• HattoriH
    HattoriH Staff MDCU

    il y a 2 mois

    Bon démarrage pour le retour de Conan chez Marvel. Le scénario est purement dans le style du perso et son univers, ça se laisse bien lire, Mahmud Asrar aux dessins est top. Jason Aaron signe là un 1er épisode qui est un peu construit comme au début de son passage sur Thor : on oscille entre un jeune et vieux Conan. La structure entre les 2 séries est assez similaire. Bravo.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 2 mois

    Je ferai les mêmes remarques qu'Hattori: très bons dessins et une lecture plutôt sympa. Par contre, le fait d'osciller entre 2 époques commence personnellement à me lasser. A croire qu'Aaron ne sait plus que commencer ses runs comme ça. Il l'a fait sur Thor, il l'a fait sur Avengers, il nous le ressert pour Conan. Et en plus comment par un arc sur la prétendue mort de Conan alors que c'est dans le futur et qu'on s'en fiche parce que les récits suivants seront dans le passé, je n'en voit pas trop l'intérêt. Mais ca n'en reste pas moins une lecture agréable.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 2 mois

    Alors oui, difficile de ne pas remarquer que le modèle de narration est exactement le même que celui que Jason Aaron avait utilisé sur Thor: God Of Thunder, comme l'ont aussi noté mes camarades. Et on serait en droit de lui reprocher cette "facilité", même si ça ne devrait rien changer à la perception de ce premier numéro de Conan pour son retour chez Marvel, qui fonctionne à presque tous les niveaux. Jason Aaron n'est pas étranger à l'écriture de contes mythologiques (Thor encore ? :D) et ça se ressent, la narration et les descriptions sont intéressantes dans ce sens-là, et on reconnait bien le personnage qui réussit toujours à se retrouver dans des embrouilles. Mais l'histoire de ce début de série, aussi efficace soit-elle, est loin d'être transcendante et semble même un peu "facile". Mettre en avant la mort de Conan (déjà ?) et utiliser le gadget narratif des différentes époques fait qu'on a du mal à vraiment être pris dans l'histoire et à y trouver des enjeux, voir de l'intérêt. En tout cas, le vrai point fort de cette nouvelle série est certainement le dessin de Mahmud Asrar, que je n'attendais pas à un tel niveau sur un titre comme celui-ci, c'est vraiment très beau et une bonne ambiance s'en dégage. Attendons de voir comment évolu ce premier arc.