Auteurs : Claremont, Miller, Buscema

Mutant doté d'un facteur autoguérisseur et de sens aiguisés, Logan est utilisé comme cobaye lors d'une expérimentation top secrète menée par le gouvernement canadien. Il en ressort avec un squelette recouvert d'un métal indestructible, l'adamantium, qui fait de lui un des êtres les plus dangereux de la planète. X-Men solitaire, il est le meilleur dans sa partie. La première mini-série consacrée à Wolverine et illustrée par Frank Miller puis Wolverine en solo à Madripoor sous l'identité du Borgne.

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Enfin une réédition de ce volume indispensable. On parle tout de même de LA mini-série la plus indispensable sur Wolverine, les premières aventures solo du mutant griffu sous la houlette des maîtres Claremont et Miller. 4 épisodes qui sont aussitôt devenus des classiques et qui ont inspiré des générations d'auteurs. La suite du volume reprend les débuts de l'on-going de Wolvie avec son prélude paru dans Marvel Comics Presents, avec les débuts de Madripoor. Ces épisodes sont aujourd'hui des classiques, car fondateurs, ils sont quand même bien en-dessous de la mini-série originale. L'ambiance, inspirée de Casablanca, y est très différente, bien que toujours plaisante. Claremont ne voulait pas que ce titre interfère avec les X-Men. Il a donc créé une nouvelle nation, Madripoor, et a plongé Logan dans cet environnement avec un tout nouveau casting. Et avec une nouvelle identité. Si vous ne devez acheter qu'une intérgrale de Wolverine, c'est celle-ci.

And Now... The Wolverine!

The Incredible Hulk (1968)

I'm Wolverine

Wolverine (1982)

Debts and Obligations

Wolverine (1982)

Loss

Wolverine (1982)

Honor

Wolverine (1982)

Save the Tiger, Part 1

Marvel Comics Presents (1988-1995)

Save the Tiger, Part 2

Marvel Comics Presents (1988-1995)

Save the Tiger, Part 3

Marvel Comics Presents (1988-1995)

Save the Tiger, Part 4

Marvel Comics Presents (1988-1995)

Save the Tiger, Part 5

Marvel Comics Presents (1988-1995)

Sword Quest

Wolverine (1988-2003)

Save the Tiger, Part 6

Marvel Comics Presents (1988-1995)

Save the Tiger, Part 7

Marvel Comics Presents (1988-1995)

Possession Is The Law

Wolverine (1988-2003)

Save the Tiger, Part 8

Marvel Comics Presents (1988-1995)

Save the Tiger, Part 9

Marvel Comics Presents (1988-1995)

The Black Blade

Wolverine (1988-2003)

Save the Tiger, Part 10

Marvel Comics Presents (1988-1995)

Bloodsport

Wolverine (1988-2003)

Hunter's Moon!

Wolverine (1988-2003)

Enfin ! Pas loin de 10 ans après la première édition de l'intégrale "1988-1989" consacrée à Wolverine sortie en 2007, voilà que Panini Comics remet le couvert en présentant la réédition de ce premier volume des aventures du mutant griffu dans un écrin plutôt classe avec une nouvelle couverture brillante et remise au goût du jour sur le modèle de celle de 1982 de Frank Miller, en prime !
Sortie en août 2018, cette intégrale reprend points par points la structure de sa glorieuse aînée de 2007 avec de légères retouches sur les textes et les couleurs, histoire de donner un peu plus de peps à l'ensemble. L'œuvre se déroule donc en plusieurs actes avec au menu de cette intégrale la première apparition de Wolverine en 1974 dans l’épisode #181 de L'incroyable Hulk intitulé And now... the Wolverine ! de Len Wein et Herb Trimpe, puis la légendaire mini-série de 1982 concoctée par le tandem Chris Claremont (scénario) / Frank Miller (dessins) avant de tailler dans le vif du sujet au travers de la série mensuelle de Chris Claremont et John Buscema lancée en 1988 (Marvel Comics Presents Wolverine : Save the Tiger dans la collection Marvel Comics Presents) dans les décors des bas-fonds de Madripoor avant de terminer en apothéose sur la série officielle de novembre 1988 qui voit Wolverine affronter le culte du sabre noir ! Que du bon, quoi…

And now… The Wolverine !

