Cry For The Children!

Uncanny X-Men (1963)

Contient :
Uncanny X-Men #122 (06/79) Cry For The Children
Uncanny X-Men #123 (07/79) Listen -- Stop Me If You've Heard It -- But This One Will Kill You
Marvel Team-Up (1°) #67 (03/78) Spider-Man And Tigra - Tigra Tigra, Burning Bright !
Marvel Two-In-One #49 (03/79) The Thing And Doctor Strange

  • P'tit Bougnat
    P'tit Bougnat

    il y a 2 mois

    X-Men # 122 - Juin 1979 (Classic X-Men 28)

    Après leur long périple, les X-Men sont enfin de retour à Westchester. Colossus s'entraîne dans la salle des dangers sous les yeux de Cyclope et de Wolverine. Il a du mal à s'en sortir et implore Cyclope d'arrêter l'exercice. Mais Cyclope pense qu'il est en manque de confiance tout simplement. Wolverine n'en peut plus de continuer d'observer sans rien faire et il sabote les commandes avant de rejoindre Colossus. Il place sa vie entre les mains de Colossus littéralement. Cyclope les prévient qu'il ne contrôle plus rien et Colossus se dépasse en les sauvant tous les deux. Cyclope donne comme punition à Wolverine de réparer les commandes qu'il a sciemment sabotées.
    En quittant les lieux, Cyclope tombe sur Colleen Wing et lui propose de prendre un jour de congés. Avant de partir, il prévient le Hurleur et Diablo, en train de remettre en état le Blackbird, de vérifier les réparations de Wolverine. Après cette conversation, Collen Wing voit que quelque chose rend perplexe Cyclope à propos des départs du Professeur X et de Lilandra.
    Au même moment, au centre de l'Empire Shi'ar, l'impératrice Lilandra célèbre son intronisation aux côté d'un Charles Xavier, triste d'avoir perdu ses X-Men.
    Ensuite, on retrouve Jean Grey en Ecosse en train de faire du shopping et fait la rencontre de Jason Wyngarde pour la première fois avant de rejoindre sur le bateau Moira Mac Taggert, Alex Summers, Lorna Dane et Jamie Madrox.
    En quittant le port, Jean Grey remarque que Jason Wyngarde les observe sans savoir qu'il fait parti du Club des Damnés et qu'il n'est autre que le mutant dénommé le Cerveau car son ombre sous le réverbère est différente de son apparence.
    La suite de l'épisode se déroule à Salem Center, où Scott Summers et Collen Wing flirtent ensemble. Puis, on retrouve Wolverine et Ororo qui se fait déposer par ce dernier à Harlem. Il prend la direction de Park Avenue où il aperçoit Mariko Yashida avant qu'on lui refuse d'entrer dans la demeure.
    De nouveau, on retrouve Ororo dans le quartier de Harlem où elle est née, apprend-on.
    Ororo déambule dans un quartier méconnaissable. Elle détonne dans ce quartier qui n'a plus qu'un lointain souvenir de son enfance. Elle reconnaît pourtant le vieil immeuble, totalement abandonné, où elle vivait avec ses parents. Elle est assaillie pour une multitude de sentiments et finie par tomber nez à nez avec des adolescents junkies dans son ancien appartement. Ils se jettent à tour de rôle sur sa personne et elle utilise ses pouvoirs pour les repousser. Un des gamins tente de la poignarder par derrière mais Luke Cage accompagné de Misty Knight arrive à temps. Ororo explique qu'elle aimerait aider ces jeunes mais Luke Cage lui explique qu'en tant que super-héros, ils ne peuvent pas faire de miracles face à ce genre de danger.
    Scott est sur le point de dire au revoir à Collen Wing à la gare de Salem Center qui lui tend une lettre à n'ouvrir que lorsque le train sera parti. Une clé de son appartement y est glissée l'invitant à la rejoindre quand il le souhaitera plus tard.
    En épilogue, à bord d'un avion privé au dessus de l'Angleterre, nous retrouvons Black Tom Cassidy, cousin du Hurleur, et Cain Marko, alias le Fléau, qui cherchent à éliminer les X-Men par l'intermédiaire d'un tueur à gages un peu spécial voir carrément fou. Il s'agit en fait d'Arcade qui au final accepte l'affaire.

