Animosity #1

Animosity (2016)

Animosity #2

Animosity (2016)

Animosity #3

Animosity (2016)

Animosity #4

Animosity (2016)

Animosity #5

Animosity (2016)

Voilà à peut près ce que l'on sait :

Un jour, les animaux se sont éveillés.
Ils ont commencé à penser.
Ils ont commencé à parler.
Ils ont commencé à se venger.

Une fillette et son chien vont essayer de s’échapper de New York pour retrouver la seule personne capable de la sauver et de la protéger de ce nouveaux monde ou les humains et les animaux vont devoir cohabiter.

  • nightskateboard
    nightskateboard

    il y a 4 ans

    Sera-t-il en one shot ou plusieurs tomes ? Merci :)

    • Sofia
      Sofia Staff MDCU

      En réponse à nightskateboard

      il y a 4 ans

      C'est une série toujours en cours :)

  • Sofia
    Sofia Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Très bonne on-going de Bennett et de Latorre qui présent deux personnages - oui le chien on le compte aussi - bien écrit dès le départ. L'univers de la dystopie est extrêmement courant dans les récits depuis quelque temps, mais celui-ci se démarque des autres à mon goût. J'ai beaucoup aimé les dessins, et je ne peux que vous le recommander. Limite n'achetez que celui-ci ce mois-ci si vous ne savez pas quoi prendre.

  • Alecs
    Alecs Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Un must-have. Touchant, poignant qui fait poser les bonnes questions. Difficile d'en dire plus, il faut le lire.

  • CAPTAINBAT
    CAPTAINBAT

    il y a 4 ans

    Une histoire superbe pour le scénario et les dessins, et qui garde plein de mystère pour la suite. J'ai hâte de voir ce qu'il adviendra des personnages à l'avenir

  • Volusian
    Volusian

    il y a 3 ans

    Bonjour, 

    J'ai adoré ce volume, très touchant et humain.

    Combien d'autres volumes sont prévus et avez-vous des dates de sorties s'il vous plait ?

    Merci

    • HattoriH
      HattoriH Staff MDCU

      En réponse à Volusian

      il y a 3 ans

      Bonjour,
      La série est toujours en cours de parution aux US donc il faudra attendre un tout petit peu pour avoir la suite en VF ;-)

  • Anthony Soiky
    Anthony Soiky

    il y a 3 ans

    Une introduction sympathique de cet unviers post apocalyptique dirigé par les animaux. Le scénario reste simple pour le moment, j'attends de voir le second tome pour savoir si cela va décoller. Cela m'a un peu fait penser à la série "Zoo", sauf qu'ici, nous sommes déjà dans un monde dévasté.

Vous êtes vous déjà demandé ce que votre animal pensait de vous ? Quand vous lui donniez à manger, était-il capable de gratitude ? Et ceux enfermés dans des cages au zoo, sont-ils dotés du sentiment de tristesse ? Et si toutes ces questions trouvaient finalement une nouvelle réponse dans ce comics ? Un beau jour, alors que chaque humain et chaque animal faisait sa petite vie dans son coin, voilà que ce dernier se voit doté de la parole... de la réfléxion... mais aussi d'une intelligence propre aux humains.

Et comme on peut s'en douter, les animaux ne sont pas contents la majorité du temps. Entre les traitements inhumains, les tortures, l'esclavagisme et la cruauté digne du barbarisme de l'Homme, la grosse majorité des animaux ont soif de vengeance et de violence. Mais... ce n'est pas le cas de tous et surtout pas du chien Sandor et de sa maîtresse, une jeune fille portant le nom de Jesse. Pour autant, certains animaux vivent en communauté, instaurant une sorte de "paix" fragile avec les humains, bien qu'ils soient prêts à se déchaîner à la moindre erreur.

Mais alors pourquoi ce chien qui n'est pas si différent des autres animaux dotés d'une conscience, aime autant sa maîtresse ? Plusieurs petits flashbacks mal intégrés nous permettent de comprendre cette relation que bon nombre de lecteurs ont avec leur animal de compagnie. Mal intégrés ? C'est exact, c'est peut-être même là le seul défaut de ce premier volume d'Animosity. Avec des bonds dans le temps dans ce premier chapitre qui sert d'introduction, on se retrouve une semaine après "L'Eveil" des animaux, puis cinq ans en arrière, un an dans le futur, puis un an dans le passé. C'est le seul souci qui perdra le lecteur sur les premières pages ?

