Urban Comics

2 / 2 (2019)

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Troisième numéro pour la nouvelle direction de Superman sous la houlette de Gene Yang et Romita Jr avec cet arc « Before Truth » dans lequel Lois Lane est censée dévoiler au monde qui est Superman. Et c'est effectivement le « climax » de ce numéro, le problème c'est qu'entre la promotion assez spoilante de l'arc et de ce numéro et la construction un peu trop évidente de Yang vers la révélation finale, l'acte en lui-même est tellement attendu et assez mal négocié dans l'histoire qu'il tombe un peu à l'eau et n'a vraiment pas l'effet escompté. Tout semble trop rapide et mal développé, au point que l'on n'a presque du mal à comprendre pourquoi Lois Lane fait ce choix, cela semble un forcé. Dans l'ensemble, cet arc est assez étrange, si l'idée du super-vilain est plutôt intéressante et contemporaine, la construction de l'histoire autour de lui est assez maladroite et les affreux dessins de Romita Jr n'aident pas du tout à le rendre crédible. Le rythme est lui aussi assez étrange et les personnages ont déjà été bien mieux écrits, on a notamment quelques traits d'humours qui ne sont pas des plus inspirés. On retiendra seulement de ce numéro le rapprochement entre Clark et Lois, qui fait plaisir à voir et qui pour le coup est plutôt bien écrit, même si la fin vient un peu tout gâché. Je ne m'attarde pas trop sur Romita Jr qui pour moi gâche toute histoire qu'il dessine, c'est grossier et c'est moche, et si on peut lui accorder quelques points pour le dynamisme de ses cases, ça ne suffit pas. Je trouve qu'il a encore un moins bon niveau qu'avec Geoff Johns sur l'arc précèdent. Un scénario avec beaucoup trop de failles et des dessins qui plombe encore plus le titre, Superman n'a toujours pas trouvé une vraie équipe créative à sa hauteur. Et c'est bien dommage.