Defying Doctor Mirage (2014)

The Death-Defying Doctor Mi...

The Death-Defying Doctor Mirage: Second Lives (2015)

The Death-Defying Doctor Mi...

The Death-Defying Doctor Mirage: Second Lives (2015)

The Death-Defying Doctor Mi...

The Death-Defying Doctor Mirage: Second Lives (2015)

The Death-Defying Doctor Mi...

The Death-Defying Doctor Mirage: Second Lives (2015)

Autrice : Jen Van Meter
Artiste : Roberto de la Torre
Coloriste : David Baron
Couverture : Jelena Kevic Djurdjevic
Traducteur : Ben KG (Studio MAKMA)

Le Docteur Mirage peut parler aux morts. Mais un esprit reste introuvable malgré les talents de Shan Fong : celui de son défunt mari, Hwen. Lorsqu’un occultiste au passé classé secret défense fait appel à ses services, Shan trouve une piste qui pourrait bien lui permettre de résoudre la plus grande énigme de sa carrière : retrouver Hwen ! Shan doit alors traverser les frontières de notre réalité et entrer dans le Monde des Morts pour sauver l’homme qu’elle aime… Ou se perdre pour toujours dans l’au-delà.

Jen Van Meter (Captain Marvel), autrice nommée aux Eisner awards, et l’artiste Roberto de la Torre (Daredevil, Shadowman) embarquent la spécialiste de l’occulte dans une quête surnaturelle bouleversante.

Contient les deux mini séries Death Defying Doctor Mirage 1-5 et Doctor Mirage : Second Lives : 1-4.

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 2 ans

    Très bon livre même si l'histoire peut être un peu compliquée à suivre.

  • Théâs
    Théâs

    il y a 2 ans

    Un volume sympa bien qu'inégal dans l'esthétisme.
    Le début est un peu chaotique, plein d'informations tout en étant assez lent. Finalement l'histoire se décante une fois passé le premier tiers. 
    J'ai quand même bien apprécié ma lecture et j'ai hâte de croiser Mirage en compagnie de Faith !

  • joujof
    joujof

    il y a 1 an

    J'étais hyper motivé pour ce titre et je n'ai pas réussi à accrocher. Je me suis ennuyé. Ça manque d'émotion et de chair. L'histoire n'est pas très passionnante. Les dessins de De La Torre sont par contre bien adaptés au style de la série.

 

Bliss Editions a publié un tome regroupant les deux mini-séries consacrées au Doctor Mirage. Au scénario, on trouve Jen Van Meter et au dessin, c’est principalemant Roberto de la Torre qui assure sur les deux séries. Le tome contient en tout 9 numéros et  vaut 25€.

 

La première mini-série nous permet de suivre Shan Fong qui peut communiquer  avec les esprits. On l’avait déjà aperçue dans la série Shadowman. Elle aide des gens qui ont des problèmes avec des esprits. Elle est embauché par un milliardaire qui possède énormément d’artefacts magiques mais a aussi emprisonné un esprit. Shan va utiliser certains des artefacts pour se rendre dans le monde des morts et tenter de retrouver son mari. C’est ainsi que l’on va avoir 3 intrigues à suivre. Tout d’abord les efforts de doctor Mirage pour retrouver Hwen, son mari. On  va ainsi découvrir les règles de ce monde et les différents esprits qui y règnent. Sur Terre, on va suivre une équipe qui cherche le corps du docteur Mirage pour ouvrir complètement une brèche entre les deux mondes et ainsi permettre une invasion de la Terre. Enfin, on a des flashbacks qui permettent de retracer la relation entre Shan et son mari.

  

Là où la scénariste a bien joué son coup, c’est que les flashbacks sont très biens écrits et  nous font nous attacher à ce couple qui n’existe plus. Sauf que quand on lit l’histoire dans le présent, on est autant tiraillé que l’héroïne entre retrouver son amour défunt et potentiellement ouvrir la porte aux démons ou se sauver pour épargner un fléau sur Terre. Les différentes intrigues sont bien dosées et malgré les quatre numéros de l’aventure, j’exclus le premier qui est plutôt à part, on n’a pas l’impression que tout va vite. Shan progresse dans le monde des morts avec l’aide qu’elle peut trouver, sur Terre, on a pas mal d’ellipse mais on comprend ce qui se passe.

  

La deuxième mini-série prend la suite du premier. On retrouve des éléments comme la reconstruction de sa maison et on peut enfin la voir communiquer avec son mari. Les dialogues sont aussi bien faits et on a l’impression de voir un couple normal. On entre cette fois dans une histoire de possession. On reste sur Terre mais il y a énormément d’esprit qui entrent en jeu dans l’intrigue. C’est encore une fois prenant. L’auteure arrive à caser en plus de l’intrigue principale une autre intrigue autour du manager de Shan qui veut relancer sa série mais avec un acteur dans le rôle de son mari.

  

La partie graphique est en grande majorité assurée par Roberto de la Torre. Son style est plutôt spécial mais l’ambiance qu’il génère, avec l’aide de son coloriste, fonctionne très bien sur la série, notamment sur la première où le monde des morts est bien retranscrit. Sur la deuxième mini-série, ça fonctionne un peu moins bien, il est aussi aidé pour quelques planches d’ailleurs. L’édition de Bliss est vraiment top et nous plonge complètement dans l’univers dès l’ouverture du tome. Là où l’on a traditionnellement deux pages blanches après la couverture (et également en fin de tome), ici c’est une carte du monde morts qui est fournie. Dans le même ordre d’idée, le premier bonus est un codex où l’on découvre plusieurs créatures magiques. On a bien entendus quelques couvertures variantes et pages encrées comme on en a l’habitude.

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un couple attachant
- Prend le temps d'explorer les personnages
- L'édition nous plonge dans l'univers mystique

LES POINTS FAIBLES

- Les dessins pas toujours au top

 

4

Un couple qui fonctionne

Conclusion

Ce tome nous permet de voir un peu de l'univers mystique de Valiant, assez peu présent dans le catalogue de l'éditeur. Du coup, on découvre des concepts avec plaisir. L'auteure nous permet aussi de voir Doctor Mirage et son mari communiquer alors que celui-ci est mort et on croit facilement à leur relation, qui est le fil conducteur des deux séries. La partie graphique s'intègre bien au récit mais le trait de Roberto de la Torre ne plaira clairement pas à tout le monde. On peut aussi féliciter Bliss pour le travail d'édition qui nous met dans l'ambiance dès qu'on tourne la couverture.