Année de création 1970
Site web
Kiosque
Librairie
Facebook
Twitter
Veuillez patienter ...
Rcm 3 - Le Tournoi Des Champions
  • P'tit Bougnat
    P'tit Bougnat

    il y a 1 mois

    Contest of Champions #1 - Juin 1982, #2- Juillet 1982, #3 - Août 1982


    Cette histoire débute tambour battant par l'enlèvement de tous les super-héros du monde entier par le Grand Maître, Doyen de l'Univers et une entité pour le moment inconnue. Le Grand Maître est un joueur invétéré qui s'est déjà servi des Terriens à multiples reprises. Son but, en gagnant le tournoi, est de rendre la vie à son frère, le Collectionneur, un autre Doyen qui fut tué par Korvac devenu un dieu par la suite. Dans le cas contraire, il rejoindra son frère mort.
    Les deux protagonistes expliquent les termes du Tournoi à tous les héros médusés et regroupés dans une arène orbitant autour de la Terre. En précisant qu'ils ont placé les habitants de la planète en animation suspendue. Afin de les motiver, le Grand Maître leur promet d'arrêter de se servir d'eux s'il devait remporter le Tournoi et l'entité inconnue s'engage à prolonger la vie du système solaire de plusieurs millions d'années supplémentaires. Puis, vient le moment de choisir leurs représentants dans cette partie, qui seront douze combattants dans chaque camp avant de les disperser par groupe de trois sur la surface du globe terrestre. Chaque équipe a pour mission de récupérer un des quatre morceaux du globe doré de la Vie tout en affrontant les autres adversaires.

    Les premiers à s'élancer se retrouvent en Arctique, d'un côté, l'américain Daredevil, la russe Nébuleuse Noire et l'australien Talisman et de l'autre, le japonais Feu du Soleil, les américains Iron Fist et la femme invisible des 4 Fantastiques. Après un rude combat, Daredevil s'empare de l'objet tant prisé, permettant au Grand Maître de marquer un premier point.
    Le deuxième combat se déroule dans une ville fantôme de l'Ouest américain où le Chevalier arabe d'origine saoudienne, l'américain Iron Man et Sabra d'Israél affrontent le britannique Captain Britain, l'argentin Defensor et l'américaine Miss Hulk. Contrairement aux équipes dans l'Arctique, les deux trios ont plus de mal à coopérer ensemble, tout particulièrement le Chevalier arabe et Sabra, à cause des tensions diplomatiques entre leurs deux pays. Cependant, malgré ses nombreuses dissensions, le Chevalier arabe put mettre la main sur le prix, mettant un terme au duel. La partie voit l'entité inconnue égaliser rendant l'issue indécise.
    Près du site d'excavation de l'armée en terre cuite en Chine, l'américain Angel, le roi du Wakanda alias la Panthère Noire et le russe Vanguard font face à Serval le canadien, le français Faucon Pèlerin et l'américain Ben Grimm alias la Chose. Rapidement, les héros mettent à profit leurs pouvoirs de détection pour repérer un des morceaux du Globe de la Vie, mais c'est finalement la Chose qui déterre l'artefact bien aidé par la Panthère noire et Serval.
    C'est au cœur de la jungle équatoriale, que nous retrouvons le célèbre Captain America, le canadien Sasquatch et l'allemand Blitzkrieg opposés à l'afro-américaine Tornade, l'irlandaise Shamrock et le chinois homme collectif. Après une série de combats déséquilibrés entre eux, Shamrock à la chance insolente finit par récupérer le dernier quart du Globe mettant fin au Tournoi et permettant à l'entité inconnue de revenir à égalité.

    Et pourtant, l'entité inconnue déclare le Grand Maître vainqueur du Tournoi et l'invite à user du pouvoir de faire ressusciter son frère. Mais, c'est sans compter sur Talisman et Jane Richards qui réussissent à démasquer cette mystérieuse inconnue qui n'est autre que la Mort. Même s'il connaît l'identité de son adversaire, le Grand Maître ne voit pas le piège dans lequel il se trouve puisque la Mort lui annonce que pour faire revenir à la vie le Collectionneur, il doit sacrifier une force vitale comparable. Malgré son hésitation, le Grand Maître préfère se sacrifier plutôt de donner en pâture les héros de la Terre à la Mort. Au moment même où le Collectionneur revient à la vie, tous les super-héros sont renvoyés sur Terre reprenant ainsi le cours de leur existence.

    Mon avis
    Au départ, ce récit devait sortir dans les bacs au moment des Jeux Olympiques d'été de 1980 se déroulant à Moscou et racontait la participation des super-héros Marvel à des compétitions. Tout a été mis par terre lorsque les USA ont boycotté les Jeux d'été pour protester contre l'invasion soviétique en Afghanistan vers la fin de l'année 1979. Le récit d'une soixantaine de pages était quasiment fini quand Marvel décida d'abandonner le projet pour le ressortir deux ans plus tard en réutilisant les planches. Le scénario dût être modifié puisque deux ans se sont écoulés sans jamais mentionner ces fameux Jeux Olympiques. Les modifications apportées ont, semble-t-il, perturbé les scénaristes et les éditeurs puisque la Mort annoncera quand même le Grand Maître vainqueur de la partie alors qu'il y a match nul entre les deux entités à la fin du Tournoi. Et pourtant, aucune mention ne sera faite sur cette coquille, ce qui aurait pu au final dérouter les lecteurs. Nonobstant cette erreur, le récit reste largement à la portée du lecteur dans sa compréhension.