    X-Men # 123 - Juillet 1979 (Classic X-Men 29)

    Spider-Man est l'attraction de ces premières pages et en se balançant de bâtiment en bâtiment, il aperçoit dans une des rues de Greenwich Village, Collen Wing et Scott Summers. Après s'être arrêté pour leur parler, il repart sans prêter attention à un camion benne qui suit les deux tourtereaux. En un instant, ces derniers sont capturés par un des sbires d'Arcade. Non loin de là, Spider-Man entend ce bruit très reconnaissable puisqu'il fut capturé de la même manière avec Captain Britain (à lire dans Spécial Strange 23). Il arrive trop tard sur les lieux et décide de prévenir le reste de l'équipe du danger que représente Arcade.
    C'est au tour de Diablo et de Colossus en compagnie de leur rendez-vous d'un soir d'être faits prisonniers par Mlle Locke.
    En prenant congé de Mariko Yashida, Wolverine est fait prisonnier par le même camion benne. A l'école pour jeunes surdoués, Arcade entre en scène pour s'occuper personnellement du Hurleur et de Tornade avec un pistolet à fléchettes tranquillisantes. L'appel téléphonique de Spider-Man ne change rien à la donne car Arcade l'a devancé de peu.
    A leur réveil, les six X-Men en uniforme de combat sont placés dans des boules de flipper en plexiglass. C'est à ce moment-là, que le maître des lieux fait son entrée et leur annonce qu'ils se trouvent à Cauchemar Land. Comme un flipper géant, les boules heurtent des bumpers et chacun reçoit des décharges électriques dans un premier temps. Puis, les boules empruntent la sortie et chacun des X-Men se retrouve dans une pièce différente. Cyclope est forcé de prendre une décision pour se sauver avant d'être écrasé par une presse hydraulique. Colossus est interrogé par un agent du KGB qui remet en cause sa loyauté envers sa mère patrie, l'URSS. Wolverine traverse un couloir où les miroirs créent des doubles de lui en format androïdes. Diablo est piégé dans une pièce où des auto-tamponneuses téléguidées sont sur le point de le découper en morceaux. Le Hurleur, sans son pouvoir sonique, doit éviter de se faire tuer par des avions allemands sur une simulation de champ de bataille. Quant à Tornade, elle est plongée dans le noir et tente de s'évader par où elle est arrivée mais sans succès.
    Cyclope choisit d'utiliser son rayon optique à travers l'un des murs et finit par rejoindre Wolverine aux prises avec ses doubles robotiques. En se dirigeant vers la sortie, Wolverine reçoit un coup de poing de la part de Colossus. Ce dernier a subi un lavage de cerveau et se fait appeler dorénavant, le Prolétaire. Il a reçu pour mission de détruire les X-Men.
    Arcade, en compagnie de Colleen, Amanda et Betsy prisonnières elles aussi, n'en peut plus de se gargariser devant l'infortune des héros.

    Marvel Team-Up 67 - Mars 1978

    Ayant du mal à se concentrer sur ses études, Peter Parker décide d'endosser son costume de super-héros. Ce qu'il ne sait pas encore, Kraven le Chasseur a décidé de le traquer cette nuit. Mais, Peter Parker, grâce à son sens d'araignée, a senti le danger tout proche. Et pourtant, malgré son pouvoir d'araignée, Peter Parker se fait surprendre par la ruse de Kraven qui lui envoie des fléchettes empoisonnées au point d'avoir des hallucinations et de s'évanouir. Il se réveille un peu plus tard enchaîné et reconnaît Tigra aux côtés de Kraven.
    Il explique à Peter Parker comment va se dérouler la suite, à savoir une chasse à l'homme dont il sera le gibier. Tout à coup, il lâche Tigra qui se jette sur l'araignée qui ne fait que se défendre pour ne pas la blesser. Il remarque qu'elle porte un collier de contrôle et l'arrache de son cou la libérant de l'emprise de Kraven. En colère, Tigra veut s'en prendre à Kraven qui réussit à s'enfuir par une ruse encore une fois.
    Spider-Man apprend comment Tigra a été capturée par Kraven le Chasseur.
    Ils décident de rechercher Kraven mais ils sont soudainement surpris par la charge d'animaux sauvages. Afin de le rattraper, ils sautent sur le dos des animaux un à un jusqu'à ce que Tigra réussisse la première à mettre la main sur Kraven. Tigra est maîtrisée par un appareil à ultra-sons et il tente de lui remettre un collier de contrôle. Spider-Man l'en empêche à distance et tombe au milieu des animaux sauvages qui le piétinent avec leurs sabots.
    Tigra s'approche de Spider-Man pour constater qu'il est encore en vie. Dans un dernier sursaut d'orgueil, Kraven tente de poignarder l'araignée par derrière mais il lui porte le coup de grâce et finit par se demande si Kraven apprendra de ses échecs.

    Marvel Two-In-One 49 - Mars 1979

    Ben Grimm est en vacances en Nouvelle-Angleterre à bord d'une embarcation pour pêcher mais finit par demander au pilote du bateau de rentrer car il n'a rien pêché sans se douter du danger. En rentrant, il fait la connaissance de Candice Crawlins qui rencontre un problème mécanique avec son auto. La Chose lui propose son aide et dans le même temps, il reconnaît Doc Strange qui se dirige vers un hôtel. Il en fait de même et tombe sur une réceptionniste qui lui file les jetons. Il prend une chambre et Doc Strange avoue qu'il se sert de la Chose pour le combat à venir contre des forces mystiques.
    Un fois la nuit tombée, Ben Grimm entend les cris de Candice sur la plage et se précipite vers elle pour la secourir mais elle se fait sermonner par ses cousins qui tiennent l'hôtel.
    Doc Strange explique la raison de sa venue à cause d'un ancien sorcier Ennis Tremellyn qui veut se venger de la famille Crawlins. Dans la nuit, la forme astrale de Doc Strange prévient Ben Grimm que Candice est en danger. Il se précipite sur l'assaillant pour le repousser avec toutes les peines du monde. Puis, Doc Strange laisse seul Ben Grimm pour rejoindre le sorcier dans le monde astral qui est sur le point de ressusciter parmi les morts. Ben Grimm trouve le moyen de battre Kemo, ancien esclave du sorcier, en brisant le cœur d'Ahriman. Doc Strange finit par battre le sorcier et l'âme de Kemo est libérée définitivement.

