Green Lantern Rebirth (2004) - Blackest Night

Blackest Night

Green Lantern Rebirth (2004)

Green Lantern Rebirth (2004) - Enemies Within

Enemies Within

Green Lantern Rebirth (2004)

Green Lantern Rebirth (2004) - Yellow

Yellow

Green Lantern Rebirth (2004)

Green Lantern Rebirth (2004) - Force Of Will

Force Of Will

Green Lantern Rebirth (2004)

One-shots Green Lantern - Green Lantern Secret Files And Origins 2005 #1

Green Lantern Secret Files ...

One-shots Green Lantern

Green Lantern Rebirth (2004) - Rings

Rings

Green Lantern Rebirth (2004)

Green Lantern Rebirth (2004) - Brightest Day

Brightest Day

Green Lantern Rebirth (2004)

Il était le meilleur des Green Lantern, le premier Terrien à avoir accédé à cet honneur à travers la galaxie, mais un jour, Hal Jordan fut corrompu par une entité maléfique et devint le plus grand fléau de l'Univers. Aujourd'hui, Jordan répand la justice sous l'avatar du Spectre, mais le retour d'anciens ennemis va le forcer à réutiliser son anneau, en plein jour comme dans la nuit noire.
Contient : Green Lantern Rebirth (Green Lantern Rebirth #1-6 + Green Lantern Secret Files and Origins 2005)

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 3 ans

    A l'heure où DC passe à l'heure Rebirth, Urban réédite le récit qui est à l'origine du concept de Rebirth : garder le meilleur d'un personnage et revenir aux fondamentaux sans faire table rase du passé. Geoff Johns trouvait la formule gagnante avec cette mini-série qui allait conduire à l'une des plus belles sagas publiées par DC depuis 20 ans. Cette introduction réussie n'est certes pas indispensable pour se lancer dans le run de Johns sur Green Lantern mais il serait dommage de passer à côté, surtout qu'en bonus Urban a ajouté un récit dessiné par feu le grand Darwyn Cooke.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Urban nous gratifie de la sortie de Green Lantern Rebirth, qui aurait pu sortir un peu plus tôt mais bon. Ce titre marque l'arrivée de Johns sur la franchise et nous démontre ce que l'auteur sait faire de mieux : tirer le meilleur de la continuité d'un personnage. C'est bien écrit, c'est entrainant, ca peut sembler difficile à appréhende entre Parallax et le Spectre, mais la lecture vaut largement le coup. Achetez-le les yeux fermés.

  • Adrien L.
    Adrien L. Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Le Green Lantern préféré de Geoff Johns est Hal Jordan, et il décide de remettre le personnage dans le costume. Ça semblait un pari assez compliqué, mais l'auteur le réussit haut la main. Il faut voir cette mini-série comme la conclusion d'une ère où Hal a subi beaucoup de changement, mais aussi le début d'une saga incroyable qui est le run de Johns. Elle se trouve au croisement entre l'ancien et le nouveau. Bien sur, vous pouvez commencer le run de Johns sans lire cette mini, mais la lire permet de saisir, et de faire un point sur tout ce qu'a subi Hal. Bref, il n'y a que les comics pour nous offrir ce genre de récit, où la continuité de plusieurs dizaines d'années trouvent leur importance. Et les dessins d'Ethan Van Sciver ne gâche rien !

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Ce que Geoff Johns faire sait de mieux, se servir de toute la richesse et l'héritage d'un personnage pour le remettre au goût, du vrai Rebirth, pas comme ce qui est en train de se profiler actuellement chez DC. Une lecture qui a fait date puisqu'elle a relancé le titre Green Lantern en grandes pompes, et on sait ce qu'il en est advenu ensuite. Le récit s'adresse aux anciens lecteurs passionnés comme aux nouveaux, qui auront par moments un peu de mal à tout ingurgiter mais rien de vraiment bloquant. Ethan Van Sciver est parfait. Un récit incontournable pour tout fan de la franchise. Par contre ce titre français, sérieux ? Renaissance, c'est sympa aussi.