    Pour un premier événement de cette ampleur chez Marvel, à savoir rassembler autant de super-héros deux ans avant le fameux Guerres Secrètes, il aura fallu pas moins de trois scénaristes. En effet, Bill Mantlo, Mark Gruenwald et Steven Grant se sont vu confier cette tâche scénaristique. Bill Mantlo était souvent appelé à la rescousse pour rattraper le retard sur un titre ou rendre une histoire crédible dans la continuité de l'univers marvellien. Ici, il a fait le job sans forcément être étincelant mais personne ne lui en voudra vu l'ampleur du chantier.
    Pour ma part, je suis fan des dessins de John Romita Jr mais j'ai bien eu du mal à reconnaître son coup de crayon plutôt classique à cette époque. Dans cette série limitée, les traits sont plus clairs, lisibles et sans relief. Parfois, j'ai l'impression qu'il a pompé le style d'artistes comme John Byrne entre autres ou alors l'encrage de Pablo Marcos a, peut-être, fait le reste.

    Sans citer les Jeux Olympiques, le lecteur peut entrapercevoir cette dimension de compétition internationale où tous les super-héros de la Terre sont conviés à ce rassemblement. Pourquoi alors tous les rassembler pour n'en sélectionner que vingt-quatre dont six font leur première apparition dans l'univers Marvel, et qui sont jusque-là totalement inconnus et stéréotypés. Par exemple, l'Homme Collectif est le fier représentant de l'Empire du Milieu, son costume, rouge et étoilé, rappelle également le parti communiste. D'un point de vue historique, les antagonismes politiques sont de la partie puisque la relation entre la représentante israélite, Sabra et le Chevalier Arabe, est très froide à l'instar de l'irlandaise Shamrock et de Captain Britain, ce qui participe à encrer les comics dans la réalité et inversement.
    Malgré tout, ce récit sympathique des années 80 sera le premier d'une longue liste d'event qui n'aura aucune conséquence sur l'univers Marvel. Il va sans dire que personne ne s'offusquera des errements scénaristiques d'un produit marketing quelque peu bancal du début à la fin.

Special Strange 24
  • P'tit Bougnat
    P'tit Bougnat

    il y a 3 mois

    Uncanny X-Men Giant-Size #1 - Mai 1975 (Classic X-Men #1)

    Chapitre 1 : Deuxième Genèse
    Winzeldorf, Allemagne, où Kurt Wagner alias Diablo est poursuivi par une foule en colère dans les rues de la ville qui le submerge alors qu'il ne demande rien à personne. Tout à coup, la foule se fige et il aperçoit le Professeur Xavier sortir de nulle part. Il lui affirme qu'il peut l'aider à être lui-même et non pas comme ces personnes. Kurt accepte sa proposition.
    Québec, Canada, Wolverine fait son apparition sur une base militaire secrète où l'attend le Professeur Xavier. Il lui propose de devenir un agent libre pour servir une grande cause. Il accepte sur le champ mais son supérieur s'y oppose de suite. Wolverine lui fait comprendre que cela n'est pas négociable.
    Nashville, Tennessee, le Hurleur est surpris que le Professeur X soit lui aussi à l'opéra. Il lui propose de reprendre du service et accepte de suite.
    Au cœur du Kenya, Ororo est considérée comme une déesse par ceux qui la supplient de leur venir en aide. Elle accepte de les aider en faisant tomber la pluie du ciel. Quand tout à coup, le Professeur Xavier surgit et tente de la ramener sur Terre en lui apprenant qu'elle est une mutante et non une déesse. Pourtant, elle accepte malgré tout de le suivre.
    Osaka, Japon, Shiro Yashida reçoit le Professeur Xavier dans son palais. Feu du soleil considère qu'il ne doit rien aux occidentaux mais se persuade qu'il a quelque chose à se prouver à lui-même.
    Kolkhoze de Oust Ordinski, Sibérie, Peter Raspoutine est en train de récolter quand un tracteur incontrôlable fonce sur sa sœur Illyana. Ni une ni deux, il se transforme en colosse de métal et explose l'engin. A ce moment, le Professeur X lui propose de le rejoindre pour mettre son pouvoir au service de tous sous l'oeil bienveillant de ses parents.
    Campe Verde, Arizona, John Proudstar est un guerrier Apache qui se mesure à un bison à mains nues. S'en suit une empoignade avec le Professeur Xavier et lui promet de lui donner sa chance de prouver sa valeur.


    Chapitre 2 : Et s'il n'en reste qu'un
    Réunis à l'hôtel de Charles Xavier à Westchester, les nouveaux X-Men font connaissance avec leur environnement et leur tenue particulière créée par Red Richards. Le Professeur Xavier laisse le soin à Cyclope d'expliquer la raison pour laquelle ils ont été tous réunis, à savoir sauver les X-Men disparus. Il leur présente Cérébro, un supercalculateur de détection des mutants.Grâce à un flash-back, Cyclope leur raconte leur intervention à la recherche d'un puissant mutant sur l'île de Krakoa dans le Pacifique Sud. Grâce à leur strato-jet, Cyclope accompagné de Jean Grey, Angel, Iceberg, son frère Havok et Lorna Dane, atterrissent sur l'île et sont immédiatement attaqués par une force inconnue. Puis, Cyclope reprend connaissance seul dans le strato-jet mis en position de pilote automatique en direction de Westchester et sans pouvoir. De retour à l'hôtel et totalement amnésique, il ne peut aider le Professeur X en le renseignant sur les événements passés sur l'île. De plus, il est obligé de lui créer une nouvelle paire de lunettes car son énergie optique fonctionne de nouveau avec cependant plus de puissance.
    Feu du soleil refuse d'aller sauver des mutants qu'il ne connaît pas et le strato-jet s'envole sans lui. Finalement, il rejoint la nouvelle équipe dans l'appareil en expliquant qu'il a ses raisons.


