Auteurs : Charles Soule, Szymon Kudranski, JL Mast

Daredevil est un justicier mais, le jour, il est l'assistant du procureur, Matt Murdock. Le Punisher quant à lui est un vigilante : pour les malfrats, Frank Castle fait office de policier, de juge et de bourreau. Lorsque Daredevil et le Punisher travaillent sur la même affaire, une course-poursuite entre les deux hommes s'engage.

(Contient les épisodes US Daredevil/Punisher (2016) 1-4, inédits)

  • sombretoile
    sombretoile

    il y a 5 ans

    Décidément, ces deux là ne parviendront jamais à se comprendre. Encore une fois, le Punisher a décidé de trucider un vilain pas beau, alors que Daredevil a décidé lui de le faire poursuivre en justice. Il s'en suit alors une course poursuite, que dis je, une chasse à l'homme entre les deux hommes. L'action bat son plein et sans pause au fil des pages, tout cela est digne d'un film comme "speed". On finit par lire ce comics d'une traite sans s'en rendre compte... Le cerveau a cette faculté de vouloir vite oublier certaine chose, car soyons franc; cette histoire est loin d'être passionnante. Nous avons un énième affrontement entre nos deux héros qui n'apporte ici rien de nouveau. Malgré l'action particulièrement fournie, on s'ennuie beaucoup. Les personnages sont sans profondeur et on se demande même ce que certains personnages secondaires viennent faire ici (blindspot et la dynamo pourpre se reconnaîtront ). Les dessins sans être horribles sont assez fades dans l'ensemble quant aux couleurs, je les trouve assez dégueulasses. A mon avis certaines histoires faites pour le net... devraient rester sur le net. Mais bon... Le fan du punisher que je suis ne pouvait que se jeter sur cet ouvrage... Maintenant, vous l'aurez compris, cela reste une histoire secondaire qui ne présente pas un très grand intérêt.

Seventh Circle Chapter 1

Mini-séries Daredevil

Seventh Circle, Part 2

Mini-séries Daredevil

Seventh Circle, Part 3

Mini-séries Daredevil

Seventh Circle, Chapter 4

Mini-séries Daredevil

La review du jour concerne un opus de l’écurie Marvel : Daredevil/Punisher : Le septième cercle. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est sans doute parce que l’ami Mast, qui a participé à la réalisation, a effectué pas mal de promotion autour du titre. A présent, c’est au tour de MDCU de vous en toucher quelques mots.

Lorsque le Punisher s'en mêle, le simple transfert d'un détenu risque de se transformer en un véritable bain de sang. Daredevil et son nouvel acolyte Blindspot pourront-ils refréner la soif de vengeance de Frank Castle ?

Comme vous pouvez le constater, l’intrigue est donc tout ce qu’il y a de plus classique. Un méchant à défendre pour Daredevil, le même méchant à abattre pour le Punisher. Il y a beau y avoir Blindspot en plus du côté de l’Homme sans peur, cela ne rend pas l’intrigue plus originale. Pourtant, la lecture est plus qu’agréable. L’introduction indirecte de Frank Castle est une excellente idée et permet d’entrer très rapidement dans le vif du sujet. Les scènes d’actions sont nombreuses et plutôt variées avec, notamment, une scène de course-poursuite très sympathique. Il y a plusieurs rebondissements qui changent fréquemment la donne. Les dialogues, quoi que peu nombreux, sont bons. Un livre qui se lit très rapidement et qui, sans être exceptionnel, donne une bonne petite dose de plaisir au lecteur.

Les dessins sont bons et sont renforcés par un découpage très dynamique.

 

A côté de cela, il y a tout de même une question que l’on peut se poser. Lorsqu’un lecteur ouvre un comics Marvel, il ne lui faut pas longtemps pour comprendre qu’il y a énormément de vilains garçons à arrêter. On n’ira pas jusqu’à dire qu’il y en a un à chaque coin de rue, mais pas loin. Ici, Castle se concentre sur un méchant qui est déjà arrêté. Certes, pour Castle, le cas du méchant n’est pas réglé puisqu’il est toujours vivant. Néanmoins, on ne peut s’empêcher de se demander s’il n’y aurait pas des super-vilains plus dangereux et surtout en liberté un peu plus loin. De plus, le Punisher le dit lui-même : le méchant est envoyé au Texas, il a donc de fortes de chances d’être condamné à la peine capitale. Si le débat à ce sujet entre le Punisher et Daredevil est intéressant, il est d’autant plus difficile de ne pas imaginer Frank plus utile ailleurs. Bien sûr, ce point est développé parce qu’il pourrait vous interpeler en tant que lecteur, mais cela n’enlève rien au côté très divertissant du comics.

 

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- De bons dessins
- De l'action
- Se lit très vite

LES POINTS FAIBLES

- Synopsis classique
- Peu de prises de risque

 

3.5

A tenter.

Conclusion

Une lecture sympathique.