Never-Ending Battle

Action Comics (1938)

Krypton Lives

Superman: The Man Of Steel (1991-2004)

We're Back!

Superman (1987)

For a Thousand Years...

Action Comics (1938)

Home

Superman: The Man Of Steel (1991-2004)

Something Borrowed, Somethi...

Adventures Of Superman (1987-2006)

Deadline U.S.A.

Superman (1987)

Say Goodbye

Superman (1987)

Bridge the Past and Future

Superman: The Man Of Steel (1991-2004)

The End

One-shots Superman

AnarchY2Knowledge

Adventures Of Superman (1987-2006)

Sacrifice for Tomorrow

Action Comics (1938)

Thirty Minutes to Oblivion

Superman: The Man Of Steel (1991-2004)

scénaristes : Collectif, Loeb Jeph - dessinateurs : McGuinness Ed, Collectif

Quand Mongul attaque une nouvelle fois la Terre, Superman ne perd pas de temps pour l'affronter.
mais le tyran cosmique lui révèle qu'un défi plus important l'attend : celui d'Imperiex ! De plus, le retour de Brainiac va à jamais modifier l'architecture et la technologie de Metropolis, transformant la ville de l'Homme d'Acier en véritable cité de demain !
Contenu vo : Superman: No Limits + Superman: Endgame

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 2 ans

    Récemment publiés en kiosque, ces épisodes font partie d'une ère où Superman retrouvait de sa superbe. Servis par des scénaristes de talent, ils nous offraient ce qu'on est en droit d'attendre d'aventures de Supes. Un ton à la fois moderne et classique, une bonne dose d'action, de la variété dans les intrigues... Les fans de Clark Kent devraient y trouver leur compte. Et ceux qui veulent se lancer dans la découverte du personnage ont là une porte d'entrée toute trouvée.

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Superman New Metropolis Tome 1 : Sans limites. L'équipe créative est composée, entre autre, de Jeph Loeb, Joe Kelly, Mark Schultz, Mike McKone et Doug Mahnke. Il est sorti le 5 octobre pour 35€ et contient Superman: No Limits et Superman: Endgame.

Quand Mongul attaque une nouvelle fois la Terre, Superman ne perd pas de temps pour l'affronter.
mais le tyran cosmique lui révèle qu'un défi plus important l'attend : celui d'Imperiex ! De plus, le retour de Brainiac va à jamais modifier l'architecture et la technologie de Metropolis, transformant la ville de l'Homme d'Acier en véritable cité de demain ! 


Superman New Metropolis est très particulier. Il est particulier parce qu'il fait passer Superman par de nombreux états et donc, le lecteur, par tout autant d'émotions. D'un côté, vous avez le contexte de cette histoire. Nous sommes quelques années après La Mort de Superman. Une histoire dans laquelle le titre n'est pas exagéré puisque Superman finit par mordre la poussière suite à un terrible affrontement face à Doosmday. Ce n'est qu'après plusieurs numéros et un certain nombre de faits plus ou moins compréhensibles que le personnage revient. Toujours est-il que Superman a véritablement succombé. Lorsque nous le retrouvons dans New Metropolis, nous avons donc un super-héros qui doute. On n'ira pas jusqu'à dire qu'il est apeuré, mais il est évident que sa défaite n'a pas encore été digéré. Il sait que malgré les apparences, il peut être vaincu et qu'il existe des êtres face à qui il a tout intérêt à ne pas retenir ses coups. En somme... il a encore des séquelles. De même, la Kryptonite vient de refaire surface. Il s'agit donc, ici encore, d'une source de tension pour Superman.

Eh pourtant, d'un autre côté, vous avez droit à des histoires terriblement bon enfant. C'est mignon, sans grand danger et avec des super-vilains fréquemment discutables. C'est une ambiance bien plus décontractée qui contraste avec le drame cité plus haut. La lecture devient plus légère, plus rapide et on enchaîne, finalement, les récits assez classiques. Les scènes pleines d'amour entre Superman et Lois Lane sont courantes et permettent de souffler un petit peu entre les nombreux combats et autres scènes d'actions. 

 

Je ne laisserai jamais une autre planète mourir.

Cette situation si singulière fait que les débats et les retounements de situation sont nombreux. Tout ceci est également possible grâce aux super-vilains présents, différents au possible. Cela va de la simple arnaqueuse à des plus costauds tels que l'Eradicator. Rien que le Docteur Spectro vaut le détour. Même chose pour les monstres/animaux de la préhistoire de Krypton et Gabriel Van Daniken qui sortent d'on ne sait où. Enfin, ce tome est également l'occasion de découvrir le harem de Superman. Entre les personnages d'Obsession (un personnage énorme) et de la Encatadora, c'est un miracle si Superman a gardé son slip par-dessus ses collants. Les femmes sont clairement envoutées par le super-héros et le font savoir à coup de "La encantadora a été très, très vilaine", "utilise tes rayons X sur moi" et autres mots doux susurrés à son oreille. Il ne manquait que la main baladeuse.

Pour le reste, les intrigues sont variées (vous l'aurez compris), la mise en scène est bonne et plusieurs cases sortent du lot. Il y a pas mal de clins d'oeil (Smallville, Pete, Lana) mais également d'autres super-vilains tirés d'autres univers (Clock King et le Sphinx). Les bonnes idées sont assez nombreuses, comme le coup de l'alliance sur la photo de Jimmy Olsen. Enfin, notons qu'il est tout-à-fait possible de faire votre entrée dans les comics Superman en commençant par ce tome. Vous n'aurez plus rien après les trois tomes proposés par Urban, mais vous aurez déjà fait un petit tour très sympa de son univers afin de connaître toutes les bases.

Oh Superman... Ta voix m'émoustille.

Pour ce qui est de la partie graphique, elle est assez délicate à juger. Etant donné que plusieurs séries s'alternent, les équipes créatives changent à chaque fois. De manière générale, le tout est plutôt bon, mais il est évident que chaque artiste est venu avec ses propres qualités et ses propres défauts. La variation est telle qu'il est même assez délicat de trouver une quelconque continuité graphique. Par exemple, dans la première histoire, vous allez découvrir un Clark Kent particulièrement carré. Il est tellement barraqué qu'il a l'air d'avoir été tout droit tiré du dessin animé Superman, l'Ange de Métropolis (l'animé des années 90). A l'inverse, vous trouverez dans Adventures of Superman #574 des personnages qui ont l'air d'avoir été tout droit sorti d'une série Archie Comics. Les covers sont bonnes notamment celle de Superman #152 (épique à souhait) et la principale.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Des récits variés
- Beaucoup d'émotions
- Des super-vilains mauvais... ou dangereux !
- La partie graphique

LES POINTS FAIBLES

- Des histoires moins intéressantes que d'autres

 

4

Lecture agréable

Conclusion

Une série qui commence plutôt bien avec plusieurs histoires à la fois variées et intéressantes. Un très bon point de départ pour ceux qui veulent commencer l'univers de Superman.