Night Of The Demon

Uncanny X-Men (1963)

My Brother, My Enemy

Uncanny X-Men (1963)

Deathstar, Rising

Uncanny X-Men (1963)

Contient les épisodes US Uncanny X-Men (1°) #96-99

  • P'tit Bougnat
    P'tit Bougnat

    il y a 1 mois

    Uncanny X-Men #97 - Février 1976 (Classic X-Men #5)

    Mon ennemi, mon frère !
    En proie aux cauchemars d'une guerre galactique durant son sommeil, le Professeur Xavier semble subir une tentative de contact par le moyen de la télépathie par un personnage extraterrestre. Mais avant de poursuivre, l'histoire avec Xavier, un flash-back nous rappelle ce qui se passe dans une installation secrète où le Colonel Rossi de l'armée américaine, arrive sur le site du projet Armageddon. Lors de son inspection, il découvre que le directeur du projet, le Docteur Stephen Lang est obsédé par l'extermination des mutants. Le Colonel Rossi annonce au Docteur Lang qu'il va demander l'arrêt du projet Armageddon, ce qui pousse le docteur à empêcher par tous les moyens que le Colonel Rossi retourne voir ses supérieurs. Avant que Charles Xavier puisse voir le visage de l'extraterrestre, il se réveille en hurlant et pense qu'il ne contrôle plus son esprit, ironie du sort du plus grand télépathe connu sur Terre. Moira McTaggert trouve Charles Xavier dans la cuisine qui tremble comme une feuille pour se servir du café. Il lui explique qu'il ressent une formidable puissance derrière son rêve et elle lui demande d'en parler à Scott et les autres X-Men mais il a peur qu'ils le prennent pour un fou.
    Dans une région hostile des USA, au Rio Diablo, Alex Summers alias Havok, et Lorna Dane, deux doctorants étudient la région d'un point de vue géologique. Une fois Alex parti explorer la région, Lorna, méfiante, ouvre la porte qui vient d'être frappée à l'improviste. Surprise par la personne qui se tient devant elle, elle ne peut esquiver un rayon qui l'assomme pour de bon. Une page a été rajoutée dans l'épisode puisqu'il s'agit du classique X-Men #5 où Alex Summers explore la région tout en faisant le point sur sa vie. Puis, il entend un cri et pense qu'il s'agit de Lorna. A son retour à la maison, il découvre Lorna avec un nouveau costume et il reçoit un rayon, qui l'assomme à son tour, par celle qui se fait désormais appeler, Polaris la maîtresse du magnétisme.
    Trois jours plus tard, le Professeur Xavier doit prendre un vol à l'aéroport JFK pour partir en vacances. Il est accompagné de Tornade, Cyclope, Diablo, Colossus et Jean Grey qui lui demande de faire attention à lui. Après que le Professeur Xavier soit monté à bord de l'avion, voici que surgissent Havok et Polaris. Jean Grey sent que quelque chose ne va pas et prévient Scott qu'il s'agit d'un piège. Polaris l'attaque et Scott s'interpose devant les deux assaillants qui en veulent au Professeur Xavier. Les deux pilotes de l'avion font le nécessaire pour décoller tandis que Diablo et Colossus interviennent pour arrêter Havok qui lance une rafale d'énergie qui frappe un Boeing 747 sans passager cloué au sol.
    Scott hurle sur son frère Alex quand tout à coup, apparaît Eric le rouge. Scott annonce qu'il était lui-même Eric le rouge (A voir dans Uncanny X-Men #51 et #52) mais cet imposteur repusse facilement les trois X-Men. De nouveau, une page inédite, qui n'était pas dans l'épisode original, montre que le frère de Scott s'en prend à Eric le rouge qui finit par saper la rébellion d'Alex en l'hypnotisant pendant que Scott reprend ses esprits.
    Puis, Ororo s'envole pour mettre Jean Grey à l'abri mais Polaris s'attaquent aux deux femmes. Elle s'emploie à récupérer Jean Grey avant qu'elle n'atteigne le sol de manière irrémédiable. Une fois sauvée, Ororo jure que cette fois-ci, Polaris fera face à Tornade. De nouveau, Scott demande des explications à son frère Alex qui ne peut pas lutter contre la volonté d'Eric le rouge. Ils se battent à coup de rayon de part et d'autre et Havok finit par ensevelir son frère. En le sortant des décombres, Scott lui assène un coup de poing. Colossus et Diablo tentent d'éliminer Eric le rouge mais même à deux, ce dernier est trop puissant pour en venir à bout. Tornade et Polaris sont de forces égales et celle-ci considère que le match est nul ce qui met en colère Tornade. Elle considère que mettre la vie d'innocents n'est pas un jeu et envoie un éclair surpuissant qui terrasse Polaris. Voir sa bien-aimée chuter comme tel met en rage Havok qui jure de tuer tous les X-Men. Avec l'arrivée de Wolverine et du Hurleur, Eric le rouge décide de se replier en emmenant ses comparses. Cyclope a l'opportunité de les abattre tous les trois en plein ciel mais ne peut se résoudre à les blesser sous les yeux d'un Wolverine désabusé. Cyclope lui demande la fermer et le frappe dans la foulée. Sur le point de l'embrocher, Wolverine est stoppé dans son élan par Tornade qui le met en garde. Mais la dernière case révèle que les X-Men sont surveillés par le Dr Lang qui lui-même est surveillé par un autre personnage tapis dans l'ombre.