    Chapitre 3 : Sections d'assaut !
    En approche de l'île, Cyclope décide de scinder l'équipe en quatre groupe de deux équipiers. Ororo et Colossus vont au Nord, Wolverine et le Hurleur par l'est, feu du Soleil et diablo par le Sud et Cyclope et Epervier par l'Ouest.
    Une fois qu'ils ont atterris sur l'île, Cyclope et Epervier descendent de l'appareil qui disparaît aussitôt. Dans la foulée, ils aperçoivent un temple qui a surgi de nulle part et prennent la décision de le rejoindre non sans mal car la jungle leur donne du fil à retordre. Ororo et Colossus se dirigent eux-aussi vers le temple mais sont poursuivis par une avalanche de pierres qu'ils arrivent à repousser avant de rejoindre Cyclope et Epervier. Quant à Wolverine et le Hurleur sont attaqués par des crabes géants qu'ils mettent en pièces. Pour atteindre le temple, Diablo et Feu du Soleil doivent se défaire d'oiseaux qui leur barrent le chemin. Une fois tous réunis, ils entrent dans le temple et doivent traverser un mur grâce à leur pouvoir. A l'intérieur, ils retrouvent les premiers X-Men suspendus par des tubes alimentant quelque chose. Les nouveaux X-Men met ses prédécesseurs en sécurité rapidement car le temple s'écroule rapidement. Une fois à l'extérieur, Angel hurle à Cyclope que c'était un piège du mutant pour qu'il lui ramène d'autres victimes. Le sol tremble de nouveau et l'île se soulève dévoilant que c'est elle-même le mutant.

    Chapitre 4 : KRAKOA l'île vivante.
    Un flash-back explique comment le rayonnement des tests atomiques ont animé l'île et les raisons qui l'ont poussée à agir envers tous les X-Men. Malgré les forces en présence, les X-Men ne pèsent pas bien lourd face à Krakoa qui les repousse aisément. Le Professeur Xavier intervient par un message télépathique en s'adressant à Cyclope car il pense avoir trouvé son point faible.
    Xavier attaque l'île avec son esprit pour la distraire pendant que les X-Men se prépare à l'offensive mais cela échoue car l'orage provoqué par Tornade renforce l'île. Le Professeur X abandonne et laisse les X-Men se débrouiller seuls. Les frères Summers joignent leur pouvoir avec ceux de Lorna Dane qui affaiblissent l'île. En s'enfuyant pour se mettre à l'abri, Iceberg récupère Lorna Dane qui invective Havok. Au plus fort de la tourmente, les X-Men monte sur un radeau de glace avant que l'île soit projetée dans l'espace. Iceberg recouvre le radeau dans une bulle de glace avant de se retrouver dans le tourbillon océanique. Balancés de tous bords dans cette coquille de glace, ils finissent par émerger une fois le calme revenu en la brisant. Par chance, le strato-jet se trouve à proximité du radeau et ils montent tous à bord malgré le manque de sièges. C'est alors qu'Angel fait remarquer que le Professeur Xavier va se retrouver avec un casse-tête. Que va-t-il faire de treize mutants.

    Mon avis
    L'année 1975 marque le retour tonitruant de la série Uncanny X-Men créée en 1963 par Stan Lee et Jack Kirby avec cet épisode de 36 pages. Pour cette seconde genèse des X-Men, une nouvelle vague d'artistes pointe le bout de son nez. Len Wein sera en charge du scénario et Dave Cockrum, de retour chez Marvel après un passage chez DC, s'occupera des dessins.
    Ces deux auteurs vont relancer les mutants qui n'étaient clairement pas la priorité du duo Lee/Kirby pourtant très créatifs à cette époque. Avant ce come-back, les Cyclope, Marvel Girl, Angel, Iceberg et le Fauve étaient des étudiants assez naïfs dans une école pour surdoués et qui se battaient contre des super-vilains bas de gamme entre les sessions d'entraînement. Au final, le lectorat n'était plus au rendez-vous et Marvel décidait d'arrêter la série.