Il faut bien l'avouer quand Wolverine (ou plutôt Serval) déboule dès 1974 dans les pages de L'incroyable Hulk (dans la dernière page du #180 pour être précis) pour mettre fin à un combat entre le géant vert et Wendigo dans une forêt du Québec, personne ne croit vraiment en ce personnage un peu trop bavard et au physique ingrat ("un homme d'un mètre cinquante") derrière son costume jaune fluo. Or mine de rien, ce nouveau-venu présente des aptitudes au combat fracassantes grâce à ses griffes (il prend le dessus pendant longtemps sur les deux monstres que sont Hulk et Wendigo) et sa roublardise en font un personnage plutôt intéressant au fil des 18 pages de cette histoire. C'est pour cela qu'on le retrouvera l'année suivante au sein des Nouveaux X-Men sous les feutres de John Byrne et de la plume de Chris Claremont qui feront évoluer sa personnalité…

Cependant, pour en revenir à cette toute première apparition de l'ami griffu, force est de constater que cette aventure de Hulk n'est pas vraiment transcendante et pour tout dire un peu mal fichue avec un manque de lisibilité dans les combats, agrémenté un scénario plutôt plat qui tente de mêler combats de titans (Hulk et Wendigo) avec un peu de magie (Marie Cartier utilise la sorcellerie pour que son frère soit libéré de l'emprise de Wendigo) et d'action (Wolverine est un agent secret du Gouvernement Canadien... Il est d'ailleurs à noter que dans les versions récemment traduites de L'incroyable Hulk #181, on lui donne déjà le titre de "mutant" et d'"Arme X" !).
Bref, il y a un peu à boire et à manger dans ce récit tape à l'œil qui ne restera pas dans les annales mais qui signe cependant la naissance de Wolverine dans le p'tit monde des comics. C'est donc un passage obligé dans la biographie du mutant qui se devait de figurer dans cette intégrale. De plus, quand on sait que cette histoire va bientôt souffler ses 45 ans, on ne peut pas être aussi exigeant que pour les œuvres d'aujourd'hui !

Tokyo, Mariko, Yukio et rififi au Japon.

1982. Chris Claremont et Frank Miller sont à la barre pour une mini-série ô combien classique mais fondatrice du personnage actuel de Logan. Ainsi, en seulement quatre épisodes, le duo Claremont / Miller va mettre en place une histoire racée au pays du soleil-levant dans laquelle le mutant griffu va dévoiler de multiples facettes de sa personnalité complexe.
Wolverine se retrouve donc au Japon pour se rendre auprès de Mariko, la femme qu'il aime passionnément. Arrivé sur place, il découvre avec stupeur que cette dernière s'est mariée dans le seul et unique but d'éponger les dettes de Lord Shingen, son propre père et chef de la pègre locale qui a accordé sa main à un certain Noburu Hideki, un homme de main violent et arriviste.
Cette histoire, où s'entrecroisent sentiments amoureux en perdition et code d’honneur nippon très strict, met en scène un Wolverine tiraillé entre colère, amour et trahison. Véritable animal blessé, le mutant se retrouve au cœur d'un récit parfaitement écrit par l'ami Claremont qui dissèque à merveille la personnalité torturée de son héros. Ainsi, on y découvre un homme qui souffre (autant physiquement qu'émotionnellement) au cœur d'un triptyque amoureux impossible entre lui, Mariko et Yukio, avec énormément de remise en question sur lui-même.

Au fil de sa descente aux enfers ponctuée par un sentiment de rejet, le mutant griffu va connaître les affres de la débâcle et s'interroger sur sa condition d'homme (de bête ?) dans un combat perdu d'avance pour (re)conquérir la belle Mariko. On y verra donc un Logan à fleur de peau sans cesse en conflit avec ses ennemis… et contre lui-même !
Cette mini-série menée de main de maître par Chris Claremont et Frank Miller pose les fondations de la personnalité de Wolverine et s'articule autour d'une ambivalence animalité / morale plutôt bien amenée qui rappelle que l'univers Kurosawa n'est jamais très loin, notamment dans la mise en place des idéaux libertaires dans une société trop rigide. La grande classe !

Voir Madripoor et mourir...

Changement de décors et de registre avec une autre série signée Chris Claremont et John Buscema issue de Marvel Comics Presents Wolverine : Save the Tiger. Cette fois-ci, on retrouve un Logan dans la ville de Madripoor dans une histoire centrée autour de l'action pure et dure. La violence est de mise avec une ambiance sombre qui rappelle les films noirs des années 1950. Les dessins de Buscema ne sont certes pas aussi peaufinés que ceux de Miller quelques années auparavant, mais collent à merveille avec le récit hard boiled de Claremont qui met en avant un Wolverine prêt à en découdre avec la pègre locale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bougre ne va pas y aller avec le dos de la cuillère !

