Valerie Vale revient vers Gordon à la recherche de sa source sur Fish, Selina, qui a disparu depuis l'incident avec Ivy. Après une visite chez Barbara, ils localisent le repaire de Fish et des patients mutants d'Arkham. Bullock lance l’attaque mais les policiers sont impuissants contre les pouvoirs des mutants et Fish prend la fuite.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Eh, mais c'était pas si mal cet épisode. On est loin de l'épisode parfait, mais comparé à ce que l'on subit depuis la saison 2, on peut être satisfait. On a un épisode avec une seule grosse intrigue et un seul lieu. Hugo Strange fait son retour puisque Fish décide d'aller le libérer, et grâce à son pouvoir c'est bien trop facile. Le pingouin étend son influence sur la ville, et c'est plutôt pas mal. Il y a juste un tout petit peu de Bruce et c'est suffisant même si le cliffhanger laisse penser qu'il sera bien plus présent la semaine prochaine. Les deux problèmes de cet épisode sont la présence de Gordon au commissariat ou avec le GCPD tout au long de l'épisode alors qu'il n'est plus censé être avec eux et la nouvelle Poison Ivy que je voulais voir utiliser ses pouvoirs mais qui préfère assommer avec un pot de fleur.

  • Xavier
    Xavier Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Bien meilleur que le précédent. Il faut dire que l'on évite de se concentrer sur notre Bruce pour plutôt mettre en avant notre cher Pingouin. Ce dernier est d'ailleurs de plus en plus présent, non pas seulement comme antagoniste mais aussi comme personne influente dans la ville, ce qui est une bonne chose. Ce qui est un peu dommage, c'est les "faire valoir" de Fish Mooney, qui dans le fond, n'auront pas été des plus utiles. On sait qu'elles ont des pouvoirs, on sait qu'elles peuvent être très efficaces et pourtant ... On ne peut que constater que face à une foule en colère, rappelant des temps moyenâgeux, avec les méthodes correspondantes, elles ne peuvent rien faire. C'est dommage ... Mais bon, au moins, l'épisode était bien plus captivant que le tout premier, ce qui reste un peu ironique quand on se dit que le pilote doit généralement mettre l'eau à la bouche.