    Contrairement aux précédents X-Men, cette nouvelle équipe n'est pas composée d'étudiants même si le Professeur Xavier les considère comme ses élèves. En effet, ces nouveaux X-Men sont des adultes qui maîtrisent leur pouvoir de mutant. Et pourtant, Tornade y est dépeinte comme une sauvage. Dans cet épisode, elle apparaît à moitié nue dans une scène où Charles Xavier la fait descendre de son piédestal comme s'il savait ce qui était le meilleur pour elle. Pour le naïf Colossus, ouvrier agricole soviétique de son état, le Professeur X lui donne une leçon sur le communisme et de ce qu'est le partage. Quant à Diablo, nous avons le droit à un cours sur ce qu'est la normalité. Ayant l'apparence d'un démon bleu, il représente l'incarnation du mal pour le commun des mortels, alors que l'on verra plus tard qu'il est un fervent catholique. Epervier est un guerrier Apache qui est très fier de ses origines et le Professeur X se moque de sa tribu afin de le pousser à le rejoindre. Wolverine est aussi facilement convaincu puisque le Professeur Xavier lui promet qu'il pourra être libre comme il le veut contrairement à son engagement avec le gouvernement canadien. Il va sans dire qu'ils ne sont pas encore une véritable équipe mais plutôt un agrégat de personnalités très fortes, dont Epervier et Wolverine se permettent de jouer les fiers-à-bras pour impressionner Cyclope et remettre en cause son autorité.

    Ce premier épisode, en quelque sorte, est le point de départ d'une série, qui en moins d'une décennie, sera le comics le plus populaire de son époque. Les auteurs n'auront pas hésité à introduire de nouveaux personnages quitte à en écarter certains.
    Cette association de personnages multi-culturelle, provenant des quatre coins du monde, deviendront les porte-étendards de toutes les minorités opprimées et se battront pour un monde meilleur avec pour leitmotiv, la tolérance et le vivre ensemble.



    Marvel Team-Up #66 - Février 1978

    Nous retrouvons Spider-Man et Captain Britain dans la seconde partie d'une histoire qui a débutée dans le Spécial Strange 23. Les deux héros se réveillent et sont coincés dans de gigantesques sphères transparentes pour une partie de flipper à Murderworld. Arcade, propriétaire de ce parc d'attractions mortelles, explique à Miss Locke et Mr Chambers, ses deux acolytes, pourquoi la Maggia l'a payé un million de dollars pour éliminer Captain Britain. Une fois la partie lancée, Spider-Man ne peut en rester là et finit par retrouver des forces en pensant à Mary-Jane. En se dégageant, Spider-Man sauve in-extremis Captain Britain qui filait directement dans la fosse de la mort. Puis, Arcade lance une boule géante avec des pics qui se dirige vers eux. Figés sur place, la boule disparaît tout à coup et les deux compères tombent en raison de chausse-trappes qui s'ouvrent sous eux. Se trouvant séparés, Captain Britain doit sauver son amie Courtney Ross emprisonnée dans une capsule. Avant de l'atteindre, il doit se défaire de clones robotisés de lui-même qui sortent des miroirs déformés. Quant à Spider-Man, il doit d'abord affronter un cow-boy cyborg puis se retrouve en zone de guerre plus ou moins réelle. Il parvient à arracher un panneau du mur et se fraye un chemin à travers le fonctionnement interne de Murderworld. Captain Britain arrive enfin aux commandes pour délivrer son amie d'un jeu de pêche à la ligne mais ne dispose que de peu de temps. En effet, elle dispose de très peu d'oxygène dans la capsule et la pièce où se trouve Captain Britain se remplit d'eau, rendant le sauvetage encore plus périlleux.
    Arcade est prévenu par ses deux comparses qu'ils ont perdu la trace de Spider-Man mais il leur fait comprendre qu'il est trop occupé pour l'instant. Spidey réapparaît sur les écrans et Arcade ouvre une porte permettant à l'Araignée de sauver Captain Britain. Puis, ils se précipitent pour délivrer Courtney Ross mais Arcade envoie un gaz dans la pièce. Un court-circuit provoque une surcharge puis des explosions, dû au sabotage des commandes par Spider-Man auparavant. Tous les trois finissent par trouver une échappatoire dans les égouts. Une patrouille de police les arrête mais le Capitaine DeWolff se charge du trio. Elle leur explique que la Maggia était derrière toute cette histoire. Après avoir exposé son enquête aux protagonistes, la policière permet à Spider-Man de partir. Quant à Arcade, il constate les dégâts et décide de reconstruire en améliorant Murderworld afin de prendre sa revanche sur Spider-Man.

    Mon avis
    Créé par Chris Claremont et John Byrne, Arcade ne possède pas de pouvoir sur-humain mais grâce à son intelligence et son imagination mais surtout, au fait qu'il soit multi-millionnaire, il s'est permis le luxe de construire un parc d'attractions high-tech. Il apparaît pour la première fois aux USA dans le Marvel Team-Up #65 de janvier 1978.
    Ce super vilain est un personnage atypique dans le monde Marvel. Personne ne connaît son vrai nom, son côté psychopathe le rend extrêmement dangereux car il n'hésitera pas à s'attaquer par la suite à de nombreux super-héros ou équipes de super-héros.
    Pour sa première apparition, Captain Britain ne laisse pas une grande impression. Il possède une arme, en l'occurrence un sceptre, dont on ne connaît pas vraiment les caractéristiques. Ses pouvoirs sont assez classiques (Vol, super-force, endurance) et son côté britannique est représenté uniquement par son costume.
    Une fois les présentations faites dans la première partie de cette histoire, ce duo reprend le rythme routinier à savoir, une première partie qui surprend les héros et une deuxième partie, où les héros font équipe pour vaincre le « bad guy ».
    Claremont et Byrne nous offre tout leur talent pour un résultat meilleur que la moyenne. Le dessin de Byrne est vraiment haut dessus du lot même si ce n'est pas Terry Austin qui l'encre ici. Son dessin donne à l'ensemble une ambiance moderne mais rétro qui convient bien au méchant de cette histoire. Tandis que Claremont récite son script à la perfection et son Spider-Man parvient à trouver le bon équilibre qui s'applique à jouer le vétéran chevronné face au jeune héros britannique qu'il prend sous son aile.
    Cet épisode est bien conçu et met en vedette des nouveaux personnages qui donnent envie de les revoir. Ce sera le cas puisque Arcade refera son apparition dans le Spécial Strange 25.



