Captain America (1968-1996) - Captain America #157

Captain America #157

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - The Crime Wave Breaks!

The Crime Wave Breaks!

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - Turning Point!

Turning Point!

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - Enter: Solarr!

Enter: Solarr!

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - If He Loseth His Soul!

If He Loseth His Soul!

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - This Way Lies Madness!

This Way Lies Madness!

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - Beware Of Serpents!

Beware of Serpents!

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - Queen Of The Werewolves!

Queen of the Werewolves!

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - The Yellow Claw Strikes!

The Yellow Claw Strikes!

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - Night Of The Lurking Dead!

Night of the Lurking Dead!

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - Ashes To Ashes

Ashes to Ashes

Captain America (1968-1996)

Captain America (1968-1996) - ... And A Phoenix Shall Arise!

... And a Phoenix Shall Arise!

Captain America (1968-1996)

Auteurs : Steve Englehart, Sal Buscema

Captain America et le Faucon vont tout faire pour contrer les plans du Docteur Faustus. L'hypnotiseur a l'Agent 13 sous sa coupe, mais les héros ne savent pas que l'infâme super-vilain a également capturé Peggy Carter !
(Contient les épisodes US Captain America (1968) 157-168, publiés précédemment dans les revues CAPTAIN AMERICA (Arédit) 13-16 et HULK (Flash) 16)

  • scarletspider
    scarletspider

    il y a 10 jours

    Une très bonne année. Si Englehart et Buscema ne propose pas d'ennemis épique, la série reste néanmoins très bonne. C'est surtout les problèmes personnels de Captain America et du Faucon qu sont bien écrit et qui apporte un gros plus à la série. Que ce soit avec la police ou avec des chefs de la pègre les deux personnages sont relativement différent et c'est cela qui fait d'eux un duo d'enfer. Mention spéciale pour le retour de Peggy.