    Uncanny X-Men #98 - Avril 1976 (Classic X-Men #6)

    Joyeux Noël, X-Men !
    C'est la période de Noël et les X-Men en profitent pour effctuer une sortie dans les rues de Manhattan. Tous les nouveaux X-Men sont présents et ils sont accompagnés de Moira McTaggert ainsi que de Jean Grey. A un moment, Diablo et Colossus suivent deux jeunes femmes (Amanda et Betsy) tandis que le Hurleur, Moira, Tornade et Wolverine s'en vont faire du tourisme. Quant à Jean Grey et Cyclope, ils partent dîner en amoureux. Au moment d'arriver dans la salle du restaurant, ils sont attaqués par deux Sentinelles qui arrachent le toit. Jean finit par être capturée et Scott est sur le point de s'écraser au sol, seulement suspendu à un poteau dans le vide. Les autres X-Men sont alertés par les débris de la Sentinelle tombant dans la rue. Le Hurleur s'envole avec Wolverine mais ils sont attaqués par trois Sentinelles. Ororo se précipite pour sauver Cyclope et une fois à terre, tous les deux sont aussi attaqués par une Sentinelle. Tornade déchaîne ses pouvoirs dans le ciel et élimine la machine. Cyclope décide de prévenir le Professeur X pour l'en informer mais ce ne sera pas nécessaire car lui aussi va faire face au même problème dans les Bahamas.
    Pendant que le Professeur Xavier qui se trouve à bord du bateau de son ami Peter Crow pour une partie de pêche, celui-ci croit avoir une touche mais réalise qu'il s'agit d'une Sentinelle. Il la repousse avec un rayon psychique mais elle revient en détruisant le bateau entièrement. Peter Crow se retrouve seul au milieu de l'océan en espérant que quelqu'un ait capté son appel de détresse. Tandis que Diablo et Colossus jouent les princes charmant auprès des deux jeunes femmes, ils sont rejoints par Moira qui les prévient des événements survenus. Une fois rentrés à l'école pour jeunes surdoués, Cyclope recherche activement le Professeur Xavier à l'aide de Cerebro. Tandis qu'au Club des Damnés, le système de défense fait obstacle aux ondes émises par Cerebro et en même temps, Sébastian Shaw ne se rend pas compte qu'il est lui-même manipulé par leur président.
    Ailleurs, Wolverine, le Hurleur, Jean Grey et le Professeur X sont prisonniers du Dr Stephen Lang qui leur fait subir des examens afin d'étudier leur gène mutant. Un des techniciens remarque que Wolverine semble différent des autres mutants et Jean Grey arrive à énerver le docteur qu'elle prend pour un nazi. En retour, il la gifle ce qui met Wolverine hors de lui et arrive à se défaire de ses liens. Il met en fuite le docteur Lang et découpe une Sentinelle. Wolverine libère Jean Grey et le Hurleur et se disputent pour savoir comment transporter le Professeur X toujours inconscient alors que les Sentinelles apparaissent en nombre. Ils les éliminent une à une et traversent un mur pour se retrouver à l'extérieur de la base. Mais vu la tête du Hurleur, le danger est encore plus grand à l'extérieur.
    De retour chez les X-Men, Diablo s'entretient avec un Cyclope irrité qui aperçoit un intrus qui franchit l'enceinte de l'école. Diablo s'y transporte et ramène Peter Crow, l'ami de Charles Xavier. Il fait remarquer à Cyclope que les X-Men disparus ne sont peut-être plus sur Terre. Intuition fort juste car le Hurleur , Wolverine et Jean Grey sont sur le point de mourir dans l'espace sidéral.