    Marvel Two-in-One #48 - Février 1979

    Pendant une séance d'entraînement pour mieux contrôler ses pouvoirs, le Valet de Coeur est prévenu par son majordome qu'une lettre est arrivée de la part de la Corporation. Cette société secrète tente une fois de plus de mettre la main sur la formule du fluide zéro. Le Valet de Coeur décide de se présenter au rendez-vous donné par la Corporation, ceux qui ont tué son père. Pendant ce temps, la Chose est prisonnier de Machinesmith qui agit pour la Corporation. L'inventeur lui a préparé un traitement via les ondes alpha afin de le contrôler et dans le but de récupérer tous les secrets de Mr Fantastic. Une fois en son pouvoir, Machinesmith effectue des tests afin de montrer que la Chose est sous son contrôle à son auditoire. Le Valet de Coeur arrive au rendez-vous fixé et est immédiatement attaqué par des robots sans visage puis par la Chose. Pendant ce temps, les membres du gang de Yancy Street réussissent à se libérer et prennent le contrôle des installations. Le Valet de Coeur finit par libérer Ben Grimm sous les yeux de l'inventeur qui voit dans le fluide zéro des possibilités infinies. Avec l'aide du gang de Yancy Street, le valet de Coeur et la Chose constatent que Machinesmith qu'il est lui-même un robot.

    Mon avis
    Conclusion d'une histoire commencée dans le Marvel Two-in-One #47, le scénariste Bill Mantlo introduit le Valet de Coeur, personnage qu'il a créé avec Keith Giffen. La Chose fait équipe dans cet épisode avec Jack Hart, fils de Philip Hart, scientifique qui créa une source d'énergie appelée fluide zéro et de Marie Hart, un alien femelle de la race Contraxienne. Après avoir été exposé au fluide zéro, Jack Hart subit une mutation qui lui procura la possibilité de projeter de l'énergie. Il en profita pour se venger de la « Corporation » et tua Stryke l’assassin de son père. Plus tard, le Valet de Coeur fera équipe avec différents héros comme les Défenseurs et Iron Man. Comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, Bill Mantlo en profite pour rappeler au lectorat que le Valet de Coeur est sa création depuis 1976, en effet, ce personnage n'est pas encore très connu à cette époque et de plus, il n'a pas sa série attitrée. Quant au dessinateur Chic Stone, il est plutôt à la fin de sa carrière. Son style n'est pas transcendant mais reste une valeur sûre. Cet épisode reste anecdotique sauf si vous êtes fan du Valet de Coeur, quant à la Chose, il se fait tancer de tous les côtés jusqu'à la dernière case.

Special Strange 25
  • P'tit Bougnat
    P'tit Bougnat

    il y a 4 mois

    X-Men # 122 - Juin 1979 (Classic X-Men 28)

    Après leur long périple, les X-Men sont enfin de retour à Westchester. Colossus s'entraîne dans la salle des dangers sous les yeux de Cyclope et de Wolverine. Il a du mal à s'en sortir et implore Cyclope d'arrêter l'exercice. Mais Cyclope pense qu'il est en manque de confiance tout simplement. Wolverine n'en peut plus de continuer d'observer sans rien faire et il sabote les commandes avant de rejoindre Colossus. Il place sa vie entre les mains de Colossus littéralement. Cyclope les prévient qu'il ne contrôle plus rien et Colossus se dépasse en les sauvant tous les deux. Cyclope donne comme punition à Wolverine de réparer les commandes qu'il a sciemment sabotées.
    En quittant les lieux, Cyclope tombe sur Colleen Wing et lui propose de prendre un jour de congés. Avant de partir, il prévient le Hurleur et Diablo, en train de remettre en état le Blackbird, de vérifier les réparations de Wolverine. Après cette conversation, Collen Wing voit que quelque chose rend perplexe Cyclope à propos des départs du Professeur X et de Lilandra.
    Au même moment, au centre de l'Empire Shi'ar, l'impératrice Lilandra célèbre son intronisation aux côté d'un Charles Xavier, triste d'avoir perdu ses X-Men.
    Ensuite, on retrouve Jean Grey en Ecosse en train de faire du shopping et fait la rencontre de Jason Wyngarde pour la première fois avant de rejoindre sur le bateau Moira Mac Taggert, Alex Summers, Lorna Dane et Jamie Madrox.
    En quittant le port, Jean Grey remarque que Jason Wyngarde les observe sans savoir qu'il fait parti du Club des Damnés et qu'il n'est autre que le mutant dénommé le Cerveau car son ombre sous le réverbère est différente de son apparence.
    La suite de l'épisode se déroule à Salem Center, où Scott Summers et Collen Wing flirtent ensemble. Puis, on retrouve Wolverine et Ororo qui se fait déposer par ce dernier à Harlem. Il prend la direction de Park Avenue où il aperçoit Mariko Yashida avant qu'on lui refuse d'entrer dans la demeure.
    De nouveau, on retrouve Ororo dans le quartier de Harlem où elle est née, apprend-on.
    Ororo déambule dans un quartier méconnaissable. Elle détonne dans ce quartier qui n'a plus qu'un lointain souvenir de son enfance. Elle reconnaît pourtant le vieil immeuble, totalement abandonné, où elle vivait avec ses parents. Elle est assaillie pour une multitude de sentiments et finie par tomber nez à nez avec des adolescents junkies dans son ancien appartement. Ils se jettent à tour de rôle sur sa personne et elle utilise ses pouvoirs pour les repousser. Un des gamins tente de la poignarder par derrière mais Luke Cage accompagné de Misty Knight arrive à temps. Ororo explique qu'elle aimerait aider ces jeunes mais Luke Cage lui explique qu'en tant que super-héros, ils ne peuvent pas faire de miracles face à ce genre de danger.
    Scott est sur le point de dire au revoir à Collen Wing à la gare de Salem Center qui lui tend une lettre à n'ouvrir que lorsque le train sera parti. Une clé de son appartement y est glissée l'invitant à la rejoindre quand il le souhaitera plus tard.
    En épilogue, à bord d'un avion privé au dessus de l'Angleterre, nous retrouvons Black Tom Cassidy, cousin du Hurleur, et Cain Marko, alias le Fléau, qui cherchent à éliminer les X-Men par l'intermédiaire d'un tueur à gages un peu spécial voir carrément fou. Il s'agit en fait d'Arcade qui au final accepte l'affaire.

