Alors que Catwoman fait la connaissance de Batman lors d'un cambriolage, Selina Kyle remporte un rendez-vous avec Bruce Wayne. Dans le même temps, le terroriste Griffe Rouge débarque à Gotham City.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 10 ans

    Commentaire des deux parties. Catwoman débarque dans la série et il faut avouer que l’introduction et la toute première scène de « poursuite » avec Batman est quand même assez géniale. On introduit d’emblée le jeu du chat et de la souris entre eux deux, on sent tout de suite que Catwoman a un petit faible pour le justicier masqué et que sa fuite suite à son vol est plus un vrai jeu pour elle que simplement tenter de s’échapper. Elle prend même l’ascendant sut Batman pendant un combat, montrant qu’elle se débrouille bien, qu’elle n’est pas inoffensive. Elle réussira à s’échapper grâce au code de conduite de Batman qui doit toujours sauver les gens, même si ici c’est un chat, ça reste la même chose. Un p’tit mot rapide sur le design de Catwoman, je l’aime beaucoup, surement mon préféré toutes séries et comics confondus, le gris lui va bien et colle bien avec Batman, accentuant encore plus leurs ressemblances. J’aime aussi beaucoup que Selina soit blonde, c’est rare dans la plupart des versions, c’est un choix original qui permet de bien différencier Selina de son alter-ego. Et puis ça lui donne un côté « femme fatale » bien mis en avant dans cet épisode. Selina/Catwoman est donc une voleuse mais aussi une femme d’affaire au service de la protection des animaux, la dichotomie est bien présente et on nous l’annonce tout de suite « oui Catwoman est une méchante voleuse mais en fait elle est pas si méchante que ça », le côté ambigüe du personnage fait toute sa richesse est il est ici bien mis en avant. Pendant tout l’épisode on ne sait pas vraiment de quel côté elle est, elle aide quand même Batman mais reste une criminelle aux yeux de la loi. On se dit alors qu’elle de son côté à elle, qu’elle ne s’occupe que de ses propres intérêt et c’est surement le plus proche de la vérité. D’ailleurs ce qui est aussi bien fait c’est que Selina est révélée être Catwoman qu’à la fin de la première partie, avec des indices plus ou mois gros entre temps, mais c’est toujours plus appréciable que de la balancer tout de suite, même si en tant qu’inconditionnels de Batman on l’a su dès la première seconde. Toutes les scènes Catwoman/Batman sont très bonnes dans cet épisode, la première, le baiser sur le toit, quand ils sont pris en otages et attachés dos à dos à une chaise (classique mais efficace) ou encore la dernière scène où il lui passe les menottes avec beaucoup de regrets. Ca a été très inspiré de ne pas considéré Catwoman comme le méchant principal de l’épisode, d’une part parce que de toute façon elle l’est pas tant que ça et surtout parce que ça permet de mettre en avant son ambigüité et de donner une aventure commune à elle et Batman. Griffe Rouge n’est surement pas le meilleur méchant qu’on ait vu mais ce n’est pas non plus le pire, comparé par exemple à celui dans « les oubliés du nouveau monde ». Son introduction par Gordon est vraiment bien, la faisant passer pour le plus grand terroriste du monde et aussi pour un homme puisque tout le monde le prend comme tel et il s’avère finalement que c’est une femme, ce qui met encore plus en rogne Gordon, marrant. Peut-être un clin d’œil au fait que les femmes aussi peuvent être dangereuses et que c’est un épisode centrées sur elles. L’histoire du virus est pas mal, pour un groupe terroriste ça colle bien même si c’est un peu dommage qu’au final ils ne veulent que l’argent et pas libérer le virus sur la population, ca fait du coup moins terroriste. La scène dans le bunker est sympa aussi, le fait de les piéger et de faire libérer le virus à deux de tension fait beaucoup penser aux grand films d’aventure, avec les héros qui s’en sortent tout juste et qui font tout explosé au final. Toute cette scène m’a beaucoup fait penser à « Indiana Jones » moi, je sais pas si c’était voulu ou si je délire mais j’ai vite fait le rapprochement. Grosse déception par contre dans le combat, qui n’en est finalement pas un, entre Griffe Rouge et Catwoman. La femme chat se fait totalement maitriser alors qu’elle est quand même censée savoir se défendre, là elle avait l’air totalement inoffensive, pas très crédible. Donc bilan plutôt positif pour Griffe Rouge. Elément intéressant dans cet épisode, c’est les deux relations Batman/Catwoman et Bruce /Selina où dans la première c’est elle qui craque pour lui alors que la deuxième c’est l’inverse, alors qu’on sait très bien que c’est les même personnes. Ca fait partie du jeu entre les deux et c’est vraiment chouette. Parlons de Bruce, on le voit comme on l’a rarement vu, quasiment amoureux et aux pieds de Selina. On le voit rougir, se conduire en gentleman avec elle, courir derrière son rendez-vous, etc. Un Bruce Wayne qu’on avait jamais vu comme ça, elle est vraiment spéciale à ses yeux cette jolie blonde, ce qui lui brise d’autant plus le cœur quand il doit l’arrêter à la fin. Selina elle semble assez détachée du milliardaire et finalement s’en sert presque seulement pour défendre ses intérêts, n’ayant d’yeux que pour Batman. L’homme chauve-souris qui quant à lui semble quand même un peu charmé par Catwoman, il se fera avoir plusieurs à cause de ça, là encore un Batman comme on ne le connait pas trop, il est toujours ultra méfiant et ne baisse jamais sa garde. Mais pour autant il suit sa ligne de conduite et n’est pas là pour batifoler sur les toits avec une chatte mais bien pour faire respecter la loi et arrêter les criminels, qu’elle soit charmante ou pas. Un épisode qui présente donc de très belle manière la relation Batman/Catwoman, le point fort sans conteste. L’histoire est aussi bien recherchée avec un autre vilain qui amène à beaucoup d’actions et d’aventures (surtout dans la deuxième partie) qui sont appréciables. J’étais parti pour lui mettre 4 mais en faisant mon analyse je me rends compte que l’épisode est très riche, que l’histoire est d’envergure et bien développée, ainsi que les personnages et que le tout est quand même de très bonne qualité si on compare à d’autres épisodes ou encore mieux, à d’autres séries. Ce sera donc un 5/5 mérité pour ce double épisode sur Catwoman, qui a été le tout premier à être diffusé chez les américains et qui je suis sur à fait aimer Batman à plus d’un téléspectateur à travers le monde.