    Uncanny X-Men #99 - Juin 1976 (Classic X-Men #7)

    Sous une mauvaise étoile !
    Cette tentative d'évasion a très mal tourné pour Wolverine, le Hurleur et Jean Grey qui se retrouvent à la dérive dans l'espace. Mais les Sentinelles réussissent leur sauvetage et les ramènent à leur point de départ où le docteur Lang leur rappelle qu'il est impossible de s'enfuir de la base spatiale. Tandis que Cyclope et Peter Crow enquêtent conjointement sur la provenance des Sentinelles et finissent par découvrir qu'elles proviennent d'une plate-forme spatiale.
    A Cap Canaveral, les X-Men se sont introduits sur la base de lancement grâce à Peter Crow. Les médias américains parlent d'une hystérie anti-mutante qui refait surface suite au retour des Sentinelles. Mais cela n'empêche pas les X-Men de prendre place dans la navette spatiale StarCore sur le point de décoller pour une mission scientifique comme prétexte.
    Tous ont pris place dans la navette mais ils ne vivent pas de la même manière cette situation. Ororo lutte contre sa claustrophobie tandis que Colossus ne peut se contenir et déchire sa combinaison spatiale en prenant sa forme métallique. Il repense à son frère Mikhail et explique à Diablo qu'il a disparu dans l'explosion de sa fusée. Cyclope a peur de perdre Jean Grey et espère la revoir tandis que la navette décolle vers la base spatiale sans se douter qu'une éruption solaire se dirige vers eux.
    De l'autre côté de l'Atlantique, en Irlande, un certain Flaherty, délivre une lettre urgente à l'agent des Postes afin que Sean Cassidy la reçoive expressément. Mais, dans la rue, il tombe nez à nez avec le cousin du Hurleur à savoir Black Tom Cassidy. Flaherty lui annonce qu'il est trop tard et tente de s'enfuir mais il est tué grâce à un éclair d'énergie sorti de la canne de Black Tom.
    A Manhattan, le Club des Damnés s'est réuni et le Dr Lang fait part aux membres du but des expériences qu'il compte effectuer dans un avenir proche. A la fin de la réunion, Sebastian Shaw et le Cerveau s'entretiennent au sujet du Dr Lang et au final, le Cerveau qui est le Président du Club des Damnés, se sert d'eux pour ses noirs desseins.
    Dans l'espace, la navette StarCore de Peter Crow demande asile à la base spatiale de Steven Lang mais ce dernier répond par la négative en envoyant des Sentinelles la détruire. Réussissant à éviter les attaques des Sentinelles, une rafale atteint la navette et suite à un trou dans la coque, Ororo est aspirée dans l'espace. Alors, Peter Crow décide de foncer droit sur la base afin de percer l'installation et ainsi sauver l'équipage.
    A la dérive dans l'espace, Ororo doit faire face à une Sentinelle et découvre qu'elle peut user à sa guise des vents solaires aux dépens de cette dernière. A l'intérieur de la station spatiale, les X-Men se battent contre les Sentinelles et gagnent le combat. Convaincu que Tornade est morte dans le vide sidéral, Colossus est en colère contre Cyclope jusqu'au moment où Tornade revient vivante à la plus grande joie du mutant russe. Au même moment, Scott Summers est contacté télépathiquement par Jean Grey qui lui indique où elle et les autres sont retenus par le Dr Steven Lang dont il veut s'en occuper personnellement. Cyclope emmène Peter Crow avec lui tandis que les trois autres X-Men partent délivrer Wolverine et le Hurleur avec succès. En arrivant dans la pièce où sont retenus le Professeur Xavier et Jean Grey, Cyclope décoche un rayon optique qui frappe le Dr Lang et s'acharne ensuite sur lui. Une fois libérée par Peter Crow, Jean Grey prévient Scott qu'ils ne sont pas seuls et il est à son tour frappé dans le dos par un rayon. Jean Grey est horrifiée et le Dr Lang lui annonce qu'il a gardé le meilleur pour la fin. Quelques instants plus tard, le reste de l'équipe les rejoint et ils sont confrontés à ce qui ressemble aux X-Men originaux dirigés par le Professeur X.


    Mon avis

    Grâce à ces albums regroupant les anciens épisodes des Uncanny X-Men, je trouve, pour ma part, qu'ils sont une aubaine, lorsque l'on n'est pas détenteurs des Special Strange 8 à 10 comme moi.