    X-Men # 123 - Juillet 1979 (Classic X-Men 29)

    Spider-Man est l'attraction de ces premières pages et en se balançant de bâtiment en bâtiment, il aperçoit dans une des rues de Greenwich Village, Collen Wing et Scott Summers. Après s'être arrêté pour leur parler, il repart sans prêter attention à un camion benne qui suit les deux tourtereaux. En un instant, ces derniers sont capturés par un des sbires d'Arcade. Non loin de là, Spider-Man entend ce bruit très reconnaissable puisqu'il fut capturé de la même manière avec Captain Britain (à lire dans Spécial Strange 23). Il arrive trop tard sur les lieux et décide de prévenir le reste de l'équipe du danger que représente Arcade.
    C'est au tour de Diablo et de Colossus en compagnie de leur rendez-vous d'un soir d'être faits prisonniers par Mlle Locke.
    En prenant congé de Mariko Yashida, Wolverine est fait prisonnier par le même camion benne. A l'école pour jeunes surdoués, Arcade entre en scène pour s'occuper personnellement du Hurleur et de Tornade avec un pistolet à fléchettes tranquillisantes. L'appel téléphonique de Spider-Man ne change rien à la donne car Arcade l'a devancé de peu.
    A leur réveil, les six X-Men en uniforme de combat sont placés dans des boules de flipper en plexiglass. C'est à ce moment-là, que le maître des lieux fait son entrée et leur annonce qu'ils se trouvent à Cauchemar Land. Comme un flipper géant, les boules heurtent des bumpers et chacun reçoit des décharges électriques dans un premier temps. Puis, les boules empruntent la sortie et chacun des X-Men se retrouve dans une pièce différente. Cyclope est forcé de prendre une décision pour se sauver avant d'être écrasé par une presse hydraulique. Colossus est interrogé par un agent du KGB qui remet en cause sa loyauté envers sa mère patrie, l'URSS. Wolverine traverse un couloir où les miroirs créent des doubles de lui en format androïdes. Diablo est piégé dans une pièce où des auto-tamponneuses téléguidées sont sur le point de le découper en morceaux. Le Hurleur, sans son pouvoir sonique, doit éviter de se faire tuer par des avions allemands sur une simulation de champ de bataille. Quant à Tornade, elle est plongée dans le noir et tente de s'évader par où elle est arrivée mais sans succès.
    Cyclope choisit d'utiliser son rayon optique à travers l'un des murs et finit par rejoindre Wolverine aux prises avec ses doubles robotiques. En se dirigeant vers la sortie, Wolverine reçoit un coup de poing de la part de Colossus. Ce dernier a subi un lavage de cerveau et se fait appeler dorénavant, le Prolétaire. Il a reçu pour mission de détruire les X-Men.
    Arcade, en compagnie de Colleen, Amanda et Betsy prisonnières elles aussi, n'en peut plus de se gargariser devant l'infortune des héros.

