Victor Fries veut se venger de l’homme qui a anéanti sa vie et celle de sa femme.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 10 ans

    - Un vent glacial s’abat sur Gotham City pour cet épisode mais ce n’est pas le cas dans la tête des scénaristes et producteurs parce qu’ils nous pondent encore une fois un petit bijou ! Première apparition et je dirais même une des rares apparitions de Mister Freeze, normal il reste un méchant « secondaire » pas du tout régulier et c'est bien mieux comme ça. On peut être satisfait parce qu’on n’a pas qu’une apparition du super-vilain mais toute son histoire, magnifique histoire. La scène d’ouverture est géniale, elle lance tout de suite le ton de l’épisode, introduit l’histoire sans la dévoiler et fait apparaître physiquement le méchant avec des yeux rouges effrayants pour conclure la scène. On peut noter d’entrée que Freeze est surement l’un des vilains qui met le plus Batman en difficulté dans les combats, on le voit clairement dans cet épisode où le héros se fait avoir deux fois. Ça change un peu et c’est pas pour me déplaire. Pour l’histoire de Freeze le choix a donc été de partir avec le personnage déjà installé et de revenir sur ce qui s’est passé avant, c’est une bonne idée pour ma part, ça diffère de l’épisode sur Double Face qui est l’autre référence d’histoire dramatique construite pour le moment. Mais au lieu d’utiliser un Flashback qui est peut-être trop souvent la solution de facilité, on nous le montre à travers une cassette vidéo que découvre Batman, c’est bien inspiré et on peut ainsi voir la réaction d’horreur de Batman suite au visionnage. On a une nouvelle fois à faire à une histoire digne de Batman, comme on les aime, un destin tragique, triste, qui plonge un homme des plus normaux dans la vengeance et la criminalité. La vie de Victor Fries est brisée en quelques minutes, il perd l’amour de sa vie qu’il tentait de sauver et se perd lui-même. Suite à cela il part dans un trip de vengeance et là encore ça se finit mal et il se retrouve tout seul dans sa cellule avec la boule à neige de sa femme et ses regrets comme seuls compagnons. Les scènes de Fries avec sa femme, celle en ouverture, la cassette vidéo et la scène finale, sont magnifiques. Les dialogues sont beaux et on sent toute la colère et toute la tristesse du personnage. On est touché. Le thème du froid et de la neige est bien imprégné dans cet épisode, même si Gotham n’est pas totalement sous la neige comme ce sera le cas dans d’autres épisodes des séries Batman. On sent bien une ambiance et une atmosphère froide, dure, triste, tout le long de l’épisode, le personnage de Freeze aidant beaucoup, il a des paroles, des actes et un ton de voix assez froids et rudes. Avec de plus beaucoup de présence de glace et des scènes dans la neige, comme celle de la grotte. - Dans cet épisode Batman ne connait pas l’histoire de Freeze dès le début, il va l’apprendre en recherchant son dossier et la découvre en fait en même temps que nous. On voit à quel point il trouve ça horrible et est touché par le sort tragique de son nouvel ennemi. Et restant fidèle à lui-même on a l’impression, surement loin d’être fausse, qu’il ne condamne pas Freeze pour ce qu’il essai de faire, même mieux, il le comprend. Il l’arrête pourtant à la fin parce qu’il doit faire respecter les lois, la justice, comme toujours, privant Monsieur Freezer de sa vengeance et le détruisant un petit peu plus. Mais Batman donne la preuve pour condamner Boyle et on sent même qu’il le fait avec plaisir, c’est vraiment sympa de voir que le dark knight « sympathise » avec la cause de son ennemi et au final le vrai méchant n’est pas forcément celui qu’on pense. Comme souvent dans le monde des comics et surtout dans Batman, le vilain ne l’est pas tant que ça, c’est beaucoup plus compliqué et c’est ce qu’on aime. - Un épisode donc de toute beauté, avec une magnifique histoire et une vraie belle ambiance. La musique aussi apporte beaucoup d’émotion lors des scènes de Freeze avec sa femme. Un vilain au destin tragique et touchant magnifiquement mis en scène, c’est le Batman Animated qu’on aime. Bruce Timm et son équipe nous sortent un nouveau chef-d’œuvre, bravo messieurs.

  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 10 ans

    Un épisode vraiment bon avec quelques rebondissements ci et là et une bonne dose d'émotions. Des combats équilibrés et des dialogues à la hauteur de ce que l'on pourrait attendre d'un épisode introduisant pour la première fois un super-vilain (j'entends d'ici Julien gueuler parce que ça n'avait pas été fait pour le Pingouin^^) mais ici en l'occurence c'est bien le cas. Toute l'histoire tourne autour de Freeze et ce n'est pas un mal, loin de là car même si sur la fin on a un peu l'impression que le personnage est caricaturé il n'en reste pas moins torturé et totalement victime de l'impitoyabilité (ça doit pas se dire mais sa réfléchit bien ma pensée xD) de son ancien patron. Beaucoup, beaucoup, beaucoup de références à la neige et à la glace, au moins une à chaque tirade de Freeze. Bon il s'appelle pas Freeze pour rien hein c'est sûr mais bon quand même, Batman parle pas à tord et à travers des chauves-souris ! Je ne m'attarde pas sur la musique, je vais dire une fois pour toute que TOUTES les musiques de cette série sont incontournables tout simplement. C'ets dingue ce qu'elles peuvent ajouter à l'épisode. La scène de la vidéo où le voit Freeze tout faire pour sauver sa bien aimée encore et encore et à la fois originale et intéressante, on sent bien la création du super-vilain suite à un drame (les meilleurs pour moi). Comme l'a dit Julien la scène où Batman condamne Boyle est aussi très intéressante à critiquer. Batman ne se bute pas, ne se contente pas de stopper le vilain et basta. Non, il va au delà et c'est ainsi qu'il réussit finalement à foutre sous les barreaux un homme que l'on aurait cru irréprochable. De même pour Freeze, bien sûr il l'a arrêté mais on ne peut nier pour autant une certaine compassion chez le personnage. L'épisode est très bon, loin d'être le meilleur pour moi mais il n'en reste pas moins très bon.