    Dans l'épisode Uncanny X-Men #97, Chris Claremont peut enfin laisser libre cours à son imagination afin de nous conter ses propres histoires puisqu'il a clôturé le Giant Size X-Men dans les épisodes précédents. Pour l'instant, il s'inspire du run de Roy Thomas qui a sévit dans les années 60, à savoir conserver une certaine continuité dans les histoires. Mais sa marque de fabrique sera de nous distiller des intrigues pour nous peindre un grand tableau sur le titre.
    Dans cet épisode, il fait réapparaître un personnage déjà vu dans un des épisodes précédents des X-Men, en la personne de Erik the Red. Cette fois-ci, il ne s'agit pas de Scott Summers qui avait endossé le costume auparavant pour infiltrer l'organisation de Magneto. Mais qui peut bien avoir usurpé l'identité d'Erik the Red ? Avec cette apparition, le méchant est bien défini mais l'histoire va se corser pour les mutants puisqu'il va convaincre avec son pouvoir mental deux héros isolés, Havok et Lorna Dane qui vont se joindre à lui. Dans cet épisode, Chris Claremont bouleverse les codes établis de Stan Lee selon lesquels le ou les héros affrontent un méchant qui perd la bataille à la fin de l'épisode. De plus, il n'hésite pas à replonger dans le passé des X-Men, une manière de conserver cette continuité et d'aller plus en profondeur pour fidéliser un lectorat à reconquérir sur la série.
    Fidèle à ses habitudes, il poursuit le développement de sous-intrigues comme les cauchemars de Xavier dans les premières pages ainsi que la dernière case où l'on voit que les X-Men sont sous la surveillance d'un ennemi inconnu.
    Là, où Claremont excelle dans son récit, réside dans le fait qu'il se sert de personnages connus et aimés des lecteurs. Ainsi, les conflits engendrés bénéficient de plus de poids émotionnel, a contrario, de personnages n'ayant aucun passé avec nos héros. En l'occurrence, Tornade ne se bat pas seulement contre un acolyte du méchant de service mais elle est furieuse que ce soit une alliée des X-Men qui ait mis en danger son amie Jean Grey. Idem pour Cyclope qui ne pouvant combattre Erik the Red puisque son propre frère lui barre la route, doit l'écarter tout en tentant de lui rendre raison.
    En ancrant le conflit dans les personnages, Chris Claremont parvient à raconter une histoire avec plus de résonance que les auteurs des années 60.

    Concernant l'épisode Uncanny X-Men #98, Chris Claremont et Dave Cockrum continuent de s'inspirer du travail réalisé plusieurs années en arrière en faisant réapparaître les Sentinelles, robots chasseurs de mutants. Elles sont apparues pour la première fois dans l'épisode 14, avec Stan Lee et Jack Kirby à la baguette, et elles vont personnifier l'idée de la persécution des mutants sous la forme d'un robot. Chris Claremont, à l'instar de Roy Thomas reconnaissent très vite que les Sentinelles sont au cœur des thèmes des X-Men.
    Ce n'est pas un hasard si Chris Claremont fait apparaître Stan Lee et Jack Kirby dans ce numéro, tout en râlant sur le fait que bien des choses ont changé depuis leur époque. Grâce aux Sentinelles, les nouveaux X-Men vont véritablement être mis en lumière et permettre de relier les trois époques les plus connues du titre : le run original de Lee et Kirby, la réinvention de leur travail par Roy Thomas et maintenant celui de Chris Claremont.
    La présence de Lee et Kirby permet ce passage de témoin et montre les changements dans la relation entre Scott Summers et Jean Grey ainsi que l'augmentation de leurs pouvoirs face aux Sentinelles. En soulignant le fait que les personnages ont changé au fil des ans, Claremont démontre que leurs rencontres avec les Sentinelles en trois époques différentes des X-Men sont les pierres angulaires de ces bouleversements.
    L'auteur va user et abuser du développement des personnages sur le long terme.Ce numéro sera le premier d'une histoire où les événements vont s'enchaîner et se poursuivre de manière directe jusqu'à la conclusion de la saga du Phénix Noir dans le numéro 137, et indirectement, encore plus loin.

    Dans le troisième épisode, celui du Uncanny X-Men #99, les X-Men voyagent pour la première fois dans l'espace. Événement s'il en est, qui nous le verrons par la suite, deviendra récurrent puisque de nombreux auteurs les feront voyager d'un bout à l'autre de la galaxie en les impliquant dans plusieurs guerres intergalactiques entre empires extraterrestres.
    Le point d'orgue de cette histoire repose sur le lancement de la navette spatiale et le voyage des X-Men vers la plate-forme spatiale. Dave Cockrum magnifie le récit de Claremont avec ses dessins qui voient les X-Men se battre avec les Sentinelles dans le vide sidéral.
    Chris Claremont, quant à lui, en profite pour peaufiner l'aspect psychologique de ses personnages. Son approche paraît désuète aujourd'hui mais il ne faut pas oublier qu'il a dû développer plusieurs personnages totalement nouveaux afin que les lecteurs se familiarisent davantage. En usant de monologues intérieurs lors du décollage de la fusée, cela entretient des liens étroits avec nos héros qui expriment leurs pensées les plus intimes, un choix de narration totalement subjectif qui plonge le lecteur dans un malaise face à une situation inédite.

    Dans la continuité du numéro 17 des Etranges X-Men, Chris Claremont poursuit sur sa lancée en nous contant des histoires sur nos mutants préférés tout en les développant car ces derniers sont pour la plupart des nouveaux personnages.