    Marvel Team-Up 67 - Mars 1978

    Ayant du mal à se concentrer sur ses études, Peter Parker décide d'endosser son costume de super-héros. Ce qu'il ne sait pas encore, Kraven le Chasseur a décidé de le traquer cette nuit. Mais, Peter Parker, grâce à son sens d'araignée, a senti le danger tout proche. Et pourtant, malgré son pouvoir d'araignée, Peter Parker se fait surprendre par la ruse de Kraven qui lui envoie des fléchettes empoisonnées au point d'avoir des hallucinations et de s'évanouir. Il se réveille un peu plus tard enchaîné et reconnaît Tigra aux côtés de Kraven.
    Il explique à Peter Parker comment va se dérouler la suite, à savoir une chasse à l'homme dont il sera le gibier. Tout à coup, il lâche Tigra qui se jette sur l'araignée qui ne fait que se défendre pour ne pas la blesser. Il remarque qu'elle porte un collier de contrôle et l'arrache de son cou la libérant de l'emprise de Kraven. En colère, Tigra veut s'en prendre à Kraven qui réussit à s'enfuir par une ruse encore une fois.
    Spider-Man apprend comment Tigra a été capturée par Kraven le Chasseur.
    Ils décident de rechercher Kraven mais ils sont soudainement surpris par la charge d'animaux sauvages. Afin de le rattraper, ils sautent sur le dos des animaux un à un jusqu'à ce que Tigra réussisse la première à mettre la main sur Kraven. Tigra est maîtrisée par un appareil à ultra-sons et il tente de lui remettre un collier de contrôle. Spider-Man l'en empêche à distance et tombe au milieu des animaux sauvages qui le piétinent avec leurs sabots.
    Tigra s'approche de Spider-Man pour constater qu'il est encore en vie. Dans un dernier sursaut d'orgueil, Kraven tente de poignarder l'araignée par derrière mais il lui porte le coup de grâce et finit par se demande si Kraven apprendra de ses échecs.

    Marvel Two-In-One 49 - Mars 1979

    Ben Grimm est en vacances en Nouvelle-Angleterre à bord d'une embarcation pour pêcher mais finit par demander au pilote du bateau de rentrer car il n'a rien pêché sans se douter du danger. En rentrant, il fait la connaissance de Candice Crawlins qui rencontre un problème mécanique avec son auto. La Chose lui propose son aide et dans le même temps, il reconnaît Doc Strange qui se dirige vers un hôtel. Il en fait de même et tombe sur une réceptionniste qui lui file les jetons. Il prend une chambre et Doc Strange avoue qu'il se sert de la Chose pour le combat à venir contre des forces mystiques.
    Un fois la nuit tombée, Ben Grimm entend les cris de Candice sur la plage et se précipite vers elle pour la secourir mais elle se fait sermonner par ses cousins qui tiennent l'hôtel.
    Doc Strange explique la raison de sa venue à cause d'un ancien sorcier Ennis Tremellyn qui veut se venger de la famille Crawlins. Dans la nuit, la forme astrale de Doc Strange prévient Ben Grimm que Candice est en danger. Il se précipite sur l'assaillant pour le repousser avec toutes les peines du monde. Puis, Doc Strange laisse seul Ben Grimm pour rejoindre le sorcier dans le monde astral qui est sur le point de ressusciter parmi les morts. Ben Grimm trouve le moyen de battre Kemo, ancien esclave du sorcier, en brisant le cœur d'Ahriman. Doc Strange finit par battre le sorcier et l'âme de Kemo est libérée définitivement.

    Mon avis

    Les lecteurs de ce Spécial Strange 25 ont eu le droit d'avoir une triple dose du duo Claremont/Byrne en ce mois d'août 1981. En plus des 2 épisodes des X-Men, le duo était aussi de la partie dans le Marvel Team-Up 67 paru en Mars 1978 aux States où Spider-Man partage l'affiche avec Tigra.
    Mais, revenons-en aux épisodes 122 et 123 des Uncanny X-Men, le duo Claremont/Byrne continue de jouer avec les vies de nos mutants préférés. Cette fois-ci, l'équipe mutante fait une pause dans le premier épisode, avant de repartir de plus belle dans le suivant. Tout est subtilement distillé car les deux compères préparent le terrain pour les épisodes à venir. Le psycho-rigide coach Cyclope se heurte aux nouvelles recrues, Colossus est en proie au doute sur ses capacités à être un X-Man, Lilandra prend ses nouvelles responsabilités d'Impératrix, Jason Wyngarde cite le nom du Club des Damnés pour la première fois, Logan s'entiche de Mariko Yashida et Arcade fait une entrée fracassante comme tueur à gages. Cela fait beaucoup d'intrigues secondaires qui mettent l'eau à la bouche, pourrait-on dire.

    Pour leur donner une certaine humanité, Chris Claremont n'oublie pas que les homo superior peuvent avoir des sentiments comme les humains normaux. Cyclope flirte avec Colleen Wing sans vraiment y croire depuis la mort supposée de Jean Grey lors d'une mission précédente, et Logan est très intéressé par Mariko Yashida, la cousine de Feu du Soleil. Jean Grey remarque un inconnu qui ne la laisse pas indifférente. Quant à Kurt Wagner et Colossus, ceux-ci sortent en soirée avec leur petite amie du moment dans le deuxième épisode.

    L'intrigue principale de l'épisode 122 concerne surtout le fait que Tornade retourne sur les lieux de son enfance qui a terriblement changé depuis son départ. John Byrne dépeint Harlem comme un quartier qui a perdu de sa magie comme si la vie quitté les lieux. La peur envahit le lecteur par l'attitude agressive des junkies occupant l'ancien logement de Tornade. La tristesse de Tornade devant ce tableau de la misère humaine n'y changera rien et montre bien que les super-héros, bien que dotés de super-pouvoirs, sont autant dépassés que les pouvoirs publics de cette époque.