    Mon avis

    Les lecteurs de ce Spécial Strange 25 ont eu le droit d'avoir une triple dose du duo Claremont/Byrne en ce mois d'août 1981. En plus des 2 épisodes des X-Men, le duo était aussi de la partie dans le Marvel Team-Up 67 paru en Mars 1978 aux States où Spider-Man partage l'affiche avec Tigra.
    Mais, revenons-en aux épisodes 122 et 123 des Uncanny X-Men, le duo Claremont/Byrne continue de jouer avec les vies de nos mutants préférés. Cette fois-ci, l'équipe mutante fait une pause dans le premier épisode, avant de repartir de plus belle dans le suivant. Tout est subtilement distillé car les deux compères préparent le terrain pour les épisodes à venir. Le psycho-rigide coach Cyclope se heurte aux nouvelles recrues, Colossus est en proie au doute sur ses capacités à être un X-Man, Lilandra prend ses nouvelles responsabilités d'Impératrix, Jason Wyngarde cite le nom du Club des Damnés pour la première fois, Logan s'entiche de Mariko Yashida et Arcade fait une entrée fracassante comme tueur à gages. Cela fait beaucoup d'intrigues secondaires qui mettent l'eau à la bouche, pourrait-on dire.

    Pour leur donner une certaine humanité, Chris Claremont n'oublie pas que les homo superior peuvent avoir des sentiments comme les humains normaux. Cyclope flirte avec Colleen Wing sans vraiment y croire depuis la mort supposée de Jean Grey lors d'une mission précédente, et Logan est très intéressé par Mariko Yashida, la cousine de Feu du Soleil. Jean Grey remarque un inconnu qui ne la laisse pas indifférente. Quant à Kurt Wagner et Colossus, ceux-ci sortent en soirée avec leur petite amie du moment dans le deuxième épisode.

    L'intrigue principale de l'épisode 122 concerne surtout le fait que Tornade retourne sur les lieux de son enfance qui a terriblement changé depuis son départ. John Byrne dépeint Harlem comme un quartier qui a perdu de sa magie comme si la vie quitté les lieux. La peur envahit le lecteur par l'attitude agressive des junkies occupant l'ancien logement de Tornade. La tristesse de Tornade devant ce tableau de la misère humaine n'y changera rien et montre bien que les super-héros, bien que dotés de super-pouvoirs, sont autant dépassés que les pouvoirs publics de cette époque.

    Dans l'épisode suivant, nous retrouvons les codes du genre lorsque les X-Men sont capturés par les sbires d'Arcade qui détonne avec son parc d'attractions mortelles. Un super-héros New-Yorkais est la guest-star de ce numéro 123, à savoir Spider-Man qui tente de mettre en garde les X-Men que le tueur à gages, Arcade, est à leur trousse. Ils vont alors devoir s'en sortir par leurs propres moyens des griffes de ce super-vilain déjanté qui joue avec leurs nerfs. A la dernière page, Colossus apparaît sous les traits d'un héros soviétique rappelant qu'en 1979, la Guerre Froide oppose toujours le bloc de l'Est au bloc de l'Ouest et que les relations diplomatiques entre l'URSS et les USA sont très tendues.

    Le troisième épisode de la revue nous est conté par les deux mêmes complices que sont Chris Claremont et John Byrne mais il a été conçu avant ceux des X-Men. C'est efficace à tout point de vue, le super-héros est archi-connu tout comme le super-vilain qui tente par tous les moyens de tuer son ennemi juré comme d'habitude. Le résultat est connu d'avance puisque le tisseur réussit à s'en sortir et même à sauver sa partenaire du jour, en l'occurrence Tigra. L'intérêt de cet épisode réside dans le fait que Tigra explique à l'araignée comment elle a été capturée par Kraven le Chasseur.

    Quant au dernier épisode, la Chose se retrouve dans une histoire digne des films d'épouvante de l'époque. Les dessins d'Alan Kupperberg sont plats sauf ceux de la page 7 qui mettent bien les jetons et retranscrivent bien ce moment d'épouvante. Largement inspiré par les classiques de la littérature d'épouvante mais aussi des films du studio de la Hammer, cet épisode ravira les fans de ce genre, pour les autres, cela vous laissera de glace.