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 3 ans

    Enfin, le prologue, le prélude, que dis-je le "véritable commencement" du run de Geoff Johns sur le personnage est publié. Comme mes compères, je ne peux que vous conseiller cette très bonne histoire, servi par les fabuleux dessins d'Ethan Van Sciver. Geoff Johns reprend à son compte et avec brio les éléments fondamentaux de la mythologie et de la continuité du GL-verse et les dépoussière, les modernise pour les remettre en avant de la plus belle manière. Une lecture indispensable !

  • Elmaestro84
    Elmaestro84

    il y a 3 ans

    La dernière ( première ) pierre à l'édifice du run génial de Geoff Johns sur GL qui fait revenir le plus grand des Green Lantern ! A lire en plein jour ou même dans la nuit noire...

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 3 ans

    En 1996, Hal Jordan n’est plus Green Lantern. Il est devenu Parallax et a perdu les pédales. Il détruit sa ville natale, Coast City, avant de s’en prendre au corps des Green Lantern, puis il tue son ennemi Sinestro et s'en prend aux Gardiens. Il meurt plus tard au cours du cross-over Final Night… avant de faire un premier retour sous l’apparence du Spectre, l'Esprit de la vengeance, le justicier fantômatique expéditif, qui puni violemment les criminels de tout poils. En 2004/2005, DC Comics charge Geoff Johns, qui a fait plusieurs travaux auparavant pour Marvel (notamment sur les Avengers), de redonner vie à Hal Jordan, le Green Lantern du secteur 2814, tout en le réhabilitant aux yeux des super-héros de la Distinguée Concurrence et des lecteurs. Pour un lecteur de comics néophyte ou pour un lecteur qui découvre Green Lantern avec ce titre, cela pourrait paraître un peu confus, surtout qu'il s'agit du début du run de Geoff Johns et que Urban Comics ne le publie que maintenant alors que tout le reste du run y compris celui du New 52/DC Renaissance est déjà sorti. Cela vient peut-être du fait que cette histoire avait été publiée par Panini Comics en 2011 ( en format DC Deluxe), juste avant que Urban récupère les droits VF d'exploitation de la Distinguée Concurrence. La confusion pourra aussi venir du fait trois personnages cohabitent dans le même corps : Hal Jordan, le Spectre et Parallax (l'entité cosmique de la Peur qui avait possédé Jordan avant sa mort). Si on ajoute les personnages de la Justice League, la Justice Society of America (rescapés de Terre-2), les autres Green Lantern de la Terre, John Stewart, Guy Gardner et Kyle Rayner, le tout peut paraître complexe. Même si ce recueil s'adresse surtout au fan du Chevalier D'Emeraude, Geoff Johns réussi à donner une certaine accessibilité à son récit aux non-initiés de par son soin à l'écriture et un divertissement assumé. Un des points forts de ce recueil est sans doute la méfiance de Batman envers Hal Jordan. Mais à vrai dire, la méfiance a toujours été un des caractères du Caped Crusader. Un divertissement plein d'action mis grandement en avant par les dessins de Ethan Van Sciver qui livre des planches détaillées, impressionnantes et vraiment parfaites. L'amour de l'artiste pour l'univers des Green Lantern et de Hal Jordan est bien connu (il renquille d'ailleurs pour le DC Rebirth). En résumé, un très bon comic-book qui fera le bonheur des fans dans cette réédition de Urban, 5 ans après celle DC Deluxe de Panini Comics. Cette histoire marque avec brio le début du run de Geoff Johns qui va crééer durant ces 8 années de travaux beaucoup de choses autour de l'univers du Green Lantern Corps. Toutefois, les lecteurs non-assidus de cet univers pourraient y être un peu perdus de part la complexité et le passif de la mythologie du "Corps" et de l'univers super-héroïque DC pré-New 52.

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 3 mois

    Excellent