Le procureur Harvey Dent est en pleine campagne électorale et tente de briguer un nouveau mandat à Gotham City. Malheureusement ses excès de violence s’intensifient et sa deuxième personnalité ne tarde pas à faire surface...

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 11 ans

    - On attaque la naissance d’un des plus grands vilains de l’univers Batman, Double Face, et vu la qualité de la série et l’importance de ce personnage on est en droit d’attendre quelque chose de très bon, et bien on est pas déçu, loin de là ! On avait déjà eu l’occasion de voir le procureur Harvey Dent dans deux autres épisodes avant celui-ci, une brève apparition dans « Le Duel » et un rôle un peu plus important dans « Poison d’Amour ». Une bonne chose d’avoir intégré le personnage dans l’univers avant même de s’intéresser vraiment à lui, on peut cela dit regretter que sa pathologie psychiatrique n’est pas été présentée elle aussi un peu avant. Cette première partie porte donc essentiellement sur la double personnalité d’Harvey Dent et le fait que la plus néfaste des deux remonte à la surface et prend le contrôle de plus en plus souvent. Tout est vraiment très bien présenté et travaillé, à commencer par la scène d’ouverture, ce rêve où Harvey est effrayé par la part d’ombre qui sommeille en lui. Puis cette crise de colère alors qu’un criminel se paye sa tête, il entre dans une rage folle et son visage change complètement, c’est assez remarquable. Tout le monde est surpris par ce changement de personnalité et Bruce y compris. La scène où Harvey avoue qu’il voit une psychologue et qu’il ne veut pas que ca s’ébruite montre qu’il y a vraiment une belle relation d’amitié et de confiance entre les deux, ce qui sera un facteur encore plus terrible pour la suite. Viens cette superbe scène dans le cabinet de la psychologue. La première où on distingue vraiment les deux Harvey et où la raison de ce trouble de personnalité est évoquée. Scène très forte quand « l’autre » Harvey se met à tout casser, avec des jeux d’ombres et une ambiance très « apocalyptique » avec la vitre brisée, la pluie et le tonnerre. Ici aussi il y a de quoi être impressionné et marqué quand on est gamin devant son poste de télévision. En ce qui concerne « l’accident » qui le dévisage, chacun à sa version, ici c’est une explosion de lave ou produits chimiques alors qu’il court juste à côté, c’est réaliste, c’est bien amené, aucun soucis. Encore des scènes fortes lors de la découverte de son visage, le médecin qui n’en croit pas ses yeux, l’infirmière qui lâche son plateau et Harvey qui hurle et sort en courant se tenant le visage, très dramatique et puissant. Et que dire de la dernière scène où sa fiancée tombe dans les pommes en le voyant, il comprend que la vie telle qu’il la connaissait et finie, lui dit adieu le cœur brisé et s’enfuit par une fenêtre. Un destin tragique pour un superbe personnage, un homme honorable et bon qui va basculer du mauvais côté à cause d’un seul incident qui change sa vie à jamais contre sa volonté. C’est l’histoire de beaucoup de vilains dans Batman, et qu’est-ce que c’est génial ! - Un autre méchant fait partie de cet épisode, il s’agit d’un des leaders de la mafia à Gotham, Rupert Thorne. C’est dommage ne pas l’avoir vu avant dans un épisode mais c’est une très bonne idée de l’avoir inclus dans l’histoire, il a du coup un rôle très important dans la naissance de Double Face. Il est un des pires cauchemars du procureur et la guérilla entre les deux atteint son apogée dans cet épisode. Thorne veut descendre Dent par tous les moyens et il met la main sur son dossier médical pour ensuite le faire chanter. Facteur décisif, c’est ce qui pousse Dent vers la folie alors qu’il tentait de s’en sortir et c’est aussi ce qui cause sa transformation. Double Face va aussi voir le jour pour se venger de Thorne, ca c’est pour la deuxième partie. - On voit très peu Batman dans cet épisode, il laisse la place à sa vraie identité puisque Bruce et Harvey sont des amis très proches. On comprend un peu plus la complicité entre les deux puisque Bruce est très présent dans sa vie et surtout parce qu’il s’inquiète pour son ami et qu’il tente de l’aider tout le long de l’épisode. Harvey se confit à lui sur sa maladie mais par contre ne lui dit rien du chantage dont il est victime, il veut protéger son ami. Ironie du sort c’est aussi ce que Bruce veut faire et lui en a vraiment les moyens. Et pourtant il n’arrive pas à sauver son ami, il devient témoin impuissant et ca va être très difficile à gérer pour lui. - Au final, on a un épisode quasi-parfait, tout fonctionne. La personnalité de Dent est vraiment bien travaillée, ca sort pas de nulle part, on comprend comment il va basculer du mauvais côté par la suite. La plupart des scènes sont poignantes et fortes. Comme pour la plupart de ses sujets, la série a réussi à traiter ce personnage avec profondeur, sérieux et maturité, c’est ce qu’on aime dans cette série et c’est que du bonheur. J’ai envie de dire merci.

