Auteur : Neil Gaiman
Dessinateur : Andy Kubert

1602. Alors que l’ère élisabéthaine touche à sa fin, l’Angleterre est secouée par d’étranges tempêtes. Des rumeurs font également été de puissants êtres inhumains qui rôderaient parmi la population. À travers l’Europe, des héros et vilains tels que Nick Fury, Spider-Man, les X-Men ou le Dr Fatalis sont impliqués dans un vaste complot mêlant trahison et perfidie.

(Contient les volets US de 1602 #1-8 )

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 6 ans

    1602. Alors que l’ère élisabéthaine touche à sa fin, l’Angleterre est secouée par d’étranges tempêtes. Des rumeurs font également été de puissants êtres inhumains qui rôderaient parmi la population. À travers l’Europe, des héros et vilains tels que Nick Fury, Spider-Man, les X-Men ou le Dr Fatalis sont impliqués dans un vaste complot mêlant trahison et perfidie. A vrai dire fut un temps, je n'aurais sans doute pas forcément apprécié cette lecture n'étant pas forcément fan des "multivers" et autres univers parallèles; mais depuis quelques années, et de nombreuses lectures SF et comics dans ce sens, je me suis plutôt laissé porter par les multivers des "majors comics" que sont DC et Marvel. 1602 de Gaiman et Kubert était passé au travers. Chose désormais réparée grâce à la réédition de la collection Hachette associée à Panini Comics. Neil Gaiman signe ici une histoire ésotérique et gothique en plein début du XVIème siècle à la fin du règne de la reine Elizabeth Ière, où les prodigues et autres créatures dotées de pouvoirs (mutants et autres Marvels de l'époque) sont persécutés par L'inquisition, alors que la guerre perdure en Europe et que tous recherchent le trésor mystérieux de l'Ordre disparu des Templiers. L'auteur chamboule la Grande Histoire avec son histoire des "merveilles" rajoutée sur cette Terre parallèle. On s'amuse au fil des paes à retrouver nos héros favoris avec un look époque Renaissance et des noms différents parfois (Peter Parker/Peter Parquagh, Rogers/Rojhaz...). Le tout dans une histoire surprenante et tenant en haleine, sans lourdeur, avec énpormément de dialoguesoù l'action est plutôt mise au second rang. Côté dessin, Andy Kubert nous livre une très belle partition avec sa touche reconnaissable par ses traits très fins et soignés bien mis en avant par la colorisatio de Richard Isanove. Un très bon recueil sur un univers parallèle du passé inédit de l'univers Marvel par le fantasque et imaginatif Neil Gaiman et sous les traits de Andy Kubert (fils de Joe et frère de Adam) mêlant l'Histoire avec un grand H et la mythologie Marvel ramenée au XVIème siècle. Pour compléter la review, je ne peux que conseiller la vidéo de Wolf in Motion (WEREWOLFOFHELM sur la page www.9emeart.fr) sur ce comic-book : https://www.youtube.com/watch?v=doFxVchRHKY

  • Veredos
    Veredos

    il y a 2 ans

    Pourtant fan de ses deux univers melanger, je me suis pas retrouvé dedans. Dommage