Le seul ? C'est exact car le reste du tome est à mettre dans le haut du panier. Entre les petites références qui plairont à certains (Pokemon, Bethesda, Game of Thrones) mais aussi le travail des relations entre les animaux et les humains, le tout est finement mené et cela sans aucun réel travers. L'Eveil s'est produit depuis déjà quelques temps et tous les animaux ne sont pas forcément réceptifs à cette idée de rébellion envers les humains. Certains veulent vivre en paix avec les humains. Parlons aussi de ces derniers ! Les humains... Comment prennent-ils le fait que les animaux soient maintenant dotés d'intelligence, avec un degré de réflexion qui les fait rivaliser avec eux ? Eh bien... La majorité, très mal. C'est d'ailleurs l'une des questions que l'on peut se poser après la lecture de ce premier tome : qu'est-ce qui est arrivé réellement aux parents de la jeune Jesse ? Sandor étant d'un naturel très protecteur, n'ayant aucune hésitation à menacer quiconque la mettrait en danger... et avec le père de la jeune fille qui était tout autant menaçant envers Sandor, on peut s'interroger à ce sujet et se demander si on aura une réponse dans le prochain tome.

Parlons un peu de qui est derrière ce comics. Marguerite Benneth, la scénariste, a oeuvré sur différentes oeuvres issues de l'univers DC et Marvel. Pour autant, c'est avec l'éditeur Aftershock Comics que la demoiselle crée sa première oeuvre : InseXts, mettant en scène de façon érotique un couple qui peut se transformer en insectes. C'est chez ce même éditeur qu'Animosity voit le jour, maintenant accompagné de deux spin-off : Animosity : The Rise (en 3 numéros) et Animosity : Evolution (qui vient de débuter). Rafael de Latorre, l'artiste, a surtout oeuvré sur SuperZero, tandis que Rob Schwager, le coloriste, a travaillé sur de nombreuses couvertures chez DC Comics.

Plus profondément, ce comics est vraiment très beau. Avec un souci du détail pour chaque animal, on ne peut qu'apprécier aussi le travail sur les caractères des différents animaux et (rares) humains que le duo rencontrera. Pour sûr, certains marqueront plus les esprits des lecteurs comme cette fameuse bisonne (et non bufflesse, s'il vous plaît) du nom de Bee, Bethesda, Beth, et bien d'autres prénoms commençant par Be. Cet animal sert un peu de mère de substitution, surtout lorsque Jesse qui grandit de jour en jour, a un problème mensuel que seules les femmes possèdent. Ou alors "Baleine à Bosse" car bon, comme on le sait, les Pokémon ne font que crier leurs noms, permettant de nous laisser se dessiner un petit sourire sur nos lèvres malgré la teneur très sérieuse de ce volume.

En conclusion, ce premier tome plaira aux amis des animaux mais aussi à ceux qui voudraient un peu d'originalité dans le mondes des comics. Joliment mis en scène, avec le souci du détail en ce qui concerne l'apparence des animaux à fourrure et autres. Les humains sont un peu moins travaillés sauf Jesse qui reste l'héroïne. Ce premier tome est donc une très bonne surprise de l'éditeur Snorgleux et on est donc impatient d'attendre le second tome, ce dernier n'étant pas encore sorti aux Etats-Unis, prévu seulement pour le 17 octobre 2017.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Une histoire prenante
- Des relations plus complexes qu'il n'y parait
- De bien beaux dessins
- Des personnages très plaisants

LES POINTS FAIBLES

- Des flashbacks mal intégrés
- Devoir attendre le second tome

 

4.5

Un tome qui a du chien, Woof !

Conclusion

Snorgleux Comics a frappé fort avec Animosity.

Décrivant des relations entre humains et animaux loin d'être pacifiques depuis que ces derniers se sont "éveillés", ce premier volume nous met l'eau à la bouche tout en nous faisant pousser à la réflexion sur la cruauté des humains envers les animaux de diverses façons.