  • Dark87
    Dark87

    il y a 11 ans

    Probablement le meilleur épisode du coffret de la première saison !!! La naissance de Two Face et avant tout, un grand merci au doubleur français de ne pas avoir changé le titre. En ce qui concerne la première partie de l'épisode, elle est comme Julien l'a dit, accès sur la double personnalité d'Harvey Dent. On le voit petit à petit basculer vers le côté obscure notamment par la scène dans le cabinet de la psychologue qui montre à la perfection cette idée où l'orage éclaire le visage d'Harvey tout en nous montrant également son côté sombre. On a dès lors un petit aperçu de Two Face. J'admets également que ce qui s'en suit montre bien que Two Face sera très violent vu l'état du cabinet avant que la psychologue n'ait ramené Harvey à la réalité. Pour la transformation de Harvey en Two Face je trouve qu'il y avait quelque chose d'autre à faire car je trouve ça limite le coup de l'explosion. On voit venir le coup depuis le moment ou Harvey est avec Thorne (un gros plan sur les cuves). De plus, Harvey ne fait que courir à coté et le bond qu'il fait dans les airs après l'explosion personnellement, je l'aurai vu mort mais bon, cette façon de faire venir le personnage reste tout a fait correct. S'en suit la scène de l'hôpital qui est grandiose lorsque Harvey découvre son nouveau visage. Il comprend avec la réaction de l'infirmière et du docteur qu'il doit faire un trait sur sa vie de politicien, ses amis, sa femme à qui il dit adieu après que cette dernière se soit évanouie en venant le voir à l'hôpital le tout concluant la première partie de cet épisode culte. Je trouve que quelques éléments de l'épisode se retrouve dans The Dark Knight je ne sais pas si je suis le seul à faire le rapprochement mais je pense à la scène après que les bandits se soit rendus, on voit Harvey et le commissaire devant des journalistes un peu comme quand le Joker se fait arrêté. Il y a aussi la soirée pour Harvey Dent organisée par Bruce comme dans le film. En tout cas j'adore cet épisode à voir et a revoir sans modération !!

  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 11 ans

    L'un des meilleurs épisodes de Batman toute série confondue pour ma part. Celui-ci, basé essentiellement sur Harvey Dent, est avant tout accès sur sa colère enfouie, sa double personnalité grandissante en pleine période électorale. Une rage enfouie, oublié par son propriétaire depuis tout petit et qui, suite à de nombreux événements, réussi à reprendre peu à peu le dessus. S'en suit alors un combat mythique entre les deux afin de savoir lequel des deux dominera l'autre. Sa seconde personnalité apparaît au début que par des petites crises de colère. Une déformation du visage, un cri de rage et un comportement violent. Cette étape est importante car elle montre le malaise du personnage bien avant sa déformation déjà. Ensuite, la seconde étape et un élément incontournable qui est pour beaucoup quant à la réussite de cet épisode: la rencontre d'Harvey Dent avec sa psychologue. Celle-ci, après avoir hypnotisé Harvey, laisse pour la première fois sortir la deuxième personnalité de Dent. Déformation du visage, sûr de lui, une pièce à la main: Double Face est là ! Marqué fréquemment physiquement par un éclair n'éclairant qu'une partie de son visage ! Il s'en prend à la psychologue physiquement mais Dent réussit à reprendre le dessus. Cette scène est fondamentale car elle montre le danger que représente Double Face mais aussi que sa transformation n'est pas encore achevée. Transformation qui sera achevé finalement par l'explosion et la brulure de la moitié du visage de Dent. L'idée de mêler directement Rupert Thorne à l'épisode n'est pas mauvaise même si de mon côté, j'ai trouvé le vilain un peu trop présent mais ce n'est qu'un détail. La relation amoureuse entre Dent et sa bien aimée est importante mais beaucoup plus dans l'épisode suivant, suite directe de celui-ci. Je m'abstiendrai donc à ce niveau là pour le moment. Un épisode donc plus que bon, voir incontournable pour tous les fans de Double Face et de Batman en générale.