X-Men - Season One (2012)
Auteur : Dennis Hopeless
Dessinateurs : Jamie McKelvie et Mike Norton

X-Men : God Loves, Man kills / Dieu créée, l'Homme détruit (1983)
Auteur : Chris Claremont
Dessinateur : Brent Anderson

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 4 ans

    Season One Revisite des origines et des premières missions de l’équipe originale des mutants composant les X-Men : Cyclope, Angel, Le Fauve (sans sa fourrure bleue), Iceberg et Jean Grey alias Marvel Girl) à l'occasion de la collection Season One. Un bon moment de nostalgie. Je me serais limite cru devant un bon vieux Strange que j’ai lu dans les années 80 sur une aventure des des X-Men d’origines face aux Sentinelles. God Loves, Man Kills/Dieu crée, l'Homme détruit 1983, après avoir signé des arcs majeurs dans l'Histoire et la mythologie des X-Men comme Dark Phoenix et Days of Future Past, Chris Claremont signe de nouveau un titre important via ce graphic novel qui restera lui aussi culte. Ici l'équipe du Professeur X, Charles Xavier ne doit pas faire face à la Fraternité des Mutants de Magneto ou aux robots Sentinelles de Bolivar Trask, mais à un homme nommé William Stryker, ex-militaire devenu un prêcheur religieux extrêmiste et conservateur pour qui les mutants sont une abérration qui doivent être éradiquée. Chris Claremont signe de nouveau une pépite qui me remémore mes lectures Marvel des éditions Lug durant les années 80. Comment vont réagir les mutants de l'équipe des X-Men face une milice militarisée d'hommes déterminés à les tuer? Comment réagiront les héros face à leur nemesis, Magneto qui se proposera comme allié dans cette crise? Ici, Claremont livre une histoire noire et violente sans concession, pour montrer la cruauté humaine et la peur de ce qui l'effraie. Cela n'est pas sans rappeler les événements liés à la ségrégation raciale dans la années 50/60 aux USA où les noirs américains étaient mis au banc de la société avant la lutte pour leurs droits. Ce la à toujours été un peu la métaphore des X-Men mais Chris Claremont a toujours su mettre en valeur ce parallèle évident dans les créations de Stan Lee et Jack Kirby. Grande nouveauté à l'époque, l'auteur nous livre un Magneto bien loin de la caricature habituellel. Il n'est pas forcément un "méchant" noir mais plutôt un personnage gris, pour lequel on peut comprendre le combat actuel, après ce tout ce qu'il a subi sous la dictature nazie et le génocide juif. Niveau dessin, c'est Brent Eric Anderson qui accompagne le récit de l'auteur culte des mutants. Certes le trait date un peu, mais pour un lecteur habitué aux anciens comics comme moi ce n'est pas gênant, il y a de bons plans sur les planches et les personnages sont bien privilégiés et mis en avant. Une histoire culte et majeure de la licence mutante de la Maison des Idées qui a grandement inspirée le X-Men 2 de Bryan Singer 30 ans plus tard en 2003. En bonus dans ce recueil de 2 Graphic Novel, l'historique complet de l"équipe super héroïque mutante de Charles Xavier de leur création 1963 à leur période plus récente dans le Marvel Now! de 2012/13. Un très bon recueil permettant d'un côté, de voir le début des X-Men avec fraîcheur et un regard neuf grâce au Season One et de l'autre, de lire ou relire une oeuvre culte grâce à l'un des travaux majeurs de la légende des comics Chris Claremont. Un très bon rapport qualité/prix pour deux bons Graphic Novel des X-Men.