    Dans l'épisode suivant, nous retrouvons les codes du genre lorsque les X-Men sont capturés par les sbires d'Arcade qui détonne avec son parc d'attractions mortelles. Un super-héros New-Yorkais est la guest-star de ce numéro 123, à savoir Spider-Man qui tente de mettre en garde les X-Men que le tueur à gages, Arcade, est à leur trousse. Ils vont alors devoir s'en sortir par leurs propres moyens des griffes de ce super-vilain déjanté qui joue avec leurs nerfs. A la dernière page, Colossus apparaît sous les traits d'un héros soviétique rappelant qu'en 1979, la Guerre Froide oppose toujours le bloc de l'Est au bloc de l'Ouest et que les relations diplomatiques entre l'URSS et les USA sont très tendues.

    Le troisième épisode de la revue nous est conté par les deux mêmes complices que sont Chris Claremont et John Byrne mais il a été conçu avant ceux des X-Men. C'est efficace à tout point de vue, le super-héros est archi-connu tout comme le super-vilain qui tente par tous les moyens de tuer son ennemi juré comme d'habitude. Le résultat est connu d'avance puisque le tisseur réussit à s'en sortir et même à sauver sa partenaire du jour, en l'occurrence Tigra. L'intérêt de cet épisode réside dans le fait que Tigra explique à l'araignée comment elle a été capturée par Kraven le Chasseur.

    Quant au dernier épisode, la Chose se retrouve dans une histoire digne des films d'épouvante de l'époque. Les dessins d'Alan Kupperberg sont plats sauf ceux de la page 7 qui mettent bien les jetons et retranscrivent bien ce moment d'épouvante. Largement inspiré par les classiques de la littérature d'épouvante mais aussi des films du studio de la Hammer, cet épisode ravira les fans de ce genre, pour les autres, cela vous laissera de glace.
     

Strange 1
  • Frednap
    Frednap

    il y a 1 an

    Très dans l'esprit de l'époque; les personnages et les dialogues peuvent nous paraitre un peu naïfs; malgré tout, les épisodes se lisent avec plaisir; et puis, c'est aussi le retour aux sources; donc que du plaisir !
     

Spidey 22
  • christophe46
    christophe46

    il y a 1 an

    Le principal attrait de ce numéro est l'arrivé de Photonik (Suite à l'arrêt de la version super héros de Mustang au n°70 par Lug.) qui reprend donc ses aventures à partir du n°22 de Spidey. L'autre série d'intéret est bien sur les X-Men (première génération), en version couleur pour la première fois (à l'époque). Pour le reste c'est très, très passable...

Top Bd 2 - La Mort De Captain Marvel
  • Merane
    Merane

    il y a 2 ans

    Un récit culte pour ceux qui s'intéressent à la saga cosmique.
    Déjà, c'est du Starlin, forcèment... On parle d'un des personnages les plus puissant de l'époque : Captain Marvel, et le récit est captivant !
    Captain Marvel doit faire face à sa mort prochaine et inéluctable, et ces là que se révèle le personnage, qui passe successivement par la colère, la mélancolie et l'acceptation. Si vous surmontez la narration quelque peu lourde de l'époque, l'apothéose finale pourrait même vous arracher une larme.
    De plus, cette histoire a le mérite de faire le point avant La Quête de Thanos pour ceux qui n'auraient pas lu Avengers VS Thanos, malheureusement uniquement disponible en VO.

Spécial Strange 19
  • christophe46
    christophe46

    il y a 3 ans

    Les deux épisodes des X-Men sont top! Spider-Man et la Chose sont pas mal en plus. Je recommande, n° culte!

Strange 203
  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 5 ans

    1/ Les X-Men et la Division Alpha - Un paradis de rêve, 2ème partie (X-Men/Alpha Flight Vol. 1 - #2 01/86 The Gift, Part II) Auteur : Chris Claremont Dessins : Paul M. Smith Fin du Cross over entre les équipes mutantes US et canadienne qui servent de joujou à Loki pour sa soif de conquête sur Midgard. Toujours intéressant de lire du comics avec la Division Alpha bien trop rare dans le monde des comics Marvel ces dernières années là où les X-Men,eux, perdurent quelque soit l'époque. 2/ L'Homme Araignée - Le retour de Black Fox ! (Amazing Spider-Man Vol. 1 - #265 06/85 After The Fox !) Auteur : Tom DeFalco Dessins : Ron Frenz Peter Parker, le tisseur Spider-Man doit faire face au retour de Black Fox, le voleur cambrioleur sans réelle identité connue. Le délinquant échappera une nouvelle fois à la prison et au Tisseur new yorkais. 3/ L'intrépide Daredevil - Mort à Venise (Daredevil Vol. 1 - #221 (08/85) Behold My Vengeance ) Auteur : Dennis O'Neil Dessins David Mazzucchelli Peiné par le suicide de sa petite amie Heather Glenn, Matt Murdock est enragé quand il apprend que la demeure de cette dernière a été cambriolé par une organisation néo faciste italienne qui aurait fui à Venise. L'Homme Sans Peur se rend immédiatement sur place après avoir eu les infos du journaliste Ben Urich. Un bon p'tit mensuel Strange avec à vrai dire trois histoires assez divertissantes avec du SF/mythologique pour les X-Men/Alpha Flight, et du plus réaliste avec les aventures de Spidey et Daredevil. Ma préférée des 3 histoires restera malgré tout celle de l'Homme Sans Peur de Hell's Kitchen, qui va faire un tour du côté de Venise. Mais ce n'est pas pour les vacances! Comme d'habitude une très belle couverture de feu Jean Frisano. En bonus, des articles ludiques et des jeux + la liste des gagnants du concours "Secret wars" de l'époque.