The Amazing Spider-Man (1963) - Identity Wars, Part 1

Identity Wars, Part 1

The Amazing Spider-Man (1963)

Deadpool (2008) - Identity Wars, Part 2

Identity Wars, Part 2

Deadpool (2008)

One-Shots Wolverine - Wolverine/Deadpool: The Decoy #1

Wolverine/Deadpool: The Dec...

One-Shots Wolverine

The Incredible Hulks (2010) - Identity Wars, Part 3

Identity Wars, Part 3

The Incredible Hulks (2010)

Spider-Man, Hulk et Deadpool se retrouvent sur une Terre parallèle où tous leurs rêves se sont réalisés. Peter Parker est devenu milliardaire et Spidey est un héros populaire. Mais quel prix vont-ils devoir payer pour vivre leurs rêves ? En prime : Deadpool et Wolverine dans un duo explosif ! Par Layman, Nauck, Garbett et leurs complices.
(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man Annual 38 ; Deadpool Annual 1 ; Incredible Hulks Annual 1 ; Wolverine / Deadpool : The Decoy)

  • susano-wo
    susano-wo

    il y a 7 ans

    Un petit mag assez sympa. ce triptique d'annuals fonctionne bien, c'est assez fun à lire même si ce n'est pas du grand comics. Et en bonus une histoire Wolverine / Deadpool. je vous le conseille donc fortement pour de la pure détente.

  • scarletspider
    scarletspider

    il y a 5 ans

    Une histoire originale vraiment sympa sans répercussions sur l'histoire des héros comme à l'ancienne!!On passe un très bon moment dans cette histoire d'univers alternatif mais l'histoire bonus de deadpool et wolverine n'est pas intéressante. Si vous aimez les histoires de terres parallèles achetez le. Le changement des deux univers va vous choquer.

  • Seyfr
    Seyfr

    il y a 5 ans

    Un numéro bien sympa, l'histoire sans être originale se laisse lire, même si au premier abord, on pourrait avoir la légère impression de déjà vu avec le Batman de Zur-En-Arrh. La petite touche "What if" est touchante, mais à vrai dire, c'est surtout pour les dessins de Garbett (que j'aime beaucoup) qu'on prend vraiment plaisir à relire cet annual. En ce qui concerne l'explosif duo Deadpool/Wolverine; ssez déçu, Shawn Crystal nous livre un travail un peu faiblard, mais n'empêche pas de rire un peu aux répliques de Deadpool (qui me semble un peu moins drôle que d'habitude