Qui plus est, cette aventure qui met en avant l’ascension de la mystérieuse Tiger Tyger dans les arcanes du syndicat du crime de Madripoor joue beaucoup sur l’ambivalence de la personnalité de Wolverine. En effet, le mutant va toute faire pour entraîner la chute de Roche, le caïd de la ville… en aidant Tiger Tyger à prendre sa place ! Logan va ainsi parfois naviguer sur le fil du rasoir par rapports à ses propres valeurs afin de rembourser une dette d’honneur à l’égard de Dave Chapel, un homme mourant à qui il a apporté les derniers soins. Pour ce faire, le mutant croisera le fer avec des ennemis plutôt kitch comme Razorfist (qui a des épées à la place des mains), l’Inquisiteur qui semble tout droit sorti de l’univers de la Hammer ainsi que Saphir Styx, une mutante au pouvoir vampirique.
Bref, même si cette histoire prend la forme d'un galop d'essai avant la série officielle de novembre 1988, elle n'en reste pas moins intéressante à plusieurs égards, notamment dans le parallèle entre le personnage de Tiger Tyger / Jessan Hoan et l’arc narratif sur The Reavers dans la série des X-Men (les plus anciens d'entre vous se reporteront au Special Strange #65 / X-Men #229).

SNIKT !

Passé un interlude de quelques petites planches assez mal fichues et inintéressantes issues de Marvel Age Annual, cette intégrale termine en apothéose avec À la recherche du Sabre, qui marque-là le début de la série officielle de novembre 1988. On y retrouve Wolverine dans l’archipel Indonésien sur l’île Telabang, aux prises avec des pirates dans le but de sauver Noburo Kojima, le secrétaire particulier de Mariko. Tout comme pour le récit Save the Tiger, Chris Claremont va s’attacher à mettre en avant toute la violence primaire du mutant et le renvoyant encore une fois du côté de Madripoor. Ici encore, c’est le côté solitaire et quasi bestial du personnage qui reste la toile de fond de cette nouvelle aventure dans laquelle il devra se confronter à des ennemis redoutables du Culte du Sabre comme Keniuchio Harada alias le Samouraï d’Argent pour retrouver avant eux le sabre noir Muramasa.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette histoire va donner du il à retordre Logan ! En effet, son enquête aux cotés des belles Lindsay McCabe et Jessica Drew (l'ex Spider-Woman de 1978 à 1983) pour retrouver le sabre maudit va le pousser à affronter les pouvoir de cette arme maléfique qui corrompt tous ses posesseurs... et même Wolverine lui-même ! L'occasion sera donc idéale pour que le Samouraï d'Argent endosse le rôle du héros pour un épisode plutôt sympathique à lire.

Enfin, les deux derniers épisodes de cette intégrale seront consacrés à une nouvelle enquête façon polar noir (grâce à l'encrage d'Al Williamson) dans laquelle Wolverine fera face aux dangereux Bloodsport, Roughouse et au général Nguyen Ngoc Coy. On y retrouvera tout ce beau monde dans une aventure plutôt bien ficelée qui tourne autour de la pègre de Madripoor et de la dangereurse Tiger Tyger, histoire de boucler la bouce avec le récit Save the Tiger. Malheureusement, la suite de l'histoire ne sera disponile que dans le volume 2 de l'intégrale du mutant griffu !

Bien évidemment, les lecteurs assidus de l'univers Marvel et les fans de Wolverine ne découvriront pas vraiment les première aventures du héros Canadien puisqu'on a pu les (re)lire récemment dans le bouquin Wolverine sorti l'année dernière (avec la belle couverture de Mathieu Lauffray) dans le cadre de la collection des 20 ans de Panini ou bien dans le désormais classique Je suis Wolverine sorti en 2017 chez Panini Comics, mais force est de constater que cette intégrale suit un ordre chronologique cohérent dans les aventures du mutant griffu et s'avère être un parfait point d'entrée pour le lectorat novice et même pour le collectionneur exigeant.
Bref, vous l'aurez compris : Wolverine, l'intégrale est un must-have pour tous les fans de Logan ! SNIKT !

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Une réimpression classe
- L'évolution du personnage de Wolverine
- Chris Claremont

LES POINTS FAIBLES

- Aucun

 

5

Chef d'oeuvre

Conclusion

Cette réédition du premier volume de Wolverine tient toutes ses promesses ! Panini Comics a mis les petits plats dans les grands pour nous servir les premières aventures de Wolverine dans un écrin digne de ce nom. Cette intégrale présente donc les premièrs aventure du mutant dans l'ordre chronologique et se présente comme LE point d'entrée obligatoire pour tous les fans de l'ami Logan. A (re)découvrir d'urgence !