Shirtless Bear-Fighter! #1 ...

Shirtless Bear-Fighter!

Shirtless Bear-Fighter! #2 ...

Shirtless Bear-Fighter!

Shirtless Bear-Fighter! #3

Shirtless Bear-Fighter!

Shirtless Bear-Fighter! #4 ...

Shirtless Bear-Fighter!

Shirtless Bear-Fighter! #5 ...

Shirtless Bear-Fighter!

Après avoir été trahi par les ours qui l'ont élevé, le légendaire SHIRTLESS BEAR-FIGHTER déambule dans la forêt qu'il a juré de protéger, affrontant des ours, mangeant ses galettes d'avoine en s'assurant de rester l'homme le plus énervé que le monde a jamais porté. Mais quand les Ours narquois et surpuissants attaquent Major City, Shirtless retourne dans le monde des humains pour faire ce qu'il fait le mieux : mettre des droites à ces ours mal léchés. Pourtant, tout n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît, et quelqu'un manipule Shirtless dans l'ombre, le confrontant à ses fantômes du passé. Shirtless Bear Fighter est plein de coeur, à mourir de rire et destiné à tous. Une plongée fabuleuse dans les codes des films d'action des années 80, et une aventure débordant d'action loin d'être si naïve.
Contient Shirtless Bear-Fighter (2017) #1-5

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Le comics le plus What the fuck du mois ! Un mec à poil qui fout des patates de forrain à des ours, que demande le peuple ? Un One Shot à ne pas manquer
    https://youtu.be/qq1hUuZfKFY

  • Maskedrock
    Maskedrock

    il y a 3 ans

    C'est juste énorme ! des sourires à chaque chapitre, des dessins collant a l'univers et une dose de what the fuck.
    Ne le manquez sous aucun pretexte... 

La review du jour est un titre proposé par HiComics : Shirtless Bear Fighter. L'équipe créative est composée de Jody LeHeup, Sebastien Girner, Nil Vendrell, Mike Spicer, Dave Lanphear Il est sorti le 19 septembre pour 17.90€ et contient Shirtless Bear-Fighter (2017) #1-5.

Après avoir été trahi par les ours qui l'ont élevé, le légendaire SHIRTLESS BEAR-FIGHTER déambule dans la forêt qu'il a juré de protéger, affrontant des ours, mangeant ses galettes d'avoine en s'assurant de rester l'homme le plus énervé que le monde a jamais porté. Mais quand les Ours narquois et surpuissants attaquent Major City, Shirtless retourne dans le monde des humains pour faire ce qu'il fait le mieux : mettre des droites à ces ours mal léchés. Pourtant, tout n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît, et quelqu'un manipule Shirtless dans l'ombre, le confrontant à ses fantômes du passé. Shirtless Bear Fighter est plein de coeur, à mourir de rire et destiné à tous. Une plongée fabuleuse dans les codes des films d'action des années 80, et une aventure débordant d'action loin d'être si naïve.

Montrez-lui ce qu'on vaut, les gars ! Cet ours se torche sur l'Amérique !

La parenthèse du "je".

Une fois n'est pas coutume, nous allons mettre le côté review impersonnelle et laisser, le temps de quelques lignes, la place au "je". Pour ce livre, cela me semble important. Shirtless Bear Fighter est le livre le plus WTF que j'ai lu ces dix dernières années. Il m'arrive que certaines lectures m'interpellent. Il y a quelques temps, je m'étais dit un truc du genre avec Last Man. Quelque chose comme La vache, c'est quoi cette merde ?! C'est énorme ! C'est pourtant rien par rapport à ma réaction face à la parution d'HiComics. Je n'étais même pas à la moitié du livre que je savais déjà qu'il allait avoir 5/5. Et pourtant, il est indescriptible, inclassable. Lorsque ma femme m'a demandé de quoi parle le livre, j'ai été incapable de lui répondre... Je lui ai donc juste dit Euh ben c'est un mec à poil qui chasse des ours... mais c'est énorme hein ! Je ne vous dis pas l'échange de regard qui s'en est suivi... La prenthèse du "je" étant refermée, passons à la review pure et dure.

On arrive !

Signé : Les Ours

La description de l'oeuvre parle de reprise des codes des films d'action des années 80 et c'est exactement ça. Il aurait été difficile de faire une review complète sans parler de ce point. Voir le personnage agir sans se dire que l'on a devant nous Chuck Norris au pays des ours est impensable. Il faut dire aussi que le fait de voir le personnage bébé, avec une barbe et un méga sexe donne déjà le ton. Les auteurs ont beau censurer le service trois pièces du monsieur comme on floute des visages dans les reportages, on voit parfaitement qu'il va être du genre à pencher en avant. Ajoutez tous les muscles une fois adulte, un nom qui ne trompe (le cogneur d'ours torse nu) et, encore une fois, il est difficile de ne pas faire des liens infinis avec Stallone et cie. Il ne manque que le Je mets les pieds où je veux... et c'est souvent dans la gueule (pour les fans, disponible ici).

 

Vous l'aurez compris, un mec sévèrement burné (pour parler franchement) représente ici la moitié du livre. L'autre moitié est tenue par l'univers décalé, absurbe, hilarant. Autant de non sens écrit avec autant d'intelligence, c'est rare. On pense toujours que les auteurs ne pourront pas aller plus loin dans la connerie mais si, ils le peuvent. Et plutôt deux fois qu'une. Le débat entre les crêpes et les pancakes, l'avion ours, le combat contre les ours aux quatres coins de l'Amérique (que les ours soient vivants ou en peluche), le bacon magique... Il y a trop de conneries pour pouvoir toutes les citer. Bref, un livre incroyable et plein de fraicheur.

Côté dessin, ils sont très bons. C'est à la fois travaillé, précis et pourtant extrêmement cartoonny, déformé. Le résultat final est assez unique et colle parfaitement à l'oeuvre. Les covers sont toutes très bonnes. La principale est exceptionnelle car elle a beau grandement s'éloigner (graphiquement) de l'oeuvre, elle reste parfaitement représentative de cette dernière. La cover fait penser aux affiches des années 80 avec la belle demoiselle en détresse et le mec torse nu qui affronte toute sorte de monstres pour la sauver. Une sorte de combo gagnant entre Rambo II : La mission et le jeu vidéo Bayou Billy. C'est une excellente idée. 

Même Dieu fait des erreurs... et parfois, il créé des hommes... un peu trop virils.

En bonus, vous trouverez quelques mots sur les auteurs mais également de nombreuses variant covers dont pas mal sortent du lot comme les covers oursenatives du numéro 3 par Andrew Robinson ou encore celle du numéro 2 par Skottie Young

Pour finir, je vous laisse avec un extrait de la préface de Duncan Jones :

Je porte la barbe, et les pantalons, ce n'est pas mon truc. Mais je sais parfaitement que je n'ai aps les cojones de frapper un ours, alors toute une bande d'ursidés sanguinaires... J'admire le Cogneur d'Ours Torse Nu, mais je suis bien conscient que lui et moi, on n'est pas faits du même bois. Ce n'est pas grave, ça me convient. On a tous besoin d'un modèle, dans la vie.

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le personnage principal, tellement cliché qu'il en devient original
- L'approche des auteurs
- Les dessins
- Les répliques assassines
- Tout le reste

LES POINTS FAIBLES

Aucun.

 

5

WTF

Conclusion

Autant de non sens écrit avec autant d'intelligence, c'est rare. Une oeuvre complètement WTF à la sauce Chuck Norris au pays des Ours.