Un Sorcier du nom de Clarion tente de s'emparer du pouvoir destructeur du démon Etrigant...

  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 11 ans

    Je ne croyais jamais voir ce jour venir et pourtant... il est là... mon premier zéro pointé sur un épisode Batman. Tout d'abord un petit commentaire général sur cet épisode. Ce dernier tourne essentiellement autour de la magie. Je suis peut être pas assez ouvert d'esprit sur ce coup là mais pour moi, un magicien n'a rien à foutre dans la mythologie Batman, pas l'un de cet envergure qui peut invoquer un démon etc en tout cas. D'accord, il y en a d'autres qui ont des caractéristiques surhumaine et tournant autour du fantastique comme Killer Croc ou encore Gueule d'Argile. Je n'aime pas Killer Croc mais Gueule d'Argile, on sait comment il en est arrivé là. Pour le démon Etrigant, il faut le dire vite. Tout ça pour dire que selon moi, ce qui fait l'originalité de Batman est que ses super vilains sont tourmentés psychologiquement (le ventriloque, le Joker, Double Face,...) ou ont une réelle profondeur (l'Epouvantail, le Chapelier Fou,...). Choisir un démon et un sorcier, c'est joué la carte de la facilité. J'aurai beaucoup plus vu cette histoire dans l'univers Superman (l'univers des monstres fréquemment surnaturel, extraterrestres ou autres) ou à la rigueur, vraiment à la rigueur Spiderman. Mais Batman... aucun intérêt. Mais rentrons un peu plus dans les détails en restant le plus objectif possible (on va essayer). Tout d'abord le but du vilain de l'épisode: avoir un bouffon (à peu de chose près et non, ce n'est pas exagéré). Il fait tout pour l'avoir et une fois qu'il est à son service, il n'a d'autre volonté que de lui faire faire tous ses caprices. Aucun but précis, c'est sur "le coup". Le train ne me plait pas, bousille le, la bouffe est dégueulasse, casse la figure au cuisto. C'est un peu tourné en dérision mais l'idée est là. Pas de désir particulier. Bon le vilain est un gosse mais ce n'est pas une excuse lorsque celui-ci nous est présenté comme quelqu'un d'ambitieux. Au niveau du démon. Et bien là aussi c'est très décevant. Autant le chaton tout beau qui se transforme en gros matou était passable, autant lui, il n'a aucune originalité esthétiquement parlant. Il est rouge avec une cape, une tête de soleil, les yeux rouges et évidemment tout baraqué. Au niveau de la psychologie, rien à dire, c'est le même que le génie d'aladdin à peu de chose près. Il a un maître et qu'il l'aime ou non, il est obligé de lui obéir. Le fer à marquer étant sa "lampe". Inutile de préciser que les scénaristes n'ont ici strictement rien inventé (encore une remise en question quant à l'intérêt de cet épisode). Rien d'attrayant donc à nouveau niveau scénario général. Autant regarder Aladdin qui est sans nul doute beaucoup plus "attractif". Au niveau action, une fois n'est pas coutume, il y en a beaucoup. Mais (oui, il y en a un !), manque de bol, ils auraient pu s'en passer et largement. Batman ne sert à rien; le combat est totalement déséquilibré. Il se prend des coups, esquive ou se fait métamorphosé. Sans l'aide du gentil sorcier, il se serait fait laminé. En même temps, à nouveau, ce n'est pas le genre d'ennemi que Batman côtoie. Un combat peu honorable et inutile donc si ce n'est le coup de branche dans la face du gamin qui m'a fait sourire. La fin de l'épisode à présent. Ma réaction fut la suivante: "?!? Mais c'est quoi ce bordel c'est n'importe quoi !". Batman récupère le bâton et brise l'enchantement sauf que, on ne sait pas comment il a apprit la phrase (ou l'expression) révélatrice ! Je sais que Batman est magnifique et qu'il frôle le demi dieu, je suis le premier à le dire mais là faut pas déconner non plus. Comment il a pu savoir ce qu'il fallait dire ? C'est du n'importe quoi... C'est vraiment minable. Bon d'accord un gosse n'y ferait pas forcément gaffe mais il n'y a pas que des gosses qui regardent batman tout de même et nombreux (enfin je l'espère), sont les adultes avec un minimum d'esprit critique. Ce passage est tout bonnement ridicule. Quant à la destiné du très très méchant sorcier... bah on ne sait pas... Le démon l'emporte et on ne sait pas ce qu'il en fait. Un épisode avec un début qui n'a rien de spécial, un scénario directement pompé de Walt Disney qui n'a rien à foutre dans un Batman et une fin des plus douteuse. Non... j'ai beau me triturer l'esprit, cela ne vaut pas plus de zéro à mon sens. Je n'ai rien aimé.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 11 ans

    Et bien moi j’ai beaucoup aimé cet épisode ! Alors effectivement on s’écarte un peu du champ d’action de Batman et de son univers puisqu’on a à faire à de la magie et de la sorcellerie, mais est-ce forcément un mal ? Bien sûr que ce n’est pas ce qu’on aime le plus dans Batman mais c’est pas pour autant qu’on veut voir la même chose tout le temps, un peu de changement, un petit grain de folie, un univers différent un peu plus coloré, ca change de la routine et ca fait toujours plaisir. Surtout que c’est un des très rares épisodes de ce genre dans la série. Et puis même si on est dans la magie et le fantastique, ca aurait pu être pire, ici c’est bien adapté à l’univers Batman, bien dosé pour que ca passe sans problème. Parlons plus proprement de l’histoire, j’ai aimé le fait que ce soit un ami proche de Bruce Wayne même si on ne l’avait jamais vu avant. Il y a une part de mystère autour de cette amitié, de leur passé et surtout de la malédiction de Blood dont on n’apprendra absolument rien. On le voit bien à la fin quand Robin cherche à savoir et que Batman répond « Pas de questions ! Surtout pas de questions ». Toujours fidèle à lui-même. C’est un point négatif de ne rien savoir surtout que le scénario est bien tourné et qu’on comprend au fil de l’épisode que notre héros sait beaucoup de choses sur son ami et le démon qui est en lui, il a du forcément étudier le sujet et on voit bien qu’il n’est pas surpris par tous ces événements, qu’il sait à quoi il a à faire, qu’il sait se servir de quelques éléments de magie, notamment le fameux fer de Morgane. (D’ailleurs, en passant, le nom de l’épisode est vraiment mal choisi en français, Morgane l’enchanteresse ne fait pas partie de cet épisode et est à peine citée). Donc on sort effectivement du cadre habituel de Batman mais l’histoire n’arrive pas de nulle part, elle est en relation avec le passé et un ami de Bruce. Donc son intervention et légitime. J’ai pas mal aimé Klarion aussi. Ce n’est qu’un gosse qui a des envies de pouvoirs et les chevilles enflées, il n’a pas vraiment de but, juste faire ce qu’il a envie, un gamin capricieux. Ce qui est justement intéressant c’est que cette personnalité est bien mise en avant et que c’est totalement crédible et humoristique. Il court après des glaces et des gâteaux, s’amuse à détruire ce qui le dérange, puéril et capricieux je vous dis. Malgré ses faux airs menaçant il ferait presque plus pitié à certains moments. Très drôle quand Batman lève le fer et qu’il saute pour essayer de l’attraper sans y arriver. On voit bien qu’il ne reste qu’un enfant très limité. Visuellement cet épisode vaut vraiment le détour. Que ce soit les différentes transformations auxquelles on a le droit ou des tons colorés lors de la présence de magie, tout est superbement fait. Même les scènes de combats sont belles et bien réalisées. Pas tellement étonnant dans un sens de voir ce genre d’ambiance quand on sait que la réalisatrice de l’épisode est japonaise. Les combats de Batman sont bien fait aussi, évidemment il ne fait pas le poids mais pour autant il n’est pas ridiculisé et se défend plutôt bien. Les transformations avec les pics ou l’arbre sont aussi très belles. On va quand même donner quelques points négatifs de cet épisode, parce qu’il n’est pas parfait. Je pense que le moins bon reste quand même l’intérêt de l’épisode en lui-même, on a de tous nouveaux personnages qui débarquent, qu’on connait pas, on est embraqué dans quelque chose de nouveau, difficile donc d’accrocher véritablement qui plus est quand on sait qu’on ne reverra pas ces personnages (sauf plus tard dans « La Ligue Des Justiciers »). Puis, si on passe un très bon moment et qu’on ne s’ennui pas (pour moi en tout cas), difficile de voir quelque chose de plus profond que la surface, de voir plus loin. C’est un moment sympa mais ca ne va pas changer la vie de Batman. Donc au final comme je l’ai déjà dit j’ai passé un très bon moment, je ne me suis pas ennuyé une seconde. C’est nouveau, c’est coloré, c’est divertissant, c’est un peu fantasque, c’est drôle et délirant. Le mystère autour de toute cette histoire me plaît beaucoup, on en sait juste assez pour ne pas être complètement perdu et du coup Batman est fidèle à lui-même. On est dans la magie et le fantastique mais juste bien dosé pour que ca ne fasse pas trop. Il faut se laisser aller et prendre cet épisode comme une petite friandise, un peu de folie n’a jamais fait de mal